Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 10:07




Hier j’avais préparé un « papier » sur les allocations de 1ers crus de la rive gauche que mon entreprise n’arrive pas à avoir, motivé par le fait que ceux-ci me sont demandés ces jours ci.

Pourtant, après discussion avec une de mes collaboratrices, rien ne me permet de me plaindre, car si je n’ai pas d’offres de 1ers crus, j’ai beaucoup d’offres sur d’autres crus – moins faciles à vendre il est vrai, voire moins ou pas demandés !

A moi de faire le boulot !


20 ans déjà que je suis installé en tant que négociant et mon entreprise est sans doute l’une des rares à être cotée F3 par la Banque de France (3 étant une des cotations les plus élevées juste derriere 3+ et 3++, sur 12  catégories existantes : 4, 5 …).

 Et toujours pas d’allocations en 1er de la rive gauche (sauf 36  bouteilles de Mouton en 2008 !)… Sans doute que mon comportement en tant que négociant bordelais n’est pas conforme, peut-être que Valandraud a été une « mouche du coche » ?


Cela ne m’empêche pas de faire comme mes collègues anglais, américains, japonais, et de racheter  et de revendre ces crus sur le marché libre, de la place de Bordeaux ou d’ailleurs.

De plus, mon entreprise a de quoi s’occuper avec toute notre production à vendre, y compris Valandraud et nos vins du Roussillon, de Margaux et de Pomerol. Et puis, j’ai quand même de sacrés privilèges en Rive Droite  ,  en plus de Pingus !

 

Et Neal Martin a publié ses notes :

Valandraud 91/93

Fleur Cardinale  89/91

Virginie de Valandraud 87/89

 

Partager cet article

Repost0
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 15:22
Aujourd'hui, Jancis Robinson a publié ses notes pour la rive gauche :
Marojallia   17
Clos Margalaine   16.5

Partager cet article

Repost0
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 10:07

Pendant que cette campagne primeur se déroule avec les mêmes « erreurs » que d’habitude : prix soit trop justes, soit volumes offerts réduits et je vous passe tout le reste.

Toutes les angoisses vécues par mes amis négociants, courtiers et clients lorsqu’il s’agit des prix  qui oublient que le marché goûte bien mieux la « marge » et qu’un château qui vend sa production, vend aussi son image,  sa relation, son respect pour ses clients et encore plus en période de crise économique. Dur d’être serein !

 

Il y a heureusement  des propriétaires agréables à fréquenter, et ce mercredi midi Annabelle Cruse-Bardinet et son mari recevaient les courtiers et négociants bordelais clients et amis de leur beau château Corbin, grand cru classé de Saint Emilion, situé dans le secteur de Pomerol et non loin de Cheval Blanc.


Ici les vins sont plutôt dans le genre « classique », le terroir de Graves ne permet pas de faire des « blockbusters » mais des vins dans l’élégance avec un équilibre et un fruit éclatant, très appréciés d’une clientèle fidèle tant les prix sont angéliques et que la jeune propriétaire - gérante -  œnologue impliquée avec sa famille dans ce cru pour longtemps, fait du bon travail.

On est loin ici des rapports de force et c’est bien pour ça que tant de négociants et de courtiers importants étaient présents, et visiblement heureux d’être là !

Partager cet article

Repost0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 15:46

Mesdames Jancis Robinson et Julia Harding, accompagnées de 2 Masters of Wine Jeannie Cho Lee et Fiona Morrison m’ont permis d’avoir mon premier 17?/20.

Jancis préférait Virginie (noté 16+) et Fiona disait ( ce que nous pensons) que nous n’avions jamais fait aussi bon (supérieur à Valandraud 2005- 1995 – 1998) .


Difficile dans ce cas d’avoir une  note plus élevée dans la mesure où ce n’est pas le Grand Jury Européen où les notes peuvent être collégiales.

Bon en tout cas, elle a mis une note correcte  et un point d’interrogation.


