Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 15:32

Après avoir fêté ses 50 ans en 1997, c’était déjà ses 60 ans cette année.

Né en 1947, ça aide pour les cadeaux exclusivement offerts en bonnes bouteilles à notre ami Michel. Moi, je n’ai pas trouvé de Valandraud 1947 dans ma cave, mais Catherine et quelques autres ont trouvé et même offert du Domaine de la Tâche 1971 (à la place de  1969), allez savoir tous les phantasmes qu’un œnologue célèbre pour ses merlots a pour les grands pinots de Bourgogne.

 En tout cas, belle soirée organisée au Bistro Benoit à Paris. De bonnes et nombreuses bouteilles apportées par les invités, clients, amis des USA, d’Espagne, d’Italie, d’Argentine, du Chili et de France. 
Beaucoup d’amis, certains déjà depuis l’école primaire comme Alain Raynaud, d’autres plus récents. En tout cas la famille de Dany et Michel, enfants et petits enfants compris, aura un beau souvenir de cette belle soirée, avec en prime un Gérard Depardieu en pleine forme et très heureux d’assister à cette soirée avec des propriétaires de célèbres crus, clients de Rolland, et même un couple de garagistes ....
 

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 11:01

Grosse journée hier à Clément Pichon : rendez-vous avec Pierre, David, Christine et Laetitia, discussion avec Mr Bonvalet et Jean Claude Fayat.

L’après midi passé avec un des grands bureaux de courtage bordelais pour mieux connaître leur outil de travail informatif et bien entendu parler de nos vins, ceux de Fayat, les Fronsac et même ceux du Roussillon.

Le soir, repas plus privé à Clément Pichon pour recevoir les responsables de l’un des grand chantiers en cours. Retour à la maison à 23 h 30…

Ce matin, journaliste RVF pour nos Pomerols, repas avec les employés à midi, rendez-vous téléphonique avec le groupe Fayat et visite à La Dominique pour le groupe Fayat.

Voilà une série de rendez-vous qui fait regretter que les journées de travail soient si courtes.

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 10:47

Filiales, participations, associations….

 

En date du 1er décembre 2007, création d’une SARL « Thunevin WP » (WP= wine product) pour rendre plus conforme à l’évolution de l’entreprise le statut des employés et cadres affectés à l’activité agricole de l’entreprise et aux chais de vinification chez nous ou en association ou service. Car en France, nous avons des règlementations différentes (pour combien de temps encore ?) selon que l’on travaille dans l’industrie, le commerce, l’agriculture, etc….

Quel sera le statut de celui qui travaille dans les vignes, participe à la mise en bouteille dans nos chais, et étiquette nos vins dans notre entrepôt ? Voilà bien la problématique française et le côté un peu « absurde » de notre système, mais c’est ainsi.

Autre exemple, la réglementation des heures supplémentaires n’est pas la même dans le secteur agricole (saisonnalité) que dans les autres activités.

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 17:05

Retour de Paris où j’avais plein de choses à faire pour le travail : le Grand Tasting au Carrousel du Louvre organisé par Bettane et Desseauve, très fréquenté et bien mieux organisé que l’année passée. Je pense prendre rendez-vous pour l’année prochaine, s’il y a de la place. Je n’avais qu’à présenter La Commanderie de Mazeyres 2005 dans le cadre du Cercle des Grandes Vins de la Rive Droite, ce qui me permet en fait de parler de l’ensemble des propriétés Fayat.

Un repas chez Robert Vifian nous a permis de boire :

un Krug Grande Cuvée, puis un Riesling  2001 Frédéric Emile Trimbach, un Meursault Charmes 2001 de Lafon, un Hermitage blanc de Chave pour accompagner une assiette de salade rouge aux yeux noirs et coquilles Saint Jacques, ensuite sur le poulet à la citronnelle et riz parfumé : des cuvées de  Clos de Vougeot 1997  Lalou Bize Leroy, Jean Jacques Confuron, Denis Mortet, Chamirey rouge 2005, Gevrey Chambertin 2001 de Denis Mortet…. Sur les fromages Ridge Lytton Springs 1999, Chateauneuf du Pape Marcoux Vieilles Vignes et Hermitage rouge JL Chave.

Au Tan Dinh, sur un bon repas de cuisine vietnamienne, 2 vins bus à l’aveugle : Roc d’Anglade 2001 et Hermitage Gambert de Loche 2003. Un Clos Badon servi sur la table d’à côté a rendu le moment encore plus sympa.

 Le cabaret « Chez ma cousine » à Montmartre nous a donné l’occasion de boire un château Clément Pichon 2000 (correct) et un très bon Lagrange 2001, le tout dans une ambiance très sympa avec des artistes de talent. Nous avons pu discuter avec le patron, ami de Bordeaux qui, l’air de rien nous a reproché (à nous représentants des Bordeaux) d’avoir un peu  délaissé Paris, et au vu des cartes du restaurant et brasseries, on ne peut que constater les dégâts.

Nous allons essayer de réparer de retard dans ma propre entreprise en organisant notre présence et celle des vins de mes amis avec l’aide de cavistes, agents et évènements.

Le Château de Carles et la cuvée Haut Carles devraient être les premiers à bénéficier de cette orientation, une belle part de notre gamme étant déjà présente chez Vignon  dans le triangle d’or et à la Maison des Millésimes à Saint Germain.

Un rendez-vous avec un acheteur national GD a clôturé notre petit séjour à Paris.

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 11:10

Notre mascotte, notre beau coq noir qui était un bâtard de Nègre-Soie et de Bantam de Pékin est mort.
100-0437.jpg


Et Michel Rolland se lâche dans la carte blanche qui lui est accordée sur La Passion du Vin !

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 11:22

Visite de mes chais de négoce à Saint Magne de Castillon pour le départ de  Christelle, qui a pu nous aider le temps de trouver une comptable pour remplacer Annie qui fait une formation dans le Midi.  Bienvenue à Jeannine Chauvin.

A 11h, dégustation au Château de Carles à Fronsac de quelques échantillons de 2007 et 2006  dans les 2 cuvées (Haut Carles et de Carles), dégustation  avec toute l’équipe technique Mr Dosso, le maître de chai, Mr Bouëtz, responsable vigne et chai, Mr Fort, notre Œnologue du Laboratoire Michel Rolland, le Docteur Alain Raynaud, notre consultant et moi, en charge de la politique globale de cette belle propriété pour essayer de sortir du cercle infernal des castes viticoles bordelaises, si c’est possible. Les 2007 sont bons à très bons, un lot de Haut-Carles 2007  étant tout simplement fantastique, l’accord vin-barrique ayant parfaitement fonctionné.

A 14h, réunion avec les comptables pour notre bilan 2007 à venir. Chiffre d’affaires de 10 million, en baisse de 30% par rapport à 2006 : le volume et les prix des primeurs 2004 par rapport aux 2003 explique cette baisse. Résultat divisé par 3. Ayant  déjà des indications du bilan prochain grâce aux 2005  qui seront livrés, notre chiffre augmentera  probablement de  50 % et nos profits seront multipliés par 5 au moins .

Notre activité  doit être considéreée à moyen terme : l’écart des prix  et  de  la demande à chaque millésime rend les pronostics difficiles et expliquent ces chiffres en yoyo. Il y a intérêt à avoir des banquiers qui connaissent les spécificités du négoce bordelais (et juste pour info 1 600 000 euro de charges de personnel)

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 14:43

Pour faire suite à une information trouvée  via le site du Château Loisel  concernant  Latour de France en Roussillon intitulée « 18 hectares encore échappent à la coopération »  :

Mon avis personnel est qu’il est bien sûr quand même mieux que des vignes soient vendues à un « étranger » plutôt qu’arrachées, et ça  même si la cave coopérative perd un adhérent. La commune l’appellation gagnent une énergie positive (et dans ce cas précis Nicolas et Miren de Lorgeril). Action gagnante pour eux bien sûr,  et pour le vin : la répétition de ces nouvelles implantations ne fait que confirmer le grand intérêt viticole de cette région.

Alors, sans rancune. Les caves privées, les caves coopératives sont complémentaires : on le voit bien, même ici à Saint Emilion où l’Union des Producteurs est plutôt un leader qu’un suiveur. Les hommes, toujours les hommes, quel que soit le système, sont la clé du succès.

