Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 17:01

Pommard Clos Blanc 1er cru d’Albert Grivault 2006 : bon nez, vin correct, trop léger pour moi, la malédiction du Bourgogne ?


Lezongars 2000, problème de bouchon

 

Clos des Moiselles 2008  Côtes de Bourg, assemblage de merlot, malbec et cabernet sauvignon. Belle présentation, bon vin. Et aussi son second vin le Bord Eaux 2009, 100% merlot, tout en fruit.

 

Saint Saturnin 2008  Médoc : voilà un vin étonnant, fait par un vieil ami, pied noir comme moi, et qui fait depuis longtemps du bon vin, très différent des autres. Mais cet homme n’aimerait pas faire comme les autres : Jancis Robinson a fait un grand article  sur le propriétaire le 13 novembre 2010. Un futur vin culte ?

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 16:30

Lu dans la belle revue The World of Fine Wine, une dégustation des 2006, signée Michael Schuster, Michel Bettane et Thierry Desseauve et de très beaux commentaires (en Anglais)  sur Valandraud et Virginie de Valandraud 2006 :

 

Château Valandraud 2006   -  17.5

MB : Great color ; intense and noble violet-like nose ; perfect ripeness, great length ; perhaps more Pomerol in character than St-Emilion ! Refined winemaking, seductive and complex –lovely. 17.5

TD : The same soft and mellow body as Virginie, but much longer and intense. Great hedonistic style, with a perfect balance and a long depth. 18

MS : Sweet, restrained nose; generous middleweight wine, fresh and tannic, a fine, long –term constitution; rich, ample, powerful, tannic; masses of  flavor within the firm tannin texture; long in ripe fruit, powerful in flavor, complex and complete, with excellent length. An aromatic  and a powerful expression of St-Emilion, needing at least 8-10 years. 2018-35. 17.5

 

Virginie de Valandraud – 15.5

MB : Great color, rich and intense body, tannin on the dry and heavy side but not overwhelming; excellent intensity but lacking the refinement of texture of the best. 16

TD : soft and mellow; charming but not enough intensity. 15

MS : Soft, sweet, vital, mature fruit on the nose; very nicely balanced, firmly dry, medium-full wine; fine, ripe, scented, minerally fruit of moderate complexity, a little wood dry. Needs time. 2014-20. 15.5

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 16:56

Club de dégustation créé par Michel Bettane et Bernard Burtschy, ce lieu situé 8  rue Boutebrie   75005 Paris, organise régulièrement des dégustations pour moins de 30 personnes.

 

Nous étions sur place avec Murielle pour faire goûter et commenter :

Blanc de Valandraud N° 1 & N°2   2007

Bad Boy 2007

Virginie de Valandraud  2007

Château Valandraud  2007

Clos Badon Thunevin 2007

Clos du Beau Père 2007

Domaine des Sabines 2007  

Château Bellevue de Tayac 2007

 Et également

Château Valandraud 1999

Clos Badon Thunevin 1999

 

Très bonne ambiance, lieu parfait pour ce genre d’exercice, quelques amis présents et le temps a passé très, trop, vite. Les vins se goûtaient très bien, c’était un bon jour et encore l’occasion de se faire de nouveaux amis dont Anne-Victoire qui a une pêche d’enfer.

 

A midi, repas au bistrot de Pierre Gagnaire, Gaya (44  rue du Bac, 75007), qualité au top pour notre goût, avec un Roc des Anges 2008 Segna de Cor. Vive le Roussillon.

 

 

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 16:20

La dernière dégustation du Grand Jury Européen organisée le 11 janvier 2011 au restaurant Laurent  a fait ressortir la très grande qualité des vins du Château Lascombes et Léoville Poyferré dans le millésime 2005, devant des crus 1855 bien plus chers, et en regardant attentivement les résultats de cette dégustation, je me dis qu’il faut peut être aussi regarder d’un peu plus prêt ce qui se passe au château Rauzan Gassies qui semble progresser à grands pas et qui est à un prix encore très correct si l’on tient compte d’une position de 2ème cru classé 1855 ! 