Pour les autres crus qui me concernent :

Bel Air Ouÿ  15.5

Clos Badon Thunevin 16

La Dominique 17 (bien mérité)

Fleur Cardinale  17 ( comme quoi, elle goûte bien)

Le Clos du Beau Père  16

La Commanderie de Mazeyres  16

Fayat-Thunevin à Pomerol 15.5

 

Partager cet article

Repost0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 14:13

La campagne primeur a enfin vu la sortie de son 1er grand cru classé  mardi matin, et Château Latour, dont je n’ai pas d’allocation en 1ère main a été, en tout cas chez moi, demandé dans l’après midi.  Il m’aurait été facile de vendre plus de 100 caisses (ce que je n’ai pas)…

Est-ce le bon prix, la réussite qualitative, le bon moment, la bonne marque ou le bon commentaire de Robert Parker sur le forum de Mark Squire ?

Est-ce là le vrai début de cette campagne ou est-ce aujourd’hui la sortie de 2 bonnes marques : Haut Marbuzet et Léoville Barton ?

Le feuilleton des primeurs 2008 commence et pourrait durer jusqu’à Vinexpo qui se tiendra à Bordeaux du 21 au 25 juin et nous seront présents  sur le stand X 324 (Hall 3) pour présenter nos crus et ceux pour qui je suis consultant et gérant.

Partager cet article

Repost0
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 09:18

Décision des assemblages définitifs des lots des 2007 avant mise en bouteilles au printemps, avec Jean Philippe Fort du laboratoire d’œnologie Rolland et Rémi Dalmasso, maître de chai de tous mes vins de Saint Emilion, qui a reçu pour sa propriété Clos Dalmasso en Saint Emilion, son premier et beau commentaire de la part de Jean Marc Quarin.


C’est un encouragement fort quand la première note « tombe » et récompense ainsi tout le travail fourni. Ce n’est pas rien de construire un nouveau cru en partant de presque rien, en plantant ses vignes ou en achetant d’autres un peu fatiguées, vieillies de n’avoir pas été entretenues comme il aurait fallu.

Un peu, beaucoup de travail et déjà les premiers résultats :

CLOS DALMASSO Saint-Emilion 15
Il s'agit du second millésime de Monsieur Dalmasso, maître de chai chez Monsieur Thunevin. Les vignes sont jeunes. Ce vin est à 100% merlot. La production est à peine de 600 bouteilles.
La couleur est sombre, le nez truffé et finement accompagné par le bois. Bouche doucement pulpeuse de l'entrée jusqu'au milieu. Le vin se développe aromatique, fondant, précis dans sa texture tannique et assez persistant. C'est bon et difficile à cracher.

 (Jean Marc Quarin)


Pas mal d’employés de Saint Emilion ont leur propre vignoble, encouragés dans ces choix par le désir de faire, d’entreprendre pour soi et la satisfaction d’avoir son propre cru est un beau challenge en soi.

Rien que dans mon entreprise, 6 collaborateurs ont sauté le pas et possèdent déjà un vignoble.

 
Et pour info, ce matin sortie de Latour 2008.

Partager cet article

Repost0
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 14:35

Réaction d’Antoine à mon article précédent :

Jean-Luc,

Tout d'abord puisque je réagis pour la première fois sur votre blog, bravo pour votre courage dans vos prises de positions - bien que je n'adhère pas toujours à celles-ci, j'apprécie votre franchise et la transparence de vos propos. Sur les conditions de la campagne qui commence, diriez vous si les prix proposés à nos clients pour un Grand Cru Classé varient de manière conséquente d'un négociant à un (pseudo) autre négociant, alors les "conditions irréfutables" ne sont pas trouvées pour "trouver l'adhésion des acheteurs" ???

 

Antoine, je ne suis pas si franc ni si transparent… et surtout je n’ai pas la science infuse concernant tout ce qui se passe dans le microcosme du vin de Bordeaux, ni mondial.

En tout cas, on annonçait une campagne primeur rapide, ça commence mal !


La mise en marché d’Angélus 2008 qui est, pour moi, l’un des 15 meilleurs vins de Bordeaux, n’a pas déclenché les vocations. Est-ce que tout le petit monde du négoce mondial du vin est encore sous le coup de la surprise de la qualité de pas mal de ces 2008 à Bordeaux  ?  
Est-ce  les stocks  des 2006/2007, le manque d’argent, le brouillard encore présent tant que les 1ers crus ne sont pas encore sortis et donner leur « la » pour la fixation des prix – acceptés ou pas par nos clients ?!

Est-ce la manière de proposer les prix à Bordeaux ? qui est la même pour l'acheteur d’une caisse que pour celui de 100.

Est-ce les prix conseillés pour tel ou tel créneau de distribution ?

Bien des questions et peu de réponses, et comme toujours l’offre, la demande, et la confiance seront jugées après coup.

Pour le reste... voir Madame Irma. 

Partager cet article

Repost0
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 08:46

Des commentaires écrits d’un grand bureau de courtage de la place sur les offres primeurs 2008 : si le choix est fait de sortir en primeur, il conviendra (pour le château) alors de faire en sorte que des conditions irréfutables soient trouvées afin de garantir la pleine adhésion des acheteurs. En sachant que l’environnement actuel n’offrira certainement aucune marge d’erreur.

 

Commentaire perso :

Le dire, c’est bien. L’écrire c’est mieux !

Quand je vous dit que nous allons vers une « nouvelle donne » !

Partager cet article

Repost0
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 10:10

Petite compilation des « notes du jour » des 2008  :

 

Jean Marc Quarin :

Fleur Cardinale   16.25

La Dominique      15

 

Decanter

Fleur Cardinale     17 (****)

La Dominique    16.5 (****)

Clos du Beau Père   16 (***)

Domaine Fayat-Thunevin  Pomerol  15 (***)

Commande de Mazeyres    15  (***)

Domaine Fayat-Thunevin  Lalande de Pomerol  15.5  (***)

Haut Carles   16.5   (****)

 

Wine Spectator

Valandraud     89-92

Virginie de Valandraud     87-90

La Dominique    88-91

Bad Boy   87-90

Fleur Cardinale  88-91

Clos Margalaine  87-90

Marojallia  86-89

Clos Badon Thunevin 83-86 (difficile à comprendre)

Partager cet article

Repost0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 11:01

Avec le retour du calme, je peux un peu réfléchir à cette semaine primeur qui fut particulièrement intense pour moi cette année.

D’abord un grand merci à l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc qui a présenté ses vins au Château Clément Pichon et nous a offert une organisation conviviale, l’ambiance fait partie des petits plus qui font la différence avec toutes les autre propositions. La fréquentation, le nombre de journalistes présents, et les télés nationales et les journaux qui ont fait des reportages durant ces 2 jours de reportages permettent à tous un petit plus communication bien utile cette année pour ce renouveau des crus bourgeois et bien sûr pour  le Château Clément Pichon.

Le travail de l’équipe de Frédérique de Lamothe était à la hauteur de l’évènement. Merci.

 

Pour le Château La Dominique : présentation de ce vin au château, avec l’UGC au château Figeac et avec l’Association des Grands Crus Classés à La Tour Figeac. Le plus important est, bien sûr,  son appartenance à l’UGC qui a donné ses lettres de noblesse à l’organisation de cette semaine primeur. La proximité du Château La Conseillante pour les Pomerol membres de l’UGC n’ a fait que rajouter de l’intérêt  au Cercle Rive Droite basé au Grand Barrail. Il n’y a pas mieux comme proximités pour nos clients et prescripteurs.

 

Aussi, dans les reportages télé, mon passage dans le 13 h de France 2 enregistré à la boutique L’Essentiel avec Carlos et déjà les premières notes de critiques qui apparaissent sur internet ou sur les sites des medias :

 

Wine Enthusiast (USA) :

Valandraud 93-95 (plutôt très bien placé si l’on tient compte que les 8 premiers sont mieux notés)

La Dominique 88-90

 

Sur le forum de Mark Squire (site de Robert Parker)

Izak Litwar livre de beaux commentaires sur mes vins

Gil Lempert-Schwartz cite Virginie de Valandraud comme une bonne affaire et donne  à Valandraud un 94-95 (ce qui est chez lui une très grosse note)

 

Jean Marc Quarin

Valandraud 16.75-17

 

Decanter

Commanderie de Mazeyres   ***

 

 

Partager cet article

Repost0