découvrez grgo vasilj : le patriarche septuagénaire qui révolutionne l’art viticole bosniaque avec zilavka et blatina

Découvrez Grgo Vasilj : le patriarche septuagénaire qui révolutionne l’art viticole bosniaque avec Zilavka et Blatina

La tradition viticole en Bosnie-Herzégovine remonte à plusieurs siècles, et les vignerons locaux continuent de perpétuer ce savoir-faire ancestral. Parmi eux, Grgo Vasilj, âgé de 77 ans, observe avec fierté le broyage des grappes de Blatina, un cépage noir, fraîchement cueillies dans l’une de ses vignes près de Medjugorje, célèbre pour son sanctuaire marial.

La famille Vasilj exploite des parcelles sur 22 hectares, principalement avec les cépages Zilavka (blanc) et Blatina (noir), mais ils ont également introduit du cabernet sauvignon, un cépage français, pour des assemblages avec les variétés locales. Leur savoir-faire et leur passion ont été récompensés en juin lors du Decanter World Wine Awards à Londres, où trois de leurs vins ont remporté des médailles d’or.

Grgo Vasilj, qui représente la cinquième génération de vignerons de sa famille, se réjouit de voir son fils, Andrija, prendre la relève et perpétuer la tradition familiale. La cave Vasilj, qui porte le nom de la famille, est moderne, mais la production de vin remonte au milieu du 19ème siècle. Grgo Vasilj a consacré toute sa vie aux vignes, commençant dès l’âge de trois ans.

Selon lui, la clé pour produire un bon vin réside dans la qualité des raisins. C’est pourquoi la famille Vasilj adopte une approche respectueuse de la nature et de la tradition, tout en intégrant les avancées technologiques. Ils veillent à ne pas gâcher ce que la nature leur offre, en utilisant la technologie de manière judicieuse. La possibilité de contrôler la température de fermentation lors des vendanges par temps chaud est un exemple de l’utilisation de la technologie pour améliorer la qualité du vin.

Les vins de la famille Vasilj sont étiquetés « Carska vina » (les vins des empereurs), en référence à l’époque où la Bosnie-Herzégovine faisait partie de l’Empire austro-hongrois. Les variétés Zilavka et Blatina sont très appréciées dans la région, et la Bosnie-Herzégovine produit environ 18 millions de litres de vin par an, sur moins de 4 000 hectares de vignobles. La majorité des 70 producteurs enregistrés se trouvent en Herzégovine, une région géographique située dans le sud du pays.

A quelques kilomètres de Medjugorje, dans le village de Cerno, Jure Susac, 69 ans, cultive lui aussi des vignes. Il a commencé sa plantation dans les années 1980 et produit aujourd’hui environ 30 000 litres de vin blanc et 20 000 litres de vin rouge par an, en plus de rosé. Il vend une grande partie de sa production en Croatie, pays voisin et leader viticole régional, où il remporte des prix. Le reste est vendu aux visiteurs de sa cave, mais la demande est telle qu’il envisage d’augmenter sa production.

La Zilavka s’épanouit dans des conditions sèches, dans des sols karstiques, tandis que la Blatina préfère un sol plus riche. Les deux variétés nécessitent peu d’eau, mais un apport d’eau supplémentaire lors des périodes de chaleur intense est crucial. La Zilavka tire son nom de sa résistance, tandis que la Blatina, plus fragile, peut ne pas donner de fruits si elle est perturbée par des pluies pendant la floraison.

La viticulture en Bosnie-Herzégovine est un domaine en plein essor, malgré sa production relativement modeste par rapport à des pays comme la France. Les vignerons locaux, comme Grgo Vasilj et Jure Susac, continuent de perpétuer la tradition viticole de leur famille, en utilisant le savoir-faire transmis de génération en génération, tout en s’adaptant aux nouvelles technologies et en préservant la qualité des raisins.

Author: Florent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *