Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 16:31

 

 

valandraud.jpgAprès la dégustation des lots de Valandraud 2012, certains en barriques et d’autres en cuve, Michel Rolland nous a conseillé de continuer l’élevage du vin au moins jusqu’au mois de septembre. Dont acte. Sachant que si nous avons in œnologue conseil, c’est pour suivre ses conseils.

Notre expérience, depuis le 1992, nous incite à le faire, et le succès du 2011 pourrait nous rappeler l’intérêt d’un élevage long.

A table, Cristal Roederer, Pingus 2008 et Valandraud 2002, je ne m’en lasse pas.


Un de mes amis nous a fait boire hier à table, au restaurant, à l’aveugle, un Pape Clément rouge  2007, fort bon et j’ai eu la chance de deviner ce vin … Bon, c’est vrai que le bout de la capsule, visible, m’a bien aidé

 

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 16:50

Le weekend dernier, avec des repas superbes, voilà la liste des vins bus entre vendredi et samedi

Comtes de Taittinger 2004

Dom Perignon 2004

Petit Cheval 2009

Château Cheval Blanc 1998 & 1989

Château d’Yquem 1998 & 1996

Krug

Château Valandraud 2002

 

Et lors de la soirée du Festival de Jazz :

Clos Fourtet 2008

Château Beauséjour Bécot 2004

Château Pavie 2006

Château Angélus 2006

Château Valandraud 2009

Château Troplong Mondot 2009

Château Cheval Blanc 2009


La tempête a fait quelques dégâts aux bâtiments, arbres et vignes, un peu de grêle à Fongaban et beaucoup de peur : nous avons cru pendant 10 minutes que nous avions encore cette foutue grêle sur le vignoble. Heureusement plus de peur que de mal.

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 15:55

Dans le dernier  Decanter, 2 articles où je suis cité, par Andrew Jefford et Benjamin Lewin, et à noter les superbes et rares médailles d’or pour les Chateaux Lamarzelle 2010 et Branaire Ducru 2011.

 

Dans la  superbe revue, The World of Fine Wine, très classe, en langue anglaise (dommage qu’il n’y ait pas de version française), une citation par Neil Beckett et les notes de Michel Bettane et Thierry Desseauve sur les Bordeaux 2013 et les formidables  notes et commentaires sur Valandraud (18), Virginie  de Valandraud (17) et surtout  Valandraud blanc 2013 qui, avec 19, est au sommet.

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 13:34

Cécile m’a recréé un nouveau profil  Facebook, l’ancien étant bloqué par la limite des 5000, nous l’avons transformé en page, ouverte à tous, capable d’avoir des milliers de contacts, mais hélas pour moi pas très convivial ni pratique pour mes connaissances en réseaux sociaux !


Ce nouveau profil ne recevra que des gens que je connais personnellement, les autres seront aiguillés vers la page grand public, sauf si, bien sûr, nous tissons vraiment des relations amicales, d’affaires, etc…

Partager cet article

Repost0
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 11:43

En regardant sur Youtube toutes les vidéos disponibles parlant de Valandraud, Bad Boy, ou de  nous, je suis un peu surpris par les petits scores des vues, hormis la vidéo Bad Boy réalisée par nos amis coréens et la dégustation commentée  de Dmitry -  sommelier russo-ukrainien,  qui dépassent à peine des 1500 vues. Tout le reste, réalisé par plein de médias différents, ayant demandé pour certains pas mal d’heures de tournage et d’énergie n’ont pour tout résultat que celui de satisfaire nos égos et puis c’est tout !


Même en étant particulièrement attentif aux médias, à la communication, au marketing, tout ce travail de fourmi ne remplace pas une bonne note chez Parker, Wine Spectator, Bettane & Desseauve, et bien sûr un film comme Mondovino dont on parle toujours ou évidemment les émissions télé - comme j’ai eu la chance d’en avoir :  le 13 h de TF1,  Capital de M6 ou Mireille Dumas sur France3.


Mais peut être le plus sûr et le plus efficace, et je ne l’ai jamais oublié, c’est nos clients, distributeurs, négociants, sommeliers, tous nos clients professionnels et amateurs qui,  à chaque fois qu’ils vendent un de mes vins racontent une histoire et heureusement nous avons quelque chose à raconter, un storytelling évident.

 

Partager cet article

Repost0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 13:45

Belle fête au Château Gazin organisée par les Hospitaliers et le Syndicat des Vins de Pomerol. Ambiance comme d’habitude très amicale, empreinte de convivialité et d’empathie, très simple, comme l’est la petite église de Pomerol et son curé gourmet, et le Hospitaliers disponibles pour les photos et les contacts.

 

10463824_10203177423788574_3688072984235399269_o.jpg

Des intronisations, dont celles de l’ambassadeur de Belgique et de quelques stars du rugby et de l’humour et sous les arbres l’apéritif suivi du repas supervisé par l’ami Alain Dutournier du Carré des Feuillants et des spectacles, intermèdes rapides et beaux pour accompagner ce repas de gala assez long, fini après 1 h du matin mais ils fallait ça pour avoir le temps de goûter à la multitude de bouteilles ouvertes dans de grands millésimes (près de 50 vins différents)

 

10496128_10203177441589019_7724284347489501288_o.jpg

J’ai particulièrement apprécié ce Fleur Pétrus 2009, et pour ceux qui savent, ce repas ressemble un peu aux fêtes bourguignonnes : beaucoup, beaucoup de vins échangés entre les tables, parfait !

