Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 10:34

Inutile pour certains, ce moyen de communication où je raconte un peu ma vie de propriétaire-négociant-consultant-amateur de vins, a eu 631 connexions le 31/10. En regardant ce que j’avais pu écrire ce jour-là, il apparaît que je parle du feu qui a pris au dessus du magasin de macarons de Saint Emilion, et plus sérieusement  je parle des notes  du Wine Advocate données par David Schildknecht aux vins du Languedoc –Roussillon. Je suis concerné  par mon projet avec Marie et Jean Roger Calvet en Roussillon. Je confirme ma joie d’être présent dans ces notes pour une partie des vins que j’y réalise et que je distribue, même s’il manque notre Maury et les vins de Jacques Montagné (Clos et Mas del Rey). Cela m’a permis de me faire cette réflexion .

L’un des paradoxes des notes du Wine Advocate est souvent de faire connaître plus facilement les bons vins aux abonnés de cette revue, grâce à la crédibilité de Mr Robert Parker et de ses collaborateurs, mais hélas, souvent aussi de permettre aux propriétaires ou négociants d’augmenter les prix des vins bien notés. Dans le Roussillon, pas de ça, ici un vin bien noté ne doit pas changer de prix et ne changera pas de prix, car il n’y a pas encore de collectionneurs spéculateurs qui s’y intéressent, seulement une confirmation pour les amateurs d’avoir fait le bon choix ou de vérifier leur avis s’ils ne sont pas d’accord, et donner envie aux vrais amateurs  de goûter quelques uns de ces vins. La notation a ici réussi son objectif : donner des informations sur une région encore méconnue sans pour autant qu’il y ait modification de prix. La preuve ; la notation de Calvet Thunevin n’aura aucun effet inflationniste sur les prix, et ça c’est plutôt une bonne nouvelle par rapport aux Bordeaux, Chateauneuf du Pape, Priorat et autres. Constance,  plutôt bien noté, confirme en tout cas son bon rapport qualité-prix pour la 2ème fois, et après le 2004  et le 2005, je ne doute pas que le 2006 sera très proche de la qualité des 2002/2003/2004.

 

Bien sûr, ces notes ne changeront pas la face du monde du vin, personne n’empêchera de reconnaître que Gauby et après lui  Bizeul, ont créé un mouvement, ouvert des portes, donné envie et surtout décomplexé cette belle région par leur exemple et leur succès.
Moi-même, je suis amoureux de cette région grâce à Jean Pla qui m’a permis de rencontrer Marie et Jean Roger Calvet et de créer ma propre histoire avec cette région. N’oubliez pas que j’ai été  élève- bûcheron dans l’Ariège proche et que la plage la plus proche était Argelès-sur-mer. J’avais 17/18 ans, les cheveux longs ou rasés (déjà un peu provocateur !), plein de rêves et étais très préoccupé par les filles, la fête, les copains…. moins par le travail. En tout cas, j’ai toute la nostalgie de ma jeunesse pour cette région.

Partager cet article

Repost0

commentaires