 

A lire, un beau texte de Michel Bettane sur http://www.presse-vin.com/blogs.php

Je pense qu’il est peut être seulement inutile de donner autant d’importance au livre de Nossiter. S’il est utile de réaffirmer bien fort nos convictions à propos de  cette « petite secte française »  adorateurs bio-cons , pris en otage volontaire (je sais…) d’avoir à justifier une pensée contraire à la soit-disant pensée unique trop simple, et si vulgaire : les bons vins sont

faits à partir de bons raisins.

 

Côté hollandais, David Bolomey parle de Clos Badon sur son blog 

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 11:49

1er repas organisé pour un petit groupe de cardiologues bordelais amateurs de vins et amis de Laurent Fayat au Château La Dominique samedi. Visite de la propriété, dégustation des vins de la rive droite de Clément Fayat : Prieurs de la Commanderie2001, Commanderie de Mazeyres 2003, La Dominique 2003, 2005 et 1998. Moment agréable, pris sur mon emploi du temps chargé, mais la qualité et l’intérêt de ce groupe pour le vin ont fait passer 5 heures à toute vitesse.

Tous les vins se goûtaient bien et bien sûr La Dominique 2005 a pu se comparer aux réussites de La Dominique, comme le 1989. La salle à manger n’est pas totalement finie mais sera utile pour mieux faire connaître les Vignobles Fayat et La Dominique qui, par son emplacement géographique et le nom de ses prestigieux voisins expliquent mieux qu’une campagne de pub le formidable potentiel de ce cru.

Vendredi, nous avions un repas avec notre plus grand et fidèle client et ami, qui diffuse au Japon 75 % de nos exclusivités, dans ce qui est notre 1er pays en terme de volume  et de chiffre d’affaire. Les USA commencent cette année  seulement à dépasser le Japon grâce au travail de 3 collaborateurs et mes fréquents déplacements (4 cette année, contre seulement 2 au Japon).

Petit aperçu du programme des semaines à venir :

Mardi 20: Château de Carles pour dégustation

Mercredi 21 : Alliance des Crus Bourgeois au Chateau Clément Pichon

Mardi 27 : dégustation « garagiste » organisée pour Panos Kakaviatos

Samedi 1er décembre : Grand Tasting au Carrousel du Louvre pour La Commanderie de Mazeyres et le Cercle des Grands Vins de la Rive Droite

Lundi 3 : Centrale GD à Paris

Du 9 au 11 : Suède et Finlande

Jeudi 13 :  toute la journée à Clément Pichon pour relations VIP du Groupe Fayat

Samedi 15 : Paris pour une belle fête

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 15:32

Bertrand Le Guern a la passion du vin et des statistiques :

http://bertrand.leguern.club.fr/blg/rp/preference.php?type=all&source=all-wines

 

Il a fait, suite à la parution des derniers livres sur « le monde du vin » quelques recherches édifiantes où l’on peut constater que les Rolland, Raynaud, Moueix ne sont pas les mieux notés par Robert Parker et que mes clients et moi sommes plutôt bien notés par la Revue du Vin de France et moins bien par Robert Parker. Je dois remercier tout particulièrement Alan Duran, Didier Romieux, Gault et Millau, Gavin Quinney, le Grand Jury Européen, Jean Luc Pouteau, Michel Pronay, Neal Martin (ouf !), Roger Levy, Tom Cannavan. Et je dois mieux convaincre, si c’est possible, Dieter Mittler, Gute Weine, Lea & Sandeman, Mayfair Cellars, Panos Kakaviatos (je le savais ! et ça tombe bien il vient bientôt), Peter Moser et le Wine Journal.

Voilà pour ceux qui diabolisent toujours et qui ne sont jamais très proches des notes de  Parker, les négociants anglais, même amis, même clients, qui n’aiment toujours pas mes vins. La preuve est là….

 

Dans le numéro de décembre de Decanter, un article de James Lawther, MW : 4 pages sur les vins de garage avec une belle photo de Michel Gracia et un aperçu du mouvement garagiste vu par les commerçants anglais (prix, Parker, etc…)

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 16:40
serait validé !

Partager cet article

Repost0