 

Et merci à l'ami Frabrice Decout pour les photos !

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 13:33

Etonnant, quand je regarde nos chiffres d’affaire export, de voir que somme toujours très peu présents au Royaume Uni et en Belgique qui sont pourtant des marchés essentiels pour Bordeaux.


En effet, que penser d’une entreprise bordelaise de négoce qui est quais absente de ces 2 marchés historiques, alors que nous réalisons 30 % de France, dont près de 10 % en Grande Distribution qui pourtant, a ses exigences.


Les 2012 sont en train d’être mis en bouteilles, sauf Valandraud, toujours en élevage barrique. Que ce millésime est étonnant : bon à très bon et avec du volume, ce serait bien de ressortir un autre millésime alliant qualité et volume .

 

Partager cet article

Repost0
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 15:24

Voilà, de retour, le temps de faire le point de ce Vinexpo Hong Kong 2014 et, que dire, sinon que c’est un bon Vinexpo.

Bien sûr, on a peu parlé des 2013 mais quand même des stocks existants, des vins achetés régulièrement et merci Bad Boy qui nous ouvre tant de portes et qui, surtout, permet d’élargir au fur et à mesure nos ventes à d’autres vins, y compris Virginie de Valandraud et même Valandraud. Donc, des affaires, plus de professionnels que de curieux, moins de monde dans les allées, un 3ème jour un peu triste mais vraiment pour nous l’un des meilleurs Vinexpo sans doute du à la fidélité de nos importateurs asiatiques : Japon, Corée, Thaïlande, Philippines, Hong Kong, Chine… Cela ne suffira pas pour compenser la baisse de chiffre d’affaire due à la conjonction d’une baisse des prix moyens des vins venus. Le cœur de marché se déplace vers des vins moins chers et une obligation universelle à faire baisser les stocks et à travailler pour beaucoup de monde en flux tendu alors que chez moi c’est l’inverse avec aujourd’hui peut être près de 2 ans de stock ! Dont la moitié financée en fonds propres !


Le millésime 2014 occupe nos esprits,  le beau temps permettra-t-il d’avoir une belle floraison et fécondation ? Et par conséquent une belle récolte ? C’est plus que nécessaire d’avoir à Bordeaux un millésime avec volume, la qualité, quoique l’on ait entendu pour ce 2013, étant capable d’être obtenue par les énormes progrès réalisés ces 20 dernières années grâce à nos techniques et moyens mis en œuvre. Vive le soleil !


Juste pour le signaler : pas de problème d’avion, British Airways et Air France à l’heure et le personnel sympa .

Partager cet article

Repost0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 16:56

Une étonnante demi-bouteille de Haut Marbuzet 1964 depuis longtemps dans la cave de nos amis de Saint Emilion et oubliée dans un coin, ouverte à l’occasion d’un repas amical. Cette bouteille ouverte pour reparler des bouquins « autour d’une bouteille » de Gille Berdin et de la séance des dédicace conjointe organisée au Bar du CIVB avec Henri Duboscq . Cette demi-bouteille était excellente, grand vin.

Egalement bu, un joli Citran 1988.

 

A la maison, suite à des commentaires de Caroline et d’un collègue négociant, j’ai eu la curiosité d’ouvrir à table un Valandraud 1997 et ils avaient raison : même nous, toujours du genre « jamais contents », nous fumes surpris par la richesse et la maturité de ce Valandraud 1997 qui, à l’époque, malgré une sélection extrême (tri des raisins à la main, etc…) avait confirmé ce côté végétal qui marquait ce petit millésime (4800 bouteilles seulement);  est aujourd’hui gras, ample, puissant, surtout le soir alors que le vin à midi était encore sur la réserve, donc un potentiel énorme !

Goûtées également,  quelques bouteilles de la cave Terre des Templiers à Banyuls dans le Roussillon : un blanc issu de grenache, superbe, une bien jolie série de vins hors commerces ?

Partager cet article

Repost0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 10:55

Mardi à 17 h j’étais présent pour représenter mon cru Domaine des Sabines à l’assemblée générale au Syndicat Viticole de Lalande de Pomerol. Bonne ambiance familiale, calme, et pourtant des sujets d’importance ont été abordés : le G.DON (groupement de défense contre les organismes nuisibles, dont cette fameuse flavescence dorée), les cotisations à renégocier car fixées en partie sur la production ( a priori il y a une bonne gestion et de l’argent à la banque, cela devrait suffire ?)

Des sièges à pourvoir, scores limite plébiscites, le représentant du CIVB et des chiffres utiles, une intervention de Bertrand Sutre pour aborder le thème de la viticulture performante et durable, et le président Philippe Durand Teyssier et son bureau, sa secrétaire, tous souriants et positifs, et bravo pour les vins servis à la fin avec les mini croque –monsieur faits maison.


Le midi à la maison, mes banquiers historiques, déjà plus de 30 ans de relations commerciales et amicales, malgré quelques turbulences. Lors de l’ouverture d’un bureau secondaire du Crédit Lyonnais à Saint Emilion, j’avais pu choisir le numéro de compte avec le chiffre 13 inclus, reconnaissance et souvenir pour l’un des cadres aujourd’hui à la retraite qui avait confiance en moi et m’avais permis le financement de Valandraud et de Bellevue de Tayac pour ne citer que ces 2 propriétés.

Partager cet article

Repost0