défi immortel en gironde: la quête du vin rouge capable de battre les 220 ans d’histoire!

Défi Immortel en Gironde: la Quête du Vin Rouge capable de Battre les 220 ans d’Histoire!

En Gironde, des vignerons se sont lancés un défi pour le moins insolite : créer un vin rouge capable de vieillir plus de deux siècles, soit plus de 220 ans. Les vignobles Bardet, situés à Vignonet, à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Bordeaux, ont décidé de mettre au point un vin « immortel ». Un projet ambitieux qui vise à entrer dans le Guinness des records en battant le record officiel du plus vieux vin du monde.

Ce défi a débuté avec l’Élixir d’Or, une chasse au trésor lancée en avril dernier autour du thème de l’immortalité du vin. Philippe et Thibault Bardet, père et fils, ont été séduits par cette idée et ont décidé de relever le défi. Les deux hommes ne sont pas à leur premier vin original, ayant déjà créé des vins inspirés de la trilogie du Seigneur des Anneaux et de la série britannique Peaky Blinders. La création d’un vin de Jouvence est donc dans leurs cordes.

Pour obtenir un vin rouge capable de se conserver aussi longtemps, il est essentiel de respecter un triptyque composé de l’alcool, de l’acidité et des tanins. Philippe Bardet explique qu’il faut rechercher un maximum de tanins et d’acidité, sans que l’acidité ne soit piquante et que les tanins ne soient trop astringents. Les vignobles Bardet pratiquent une agriculture agroécologique, sans insecticides ni fertilisants, ce qui confère naturellement à leurs vins une richesse en tanins et en acidité propice au vieillissement.

L’année 2023 est jugée idéale pour produire ce vin séculaire en raison des températures records enregistrées en septembre. En effet, l’une des caractéristiques du très grand vin Saint-Émilion 1961, réputé pour sa qualité et sa longévité, est d’avoir été produit lors d’un mois de septembre caniculaire.

La conservation du vin est un enjeu majeur, car il ne doit pas s’oxyder au risque de se transformer en vinaigre. Pour éviter cela, les vignerons Bardet prévoient de mettre en bouteille leur vin dans des magnums de 1,5 litre, équivalant à deux bouteilles. Ils utiliseront également des bouchons en liège naturel, protégés par de la cire, afin de limiter l’oxydation. Il est également crucial de conserver le vin à des températures extrêmement stables pour éviter tout échange d’air dans la bouteille.

Mais alors, si ce vin est destiné à vieillir plus de 220 ans, les amateurs de vin contemporains devront-ils attendre aussi longtemps pour le déguster ? Philippe Bardet rassure en affirmant que le but est bien de pouvoir le boire. Si le vin est reconnu comme un bon vin dans trente ans, ce sera déjà un grand accomplissement. Il est même envisageable de déguster le vin régulièrement en se fixant des rendez-vous tous les quinze, trente ou cinquante ans.

Les vignerons Bardet espèrent produire entre 330 et 600 magnums de ce vin d’exception, avec une mise en bouteille prévue d’ici la fin 2025 ou le début 2026. Toutes les conditions semblent être réunies pour que ce défi audacieux soit relevé avec succès.

Les vignobles Bardet en Gironde se sont lancés dans un défi insolite en créant un vin rouge capable de vieillir plus de 220 ans. Le projet vise à entrer dans le Guinness des records en battant le record officiel du plus vieux vin du monde. Grâce à une combinaison de tanins, d’acidité et d’une agriculture agroécologique, les vignerons espèrent obtenir un vin d’exception qui pourra être dégusté régulièrement au fil des décennies, voire des siècles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *