Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 12:28

Hier avec Rémi Dalmasso et Jean Philippe Fort, assemblage des lots de nos différents crus 2011 pour présentation aux journalistes et clients.


Nous avons cette année, à l’inverse de beaucoup de collègues, beaucoup de bons vins, de premier vin dans chaque propriété : sans doute le résultat de nos replantations avec une densité à l’hectare de 8400 pieds, du travail très précis des sols et du rendement par pied, la chance d’avoir fait les bons choix - vendanges plus tardives, plus de prise de risque -  et, à l’arrivée chez nous, un millésime supérieur en qualité à 2007  et même 2008. Bien entendu, ce n’est que mon avis, mais je l’écris et je l’assumerai.


Ceci n’empêche pas le millésime d’être globalement plus hétérogène, le marché moins porteur et  même si par je ne sais quel miracle, les prix devenaient acceptables par nos clients, les « petits » millésimes sont toujours difficiles à vendre la 1ère année en primeur. Mais l’exemple du 2008 qui a été la bonne affaire pour nos clients ne doit pas être oublié, car il a très bien été revalorisé par la suite. Bordeaux étant capable du pire comme du meilleur, je suis raisonnablement optimiste quant aux appréciations de nos vins.


Tout à l’heure, j’aurai une vision plus sérieuse et globale des Bordeaux du millésime 2011 grâce à la première dégustation organisée par l’UGC pour le négoce et le courtage bordelais.

Partager cet article

Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 15:55

Après avoir goûté hier à midi le Domaine de l’A dans tous les millésimes du 2000  au 2011 et mangé et bu à satiété, le soir, rebelote à la maison. Repas préparé par Murielle pour nos amis et les journalistes venus découvrir nos Saint Emilion 2011. Avant, pour nous en « petit comité » et pour étalonner nos crus, dégustation des 2011 de Château Fleur Cardinale, Château Croix Cardinale et Secret  de Cardinale, Château Sansonnet 2011, Clos du Beau Père 2011, Domaine des Sabines 2011 et le vin du Domaine Virginie Thunevin 2011.


Bien que du genre, anxieux, angoissé, je pense que tous ces vins seront appréciés et feront partie des 30 % réussis dans ce millésime hétérogène. Nous avons goûtés en même temps que les journalistes  les 2011 Château Valandraud, Virginie de Valandraud et Clos Badon : notes et commentaires à paraître sur la revue d’Avril !

Ensuite, à table avec les premières asperges blanches, notre  Valandraud blanc 2011 très sauvignon cette année et servis en  même temps Blanc de Valandraud N°1 et N° 2 millésime 2009.

Sur un aloyau de bœuf échalotte confites et haricots plats, Château Fleur Cardinale 2009, une bombe de fruit et à l’aveugle  Château Valandraud 2005 qui, pour le coup, était extraverti, tout en démonstration, ouvert, limite trop bon ( mais nous sommes des malades mentaux). En effet, ce millésime 2005 est du genre muet actuellement ( par exemple Domaine de l’A 2005), à Pomerol, le château Trotanoy 2005 est lui totalement discret à l’ouverture, l’aristocrate a pris son temps pour s’épanouir dans nos verres et bien sûr ce vin devra être ouvert dans 5  ans au moins pour apprécier toutes les facettes de l’un de nos crus préférés avec Pétrus, que nous avons la chance  de boire assez souvent. Nous avons rarement bu aussi peu, devenons nous raisonnables ?

Sur les fraises et les framboises au sucre, un Gevrey Chambertin de Joseph Roty qui a bien sûr souffert d’être ouvert après 2 Bordeaux 2005.  Et ce soir, on remet ça….

Partager cet article

Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 18:59

1ère présentation au négoce bordelais et à nos courtiers, ce mardi 13  mars, des vins du Château Talbot, millésime 2011. Bon vin encore cette  année à Talbot avec pourtant un millésime plus compliqué, en clair entre moyen et bon, sachant que je trouve bon le millésime 2007 et moyen le millésime 2004. Des travaux importants sont faits pour donner à cette propriété les outils utiles pour être dans le top.


La photo du chai que j’ai trouvé très beau ne remplace pas la sensation physique et les bonnes odeurs de barriques neuves, chai d’élevage parfait.

2011 0280


Ensuite, dégustation pour goûter les 2011  du Château Fleur Cardinale, là aussi on est  dans un bon millésime, Secrets de Cardinale, Fleur Cardinale et le nouveau vin  Croix Cardinale. Tous les 3 seront, je l’espère, des réussites du millésime. Dégustation pour tous le 2  avril : l’occasion de vérifier mes propos !

 

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 17:53

Pendant l'incontournable évènement qu'est la dégustation primeur organisée à Bordeaux par l'U.G.C., plein de lieux offrent des festivals "off", dont le nôtre, qui se tiendra dans notre maison de Saint Emilion, là où avait été créé Valandraud en 1991.

Cette année ce sera du lundi 2 au jeudi 5 avril seulement, le vendredi étant depuis de longues années une offre souvent inutile, car les dégustateurs et professionnels sont souvent appelés dans d'autres lieux, même si en 2012 Vinitaly se tiendra avant, du 25 au 28 mars.

Nous aurons donc le plaisir de vous accueillir début avril pour vous faire goûter notre dernière production

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 15:29

Avec le N°3140 (semaine du 7  au 13 septembre) de L’Express, un  Spécial Vins signé Bettane et Desseauve et un Hors-Série.

Un beau commentaire sur Bad Boy 2010 avec 16-17/20 : « beau tanin svelte et fin, joli fruit avec des notes de cassis bien exprimées, beaucoup de charme aromatique, longueur. (15 euros en France) »


Un autre commentaire particulièrement flatteur pour Haut-Carles 2010 (17/20) et pour les vins de mes amis rive droite  : Marjosse (16), Reynon (15), La Fleur de Bouärd (18), La Dauphine (16/17), Manoir de Gay (16), Pressac (17), La Dominique (18).

Rive gauche, beaucoup plus de vins cités, à remarquer là aussi : Fourcas Hosten ( 16) , Gloria (17/18), Lagrange (17/18), Lafon Rochet (17/18), Phélan Ségur ( 16/17), Tour Carnet  (16/17), Carbonnieux (16/17), Fieuzal (18), etc….

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 18:40

Il y a déjà 5 ans, j’ai eu l’idée de proposer des dégustations primeurs avec de grands collègues négociants au Japon et ça fonctionne de mieux en mieux.

 

De retour donc d’une semaine passée à faire goûter les 2010 avec l’un de mes clients à Tokyo, à Osaka, à Hong Kong. Sans doute plus de 1000 personnes contactées, dégustations, séminaires, repas et à chaque fois une bonne réception des vins, même pour ceux dont c’était  la première rencontre avec des vins sortis de la barrique et en cours d’élevage.

Un plaisir pour moi de pouvoir goûter tranquillement les vins en situation et l’occasion de pouvoir échanger avec Delphine, responsable qualité au Château Lascombes qui a fait un 2010 remarquable, et aussi avec Monsieur  Jean Guillaume Prats du château Cos d’Estournel qui œuvre tant pour ce cru célèbre et qui, après le 2009  a réalisé un très grand  2010.

Les blancs se goûtent très bien et le château Guiraud, qui  était le seul représentant de Sauternes,  a eu bien du succès.


Parmi les nombreux repas, l’un était organisé par la Commanderie de Bordeaux à Tokyo, l’autre dans le restaurant de notre importateur à Osaka, avec une ambiance à chaque fois plus qu’amicale, et 3  repas à Hong Kong : le 1er à cépage, grande cuisine française, niveau 2  étoiles Michelin et une carte des vins pour séduire les plus blasés à des prix « négoce ». Un très beau repas à l’American Club Hong Kong qu’avec des chinois et encore une bouteille de Valandraud 2000 bouchonnée sur 4 –merci Amorim-, et pour finir  un repas au Pool House du Grand Hyatt de Hong Kong, lieu magique, là encore que des Chinois et du Valandraud 1998  qui se goûtait hyper bien avec à l’apéro ce champagne étonnant Armand de Brignac Gold NV que j’ai trouvé fort bon.


A chaque fois en tout cas les vins étaient servis dans de beaux verres, à la bonne température avec des sommeliers amoureux de leur métier.


Résultats du déplacement : beaucoup de monde rencontré, des ventes et de la promotion pour, en tout cas 2  vins qui me concernent (Sansonnet et Fleur Cardinale) qui se goûtaient très bien d’ailleurs, bien mieux qu’aux dégustations primeurs à Bordeaux : le voyage n’altère pas ces vins et c’est encore la preuve des qualités de Bordeaux.

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 14:11

Pour 5.90 euro, le n° 118 de l’Amateur de Bordeaux est une belle revue avec de beaux textes, des sujets différents et les commentaires de Bernard Burtschy sur les primeurs 2010, dont son coup de cœur pour Valandraud blanc.