Comme toute dégustation du Grand Jury, il y aura des gens d’accord et des gens pas d’accord mais, en attendant, Lascombes réalise de sacrés vins depuis le 2001 et ça je le savais déjà,  quant à Léoville Poyferré, c’est déjà largement reconnu dans la profession.

 

Dans Terre de Vins N°9, un dossier « sélection Bettane et Desseauve » :

BAD BOY 2007 Bordeaux rouge   16/20

« Jean Luc Thunevin a développé une activité de négociant et de conseil pour de nombreuses propriétés. Spécialiste du vin de luxe, il ne cesse d’innover, et sa plus grande réussite est sans conteste ce bordeaux conçu comme un grand cru, un pari brillamment réussi. Plein, mûr, ambitieux, très équilibré et fruité, ce bordeaux de haut calibre qu’on peut garder un peu est un bad boy sacrément gentleman. »

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 14:02

Je n’ai jamais vu autant de bouteilles ouvertes en si peu de temps (2 jours), car en plus du repas de réveillon chez un ami le 31 au soir, il y a eu à suivre un repas extraordinaire à 14 h le lendemain au Pinxo d’Alain Dutournier, rue d’Alger à Paris et un repas au Passy Mandarin, restaurant chinois, à 22 h !

 

A chaque fois, plein de grands vins jeunes et moins jeunes avec hélas pas mal de bouteilles à problèmes, bouchonnées, dont un magnum d’Interdit de Valandraud 2000 que j’avais emmené.

Bouchonné de chez bouchonné ! ça tombe bien, j’ai rendez - vous avec le fabricant cette semaine 

 

Tous les invités étant fous de vin, certains grands collectionneurs, il était étonnant de voir malgré ce professionnalisme, tant d’avis différents.

Quant à moi, j’ai aimé ce champagne Prélude de Taittinger, cet Hermitage La Chapelle 2003 de Jaboulet, ce surprenant Chambeyron 1969  Côte Rôtie, ce Cos d’Estournel 1998, Ausone 1952 et toute une série de champagne bue au restaurant Pinxo.

 

Bonne année à tous !

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 10:54

Sur le site de Robert Parker, dans son Wine Journal, Neal Martin nous présente tous ses coups de cœur 2010 et en particulier un coup de cœur pour Château  Bellegrave 2005 de Jean Marie Bouldy, mon voisin du Clos du Beau Père dans le secteur René à Pomerol .

Il y aura sans doute d’autres coups de cœur et découvertes car il écrit un livre sur Pomerol.


Il a également remarqué La Petite Sibérie 2007 d’Hervé Bizeul. Ça vaut le coup de voir tous les vins qu’il a aimé, c’est incroyable.

 

Et juste pour le plaisir, son commentaire – déjà ancien, sur le Blanc de Valandraud 2006 N°1 :

“Tasted blind at Southwold ’06 Bordeaux tasting. An attractive nose here: honeydew melon, cooking apple, apricot with well-integrated new oak. Could this be one of the Saint Emilion whites? The palate is medium-bodied, well balanced with finely integrated new oak, pretty, tropical flavours: mango, star fruit, pineapple with just a faint tang of lemongrass right on the finish. Very fine. Tasted January 2010. » N.M.   91 points

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 11:50

 

Apéritif d’avant fêtes : Angélus 1996, Tertre Roteboeuf 1995, un  Pomerol plutôt confidentiel, tellement que j’en ai oublié le nom, vin assez moyen malgré l’ambition affichée.

Un très bon Corton Charlemagne 2003  de chez Bouchard, un délicieux Charvin 2005, Chateauneuf du pape capable d’être « frais » avec des raisins mûrs, vous savez ce que je pense de cette recherche de fraicheur avec des raisins verts pour pouvoir  ici dire que là, ce vin du Sud a un équilibre et une aptitude à se boire facilement qui peut servir aux chercheurs qui ne trouvent pas, sauf auprès de media bizarrement convaincus, mais là, c’est une autre histoire, sans doute plus politique.

Tuer « le père » Parker étant un objectif clairement affiché…. Parker a mis 93 points à ce  2005  et 97  au 2007 !

