Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

12 décembre 2017 2 12 /12 /décembre /2017 17:16

Cette année, la coupe des crus de Saint Emilion, organisée par notre Conseil des vins, avait lieu hier  au CAPC  de Bordeaux, installé dans les anciens entrepôts Lainé, superbe endroit pour la dégustation à l’aveugle des 3 derniers millésimes en bouteille: 2013-2014-2015, en 5 catégories : Saint Emilion Grand Cru Classé, Saint Emilion Grand cru, Saint Emilion, Puisseguin Saint Emilion et Lussac Saint Emilion.

Les résultats officiels des gagnants seront bientôt disponibles, mais déjà heureux de voir Virginie de Valandraud figurer dans le choix final des 24  lauréats.

 

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 13:44

Belle surprise ce matin avec la publication des notes et commentaires de dégustation de Jeb Dunnuck sur les Bordeaux 2015.

99 /100 pour Château Valandraud 2015 : " A wine that will be a candidate for perfection at maturity, the 2015 Valandraud is a just a heavenly wine that exhibits a deep, saturated ruby/purple color as well as a sensational bouquet of blackcurrants, cassis, crème caramel, graphite, and chocolate. This full-bodied, expansive, super concentrated 2015 is a hedonistic dream and has exceptional purity, balance, and equilibrium. While it offers pleasure today, it needs short-term cellaring and will keep for 20+ years. "

93/100 pour Virginie de Valandraud , 91/100 pour Le Clos du Beau Père, 90/100 pour Clos Badon Thunevin et Bad Boy Syrah, mais aussi 94/100 pour Château Fleur Cardinale et Château Sansonnet, 93/100 pour Château La Marzelle, 92/100 pour château la Vieille Cure....

 

Merci !

 

 

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 15:01

Tous les prétextes sont bons pour partager un bon repas et de bons vins avec des amis. Les anniversaires font partie de ces bonnes raisons, comme les naissances, mariages mais aussi pour fêter les bonnes relations de travail.

Dans le monde du vin, cela se transforme souvent en amitié, en respect mutuel et le vin millésimé permet de fixer un peu ce temps qui nous rassemble. Cette fois c’était au 1998 du château La Dominique, après les champagne et le Bourgogne blanc, de nous raconter une histoire; celle du merveilleux millésime 1998  rive droite, un vin élégant, épicé, suivi du 1989 qui reste pour moi la référence du château, tant le vin est complet, suave, parfumé par une odeur de truffes du merlot sur argile, difficile de se contenter de bouteille…  Existe-t-il encore des magnums dans des caves d’amis  ? Telle est seule frustration des amateurs que nous étions.

Et ensuite, à l’aveugle, un millésime vieux, tout en robe couleur rose acajou, brillante, le nez de la rose ancienne, et en bouche un soyeux, une persistance longue sans aucun signe de vieillissement ni de décadence. C’était un 1976, année de sècheresse, qu’il ne m’était pas possible de découvrir, et voilà l’une des raisons d’aimer ce monde du vin.

Les résultats, dans les verres, de nos millésimes sont capables de nous surprendre, et le plaisir du partage est encore ce qui se fait de bien dans nos régions viticoles. Merci.

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 12:54

Présent dès après demain 13 octobre à Hong Kong pour présenter mes vins avec Dream Wines, puis  le soir dîner à 19 h au Bistro WineBeast à Wanchai avec , côté vins Virginie de Valandraud blanc 2014, Thunevin-Calvet Constance 2013, 3 de Valandraud 2013 et Clos du Beau Père 2011.

Le lendemain, je serai à Macao pour l’évènement organisé de 12 à 18 h au Grand Ballroom de Studio City où je présenterai Valandraud 2009 et Thunevin-Calvet Les 3 Marie 2009. Les plus grands vins du Portugal seront présents en nombre, j’espère que Joao Pires pourra quand même penser aux vins français présents ...

Toujours en octobre, ce sera Singapour le 21, les 25-26-27 à Kiev (Ukraine) et  pour Novembre le 18 à Essen en Allemagne.

Partager cet article

Repost0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 16:05

Un regard différent sur nos vins, un site internet où l’on peut trouver des infos sur notre monde et les notes des Bordeaux 2016, dont Valandraud avec 17.75 et des commentaires très descriptifs.

Fleur Cardinale 17, La Marzelle 16.25, Clos Badon 17.25

Partager cet article

Repost0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 15:13

J’aime des dégustateurs qui sont capables, comme le fait Robert Parker, de mettre ne valeur au milieu des crus iconiques, 1ers crus classés A, super seconds et autres catégories établies, des nouveautés, des crus qui explosent ce satané plafond de verre, qui seront donc de super rapports qualité-prix et si j’analyse les notes et commentaires d’Antonio Galloni, je suis heureux de voir tout en haut, devant bien des premiers : Pichon Comtesse avec 97-100 (je en suis pas allocataire, snif ), ou les scores du Château Le Prieuré 95-98, plus que bravo pour le travail accompli, idem pour Clos Saint Julien avec 94-97, comme Vray Croix de Gay qui sont de vraies belles réussites du millésime. Et comment ne pas être content pour Sansonnet et son 93-96, ou Petit Gravet Ainé qui a la même note, etc…

Les clients de nos vins de Bordeaux connaissent bien tous ces noms mais ils ont besoin que l’on attire leur attention sur ces réussites, ces propriétés qui mettent tout en œuvre pour faire le meilleur, aidés en cela par, bien sûr, de beaux terroirs, mais surtout par des hommes compétents et motivés.