 Ce beau commentaire  ne peut que nous donner envie de faire encore mieux :

« Si le vin rouge de Valandraud est très réussi dans ce millésime, le vin blanc sec à la robe pâle est plus secret. L’œuvre de Murielle Thunevin affiche un nez complexe qui dépasse, et de loin, la simplicité du sauvignon. La bouche débute avec une attaque dense.  Le milieu de bouche est serré, long, la finale impressionnante de complexité. Une petite merveille née sur la rive droite de la Gironde, autre belle surprise. »  16.5/20


Egalement dans ce numéro, un grand et beau reportage réalisé par Jean Moïse Baritberg sur Saint Emilion et ses carrières, grottes et église souterraine.

 

Partager cet article

Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 13:42

Avec les sorties des derniers crus célèbres en primeur, il ne faut pas oublier les 2009 ! S’il est certain que ce millésime 2009  a été vendu cher, il est aujourd’hui certain qu’il s’agit là, au moment des mises en bouteilles et des 1ères bouteilles goûtées, d’un sacrée grand millésime et le mot qui me vient à l’esprit est opulence.

 

De belles surprises même dans des vins vendus à 5  euros en boutique, alors pour ce qui est des grands crus connus, ça devrait le faire, comme disent les jeunes.

Goûté  juste après la mise en bouteille - ce que l’on ne doit jamais faire avec un client, journaliste, média -  quelques vins 2009  de chez moi, avec Jeff Leve, juste avant de manger. Ces 2009  étaient donc en plein choc de la mise en bouteille : Bad Boy 2009, riche et démonstratif, sera le meilleur depuis 2005. Bellevue de Tayac 2009, tout en finesse, un Margaux finesse moderne qui devrait plaire même à ceux qui n’aiment pas mes vins par principe ;)


 

Clos Badon Thunevin 2009, une bête à concours, une concentration énorme, alors que je n’ai jamais cherché à faire de ce cru plus qu’un bon vin style cru classé de qualité à Saint Emilion, et là nous sommes dans le style garage. Virginie de Valandraud 2009 dépasse le 2005  qui était pourtant d’un sacré niveau  (celui des meilleurs crus classés de Saint Emilion), équilibre et puissance, harmonie de merlot et de cabernet franc, il peut lui aussi plaire à ceux qui n’aiment pas mes vins.

Valandraud 2009 : y’a pas photo, si ce vin est vendu cher par nous, je crois qu’il sera difficile de se plaindre de ses qualités : complexe, opulent, long, fin et puissant, ce vin frôle la perfection. Il me tarde de le découvrir à l’aveugle d’ici 2- 3  mois avec quelques pointures bordelaises ou internationales. C’est sans doute la première fois que je ne doute pas de l’un de mes bébés, réalisé il est vrai par Murielle et notre équipe, Rémi, Christophe, nos employés et avec l’aide de nos 2 consultants Jean-Philippe pour le chai et Paul-Marie pour les vignes.

 

Bu à table : Pape Clément Blanc 2006 très bon  et à l’aveugle, trouvé  par un Jeff en forme : la couleur, l’appellation, le millésime et le style de sol et la catégorie, il s’agissait de Beauséjour Duffau Lagarrosse 2005  qui était vraiment une bien belle bouteille, et à un prix très doux à l’époque….

 

Partager cet article

Repost0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 15:56

J’avoue avoir bu avec plaisir un échantillon de ce vin primeur apporté par le courtier avant la mise en marché. Bon, je n’étais pas tout seul, c’était avec Murielle et surtout le soir, juste une demi-bouteille. Un fruit, une précision de goût, un nez parfait et une couleur qui ressemble au vin à l’écoulage, après fermentation.

 

Noté 91-93 par Robert Parker, 92-95 par le Wine Spectator, 95-98 par James Suckling, 18 par Bettane & Desseauve, 93-95 par Neal Martin, 19 par René Gabriel et 18.5 par Decanter

 

Dommage,   je n’aurai pas assez de ce vin à vendre…

 

Partager cet article

Repost0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 13:02

Mis en marché de Pontet Canet  2010, l'une des stars de Bordeaux et du millésime, et pour notre maison de négoce, un privilège d'avoir un "Rive Gauche" à vendre.

Sorties  également de Fleur Cardinale, Haut Bergey, Le Gay, La Violette, Pagodes de Cos, Fleur de Gay....

Partager cet article

Repost0