Après ce Charvin, un Saint Prefert 2007 (noté 92 par Parker) plus dans le style attendu des Chateauneuf du Pape « modernes », il aurait du être servi avant .

 

eng.jpg

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 15:32

Petit mot reçu d'un gentil caviste parisien qui goûte très bien

 

" J'ai goûté le Maury VDN 2004  Calvet Thunevin. Une tuerie, presque aussi bon que le Porto vintage 2003 Quinta do Infantado qui le précédait. Sur 21  bouteilles goûtées ces 2  là prennent la remière et la seconde place, tous VDN confondus"

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 16:41

Commentaire de Julien Viaud, suite à mon article :

« 22 vins entre 92 et 94 /100 (on y trouve comme chaque année les 1er GCC, les super seconds et assimilés), et 62 vins entre 90 et 91/100 !!!!

Sans remettre en cause les commentaires sur ces vins, quel est l'intérêt de mettre en avant une échelle de notation dans laquelle toutes les notes sont écrasées et où tout est plat et lisse... »

 

Julien oui en effet, vu comme ça, tous les critiques donnent à peu près le même résultat et une machine pourrait peut-être faire les commentaires. Il est vrai que l’on attend des notes sur 100 quelques différences de précision par rapport  aux notes sur 20 ! Mais il s’agit d’hommes qui goûtent (à notre place), que la tâche n’est pas facile, etc… Dans ce cas précis, il y a quand même quelques nouveautés, sachant qu’il s’agit de 80 vins  mis en avant  avec leurs notes sur 450 goûtés.

Le Thil 91 points, Fieuzal 90, Manoir de Gay 91, Ferrand 91, Clos des Menuts 90, Défi de Fontenil 91, à comparer avec le 91  de Château Margaux ou le 90 de Mission Haut Brion, l’air de rien ce n’est pas mal en comparaison aux premiers noms cités ?!


N’oublions  pas que cela fait partie du jeu : on n’est pas obligé de lire, de participer ou même de commenter. Mais le Wine Spectator est quand même l’un des media les plus influents, en attendant de voir ce que va donner le site de James Suckling.

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 11:14

Resté à la maison au chaud toute la journée d’hier : fatigue, froid, état grippal, et c’est reparti pour lire le blog d’Hervé Bizeul qui va se faire de nouveaux amis chez les riches et célèbres du monde du vin. Le dernier rapport de Jean Marc Quarin sonne comme un écho aux propos d’Hervé Bizeul !

Sur le site du Wine Spectator, plus attendus (quoique), les 1ers commentaires et les notes de dégustation de James Molesworth sur les grands vins du millésime 2008 à Bordeaux, avec déjà quelques surprises, découvertes et bien sûr des confirmations.

Il note plutôt bas, à la Tanzer.


Pour info : d’Aiguilhe, Fleur de Bouard, Fieuzal, Faugères, La Violette, Marojallia, La Couspaude, Clos des Menuts, La Mission Haut Brion : 90 points.

Margaux, Palmer, Pichon Baron, Lynch Bages, Chevalier, Smith Haut Lafitte, La Conseillante, Manoir de Gay, Bon Pasteur, Valandraud, Fleur Cardinale, Montrose, Lagrange, Léoville Barton, Défi de Fontenil : 91 points.

Latour, Ausone :94 points

Cheval Blanc, Le Pin, La Mondotte : 93 points


Les notes de vins moins connus et moins chers arrivent bientôt et seront très utiles pour aider à la vente   aux USA ou ailleurs.

 

Chateau Valandraud 2008    91 points

"This is sleek, with delicious raspberry and boysenberry fruit, lots of alluring spice and blanc tea notes, and a long, polished finish. Delicious. Drink now through 2019. " J.M.

 

Chateau Fleur Cardinale 2008  91 points

"Ripe, juicy and flattering, with delicious linzer torte, boysenberry and blackberry compote aromas and flavors, supported by solid grip and nice lingering anise and espresso on the dense, lengthy finsih. Drink now through 2019" J.M.

Partager cet article

Repost0