Merci enfin pour mon Clos du Beau Père qui, avec 91-94, se trouve enfin positionné comme je sais que ce cru le mérite. En tout cas, capable à l’aveugle de surprendre plus d’un amateur de Pomerol.

Si je regarde les notes de James Molesworth du Wine Spectator, merci pour La Vieille Cure avec 91-94, merci pour Valandraud et son 96-99, tout en haut du tableau. Merci pour Fleur Cardinale et son 92-95 ou le Domaine de l’A avec 92-95.

Voilà ce que j’aime.

Partager cet article

Repost0
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 14:39

Belle dégustation - comme d’habitude - si je puis exprimer l’intérêt de cette dégustation organisée cette année au château Gazin pour goûter les 3 derniers millésimes 2014-2015-2016, avec les vins de  Smith Haut Lafitte rouge et blanc, Stephan von Neipperg Branaire Ducru, Gazin

Une vraie confirmation, s’il en était besoin, pour cette belle série de millésimes réussis à Bordeaux. Chaque cru gardant son style et il y aura bien des commentaires à venir sur qui est le meilleur ? 2015 ? 2016 ?

A ce jour, un peu de vignes touchées par le gel. Pour l’instant, ça va. Il me tarde que ces 15 jours à venir soient passés.

Partager cet article

Repost0
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 13:32

Dans la catégorie des vins 2016 coups de cœur, je rappelle que je ne suis pas journaliste mais seulement un amateur – propriétaire – négociant en vins, donc j’ai bien aimé parmi les vins présentés chez nous :

A nos Amours, notre Bad Boy (Bordeaux), Gracia, Pierhem, Pressac, Barrail Saint André et La Vieille Cure.

Coup de cœur particulier pour Fleur Cardinale qui offre cette année une texture et un fruit admirable et j’ai pu constater lors des 2 derniers repas que le 2009 n’avait pas à rougir face à des vins servis en même temps à table, fussent-ils des crus iconiques. Toujours dans le registre Fleur Cardinale, ce vin bu à l’aveugle fait à chaque fois de bons commentaires. La régularité étant là aussi le rare privilège des grandes marques.

Grands vins bu à table : un Meursault Les Narvaux 2002 de Lalou Bize-Leroy, un Magdelaine 1964 superbe, Yquem 2013, Fleur Cardinale 2009, Sansonnet 2012, Valandraud 2014, Trotanoy 2008, une Petite Sibérie 2008 superbe, Saint Préfert 2009, Axelle de Valandraud et Valandraud 2010, Virginie de Valandraud et Valandraud blanc 2014, Smith Haut Lafitte rouge 2010 et Clos Romanile 2012 !

Partager cet article

Repost0
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 17:09

Je ne suis pas journaliste, juste « simple » amateur et surtout négociant ayant fait le choix d’acheter et de promouvoir les vins que j’aime.

Mais, si en plus j’aime et j’apprécie les propriétaires et ceux qui font le vin, je trouve alors une bonne raison de croire en mon métier et penser que je peux apporter une petite pierre à la distribution et à la notoriété d’un cru.

Je commence à avoir goûté pas mal de vins et ce matin j’ai goûté les vins de Bordeaux 2016 présentés par l’U.G.C. et si je n’avais pas la force de tout goûter, j'ai eu des coups de cœur, des vins de j’aimerai acheter pour mon négoce, pour mes amis ou ma cave (même si 2016 est sans doute programmé pour offrir des vins qui seront à maturité dans 20 ou 30 ans..... j’essaierai de ne pas, ne plus, être pressé).

Et voilà donc quelques vins que j’ai bien goûté : Lafont Rochet, Pichon Lalande, Marquis de Terme, Lascombes, Clerc Milon, Smith Haut Lafitte, Domaine de Chevalier, Carmes Haut Brion, Pape Clément, Malartic Lagravière, Malescot Saint Exupéry et plein d’autres bons vins….

En attendant les notes de journalistes, voici mon coup de cœur parmi les vins que je distribue : un Troplong Mondot 2016 d’anthologie

Parmi les vins dont je suis proche par mon rôle de consultant : La Marzelle, énorme ; Sansonnet superbe ; Le Moulin sexy en diable.

Les autres seront goûtés dès que les malos seront finies et les assemblages agréés.

Partager cet article

Repost0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 15:32

2016 : jusqu’où va-t-on encore aller ?

On ne compte plus les annonces vantant encore et encore le nouveau millésime du siècle.  Sommes-nous devenu des idiots, des marchands de pub, de réclame à l’ancienne qui, pour autant nous engage à dire « millésime du siècle » pour le 2000, le 2005, le 2009, puis le 2010 encore cet incroyable 2015 et enfin ce 2016. Pas moins de 6 "millésimes du siècle ", dont le dernier, 2016 n’est pas et ne sera pas le moindre, et c’est là le paradoxe.

Je pense, qu’à chaque fois, il y avait bien sûr une part d’exagération et une part de vérité due au plaisir de goûter si bien ces millésimes successifs mais, je me dois de dire aujourd’hui que, et n'ayant goûté que 3 vins : Fleur Cardinale, La Marzelle et Le Moulin, en effet il y a de quoi encore annoncer un « millésime du siècle », tant il y a d’onctuosité, de plénitude, de maturité et de fraîcheur, de sensation d’acidulé, si rare dans un millésime mûr, qu’il me semble que nous sommes bien partis pour avoir la symbiose d’un 2009-2010-2015. Rien que ça, me direz vous …

Et bien, comme dans les meilleures fables de Lafontaine : goûtez maintenant ! Dès le 28 mars pour les critiques internationaux et le 3 avril pour les clients, importateurs et collègues.

Partager cet article

Repost0