Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 14:42

Les journalistes publient leurs commentaires et notes des 2019 petit à petit, voici le résultat publié par Izak Litwar  pour nos vins :

Chateau Valandraud 2019 :  96-97

Valandraud blanc 2019 : 93-94

Virginie de Valandraud 2019 : 92

Virginie de Valandraud blanc : 92

Clos Badon-Thunevin 2019 : 92+

Clos du Beau Père  : 92

Domaine des Sabines 2019 : 90

Sans oublier les propriétés que je conseille :

Chateau Corbin 2019  : 96

Chateau Croix Cardinale 2019 : 90-91

Chateau Fleur Cardinale 2019 : 94+

Chateau La Marzelle 2019 : 91+

Chateau Moulin du Cadet 2019 :  93

Chateau Sansonnet  2019 : 91-92

Merci !

 

Partager cet article

Repost0
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 11:10

 

C’était peut-être notre meilleur Vinexpo à Bordeaux, pas en terme de fréquentation mais en terme d’efficacité, de bons rendez-vous d’affaires, de chiffre de ventes. Bien sûr, nous irons à Paris en février 2020, du 10 au 12, ce qui en nous dispensera pas d’aller ailleurs et surtout à ProWein.

Maintenant, nous pouvons poursuivre cette campagne des primeurs 2018 dont la qualité des vins est, pour beaucoup, vraiment sensationnelle. Et, à défaut d’être des supports spéculatifs, ces vins, s’ils ne sont pas achetés par nous, ne seront déjà plus disponibles dans les propriétés après leur mise en bouteilles.

Partager cet article

Repost0
6 mars 2019 3 06 /03 /mars /2019 17:08

Merci Doliprane® pour m’avoir aidé à soigner cette grippe terrible  car,  le vaccin ne combattait visiblement pas la bonne souche !

Une semaine au lit et reprise ce lundi pour recevoir un ami négociant et ses clients australiens. Mardi,  3 dégustations différentes pour préparer les dégustations primeurs 2018, pas besoin d’en rajouter, Bordeaux est parti pour réaliser une fois de plus un grand millésime

Côté négoce, c’est tout autre chose. Les collaborateurs de  mon entreprise sont partout à la fois, cette semaine c’était Vinexpo New York pour Xavier et Camille, l’Inde pour Stéphane ou le Japon pour Caroline, alors que je reviens de Suisse (pour le Matter of Taste du Wine Advocate) avec Jean Roger  et Catherine qui a ensuite rejoint l’UGC  en Hollande et en Belgique. Quant à Gilles il est en visite chez ses clients français et Qing prépare son prochain voyage en Chine…

Partager cet article

Repost0
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 10:02

 

Après la mise en marché réussie de Valandraud et Virginie de  Valandraud 2017 via les courtiers pour le négoce dit « de place » et l’offre de mon vin en « open market » au monde entier par  tous  mes collègues négociants. Je suis heureux d’y voir encore des signes de confiance, des achats pour stock et des achats uniquement pour revente immédiate, sans stocks résiduels.

Voir mes vins immédiatement proposés dans le monde entier, dans des pays proches ou lointains, chaque négociant, petit ou grand, ayant des connections, amis, clients qui font leur richesse, leur valeur ajoutée (avec une marge de distribution très concurrentielle)

Vive la place de Bordeaux qui permet de faire des échange sur place, je vends à A qui revend à B qui peut revendre où il veut ; voilà le système de la place de Bordeaux : possibilité de revendre à un collègue un vin que l’on a eu en 1ère main, ce collègue n’ayant plus de stock en provenance du château ou n’étant tout simplement pas allocataire direct ; ou mieux encore, le château n’ayant plus de stock à offrir !

Certes, j’ai des amis, collègues propriétaires qui n’aiment pas cette liberté du négoce de place qui leur fait perdre une partie du contrôle de la destination  de leur vin, en oubliant sans doute que cette liberté est acquise de fait à Londres, Genève, Hong Kong, et qu’il y aura toujours un « discounter » dans la chaîne de  distribution, si celui-ci y trouve son intérêt.

 Il en est de  même pour la propriété bourguignonne ou le négoce champenois et sa distribution directe aux particuliers, restaurants, importateurs distributeurs, qui se trouvent bien démunis par les ventes aux enchères, le marché gris parallèle .

Alors si parfois, les propriétaires ne peuvent que se plaindre d’avoir trop de succès, c’est juste à cause de prix trop bas par rapport au marché. Mais c’est une autre histoire.

Partager cet article

Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 12:48

 

Les notes et commentaires de Jeb Dunnuck sont maintenant en ligne sur son site.

Valandraud rouge  est noté  94-97 : « Unquestionably up with the crème de la crème of the vintage, the 2017 Valandraud boasts a ripe, fabulously sexy bouquet of blackberries, blueberries, black cherries, violets, and loamy earth. About as pleasurable, rounded, and expansive as it gets in the vintage, this full-bodied Saint-Emilion has a stacked mid-palate, sweet tannin, and a great finish. I was able to taste this cuvée on two separate occasions and absolutely loved it both times. »

Valandraud blanc  a été noté 93-95 : « The white from Jean-Luc Thunevin doesn’t get the recognition it deserves, and the Sauvignon Blanc-dominated 2017 Valandraud Blanc is just a fabulous wine. Exotic citrus, lime, and pit fruits, as well as a beautiful salinity, all flow to a medium-bodied, concentrated, vibrant white that can be drunk on release or cellared for over a decade. »

Sans oublier notre Clos du Beau Père a eu 91-94 : « The 2017 Le Clos du Beau-Pere pretty much blew me away, as it might be one of the few wines to surpass what was accomplished in 2015. Black cherries, cassis, graphite, licorice, white flowers, and spice all soar from this beauty, which is full-bodied, textured, and layered, with serious intensity and depth. This beauty has its foot planted firmly on the accelerator, yet its style is balanced and seamless. It's a rocking Pomerol! »

N’oublions pas Virginie de Valandraud  noté 90-92  pour le blanc et 89-91 pour le rouge, et aussi 90-92 pour Clos Badon

Merci !

Partager cet article

Repost0
19 avril 2018 4 19 /04 /avril /2018 13:33

Meilleur sommelier du monde en 1998, Markus a goûté les  Bordeaux  2017 et a donné la note de 98/100 à Valandraud rouge, ce qui l’une des meilleurs notes obtenues par notre vin :  

« Dark purple red with violet hue and black core. Densely woven nose, complex and rich, blackberries, blackcurrant jam, ripe elderberries. Very elegant and persistent roasting aroma, coffee and dark chocolate. In the background vanilla and mild spices, very densely woven structure. Ripe fruit and mature tannins, massive structure yet fresh and elegant. One of the greatest wines of the vintage, with complexity and impressive length »

 

Très belle note  aussi ( 96/100) pour Valandraud blanc : « Bright yellow colour with green hue. Impressing, aromatically densely woven nose, with hints of citrus fruit, apricots, pineapple and passionfruit. Very elegant aroma. On the palate fresh with almost salty minerality, complex fruit and lingering aftertaste »

 

Virginie de Valandraud rouge ( 92/100) et blanc (93/100) n’ont pas non plus été oubliés !

Merci Markus !

 

 

Partager cet article

Repost0
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 14:39

Enfin les notes de Bernard Burtschy sur les Saint Emilion 2016 sont sorties.

Pour Valandraud, ça donne : « La robe est noire avec un nez intense de fruits noirs. Le vin est dense serré, long, tannique, de l’élégance, beau fond, boisé, assez frais. Il est dans sa phase compacte et ferme, il est parti pour une grande carrière et pourrait se révéler le plus grand de tous. Il a été élaboré avec 90% de merlot, 7 % de cabernet franc et 3 % de cabernet sauvignon. » 18.5

Sol Béni a été noté 16, comme Soutard Cadet, Clos Romanile, Croix Cardinale, Moulin du Cadet et Bel Air Ouÿ, 17 pour La Marzelle, Virginie de Valandraud et Sansonnet , 16.5 pour Fleur Cardinale et Clos Badon , et 17.5 pour l’Interdit de Valandraud

Partager cet article

Repost0
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 16:27

Oubliée dans la version papier Du Point, mais présente sur leur site internet lepoint.fr, la note de Valandraud rouge 2016, qui est peut-être d’ailleurs sa meilleure note de tous les temps dans cette publication : 17.5 ! « Nez fermé, riche, puissant, fruits rouges bien mûr, suie, réglisse, beaucoup de fraicheur, note mentholé, élevage harmonieux, suave, très persistant. »

Merci Olivier Bompas et Jacques Dupont, dont je viens de relire ce qu’il avait écrit à propos de Valandraud dans son livre « le guide des vins de Bordeaux » paru en septembre 2011  et où il prédisait le classement de mon cru

Merci aussi pour la bonne appréciation donnée au Clos du Beau Père et à Clos Badon (16.5)

Partager cet article

Repost0
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 15:18

Petit point des sorties primeurs des vins où je suis impliqué en tant que conseil-consultant : après Le Moulin, après La Vieille Cure, Fleur Cardinale, Sansonnet, Moulin du cadet, Soutard-Cadet, c’est au tour de La Marzelle 2016.

Notre campagne primeur va durer tranquillement jusqu’à Vinexpo, qui se tient au 18 au 21 juin.

Si je regarde ce que j’ai pu faire dans le passé pour Valandraud, j’ai mis en marché le 1998 le 20 janvier 1999 et le 1992 le 16 juillet 1993… Comme quoi, il y a encore  de la marge !

Partager cet article

Repost0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 14:31

C’est le moment pour nous d’acheter et de vendre en primeur les Bordeaux 2016, ceux dont la notoriété de la marque justifie ce système de commercialisation.

Comme tous les ans, il y a des châteaux très demandés et qui disparaissent des offres à Bordeaux et chez les traders du monde entier, et d’autres que l’on achète pour stock.

Chez nous, quelques références sont épuisées ou presque : Domaine de l’A, Clos Saint Julien, La Clotte, Gloria, Haut Brisson, Moulin Saint Georges, Pape Clément rouge et blanc, Petit Gravet Ainé, Talbot, Tour Saint Christophe…

En attendant la suite de notre campagne, vive les 2016

Partager cet article

Repost0