Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 12:54

Présent dès après demain 13 octobre à Hong Kong pour présenter mes vins avec Dream Wines, puis  le soir dîner à 19 h au Bistro WineBeast à Wanchai avec , côté vins Virginie de Valandraud blanc 2014, Thunevin-Calvet Constance 2013, 3 de Valandraud 2013 et Clos du Beau Père 2011.

Le lendemain, je serai à Macao pour l’évènement organisé de 12 à 18 h au Grand Ballroom de Studio City où je présenterai Valandraud 2009 et Thunevin-Calvet Les 3 Marie 2009. Les plus grands vins du Portugal seront présents en nombre, j’espère que Joao Pires pourra quand même penser aux vins français présents ...

Toujours en octobre, ce sera Singapour le 21, les 25-26-27 à Kiev (Ukraine) et  pour Novembre le 18 à Essen en Allemagne.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation Vins de garage
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 16:05

Un regard différent sur nos vins, un site internet où l’on peut trouver des infos sur notre monde et les notes des Bordeaux 2016, dont Valandraud avec 17.75 et des commentaires très descriptifs.

Fleur Cardinale 17, La Marzelle 16.25, Clos Badon 17.25

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 15:13

J’aime des dégustateurs qui sont capables, comme le fait Robert Parker, de mettre ne valeur au milieu des crus iconiques, 1ers crus classés A, super seconds et autres catégories établies, des nouveautés, des crus qui explosent ce satané plafond de verre, qui seront donc de super rapports qualité-prix et si j’analyse les notes et commentaires d’Antonio Galloni, je suis heureux de voir tout en haut, devant bien des premiers : Pichon Comtesse avec 97-100 (je en suis pas allocataire, snif ), ou les scores du Château Le Prieuré 95-98, plus que bravo pour le travail accompli, idem pour Clos Saint Julien avec 94-97, comme Vray Croix de Gay qui sont de vraies belles réussites du millésime. Et comment ne pas être content pour Sansonnet et son 93-96, ou Petit Gravet Ainé qui a la même note, etc…

Les clients de nos vins de Bordeaux connaissent bien tous ces noms mais ils ont besoin que l’on attire leur attention sur ces réussites, ces propriétés qui mettent tout en œuvre pour faire le meilleur, aidés en cela par, bien sûr, de beaux terroirs, mais surtout par des hommes compétents et motivés.

Merci enfin pour mon Clos du Beau Père qui, avec 91-94, se trouve enfin positionné comme je sais que ce cru le mérite. En tout cas, capable à l’aveugle de surprendre plus d’un amateur de Pomerol.

Si je regarde les notes de James Molesworth du Wine Spectator, merci pour La Vieille Cure avec 91-94, merci pour Valandraud et son 96-99, tout en haut du tableau. Merci pour Fleur Cardinale et son 92-95 ou le Domaine de l’A avec 92-95.

Voilà ce que j’aime.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur Dégustation
commenter cet article
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 14:39

Belle dégustation - comme d’habitude - si je puis exprimer l’intérêt de cette dégustation organisée cette année au château Gazin pour goûter les 3 derniers millésimes 2014-2015-2016, avec les vins de  Smith Haut Lafitte rouge et blanc, Stephan von Neipperg Branaire Ducru, Gazin

Une vraie confirmation, s’il en était besoin, pour cette belle série de millésimes réussis à Bordeaux. Chaque cru gardant son style et il y aura bien des commentaires à venir sur qui est le meilleur ? 2015 ? 2016 ?

A ce jour, un peu de vignes touchées par le gel. Pour l’instant, ça va. Il me tarde que ces 15 jours à venir soient passés.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation C'est dans l'air...
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 13:32

Dans la catégorie des vins 2016 coups de cœur, je rappelle que je ne suis pas journaliste mais seulement un amateur – propriétaire – négociant en vins, donc j’ai bien aimé parmi les vins présentés chez nous :

A nos Amours, notre Bad Boy (Bordeaux), Gracia, Pierhem, Pressac, Barrail Saint André et La Vieille Cure.

Coup de cœur particulier pour Fleur Cardinale qui offre cette année une texture et un fruit admirable et j’ai pu constater lors des 2 derniers repas que le 2009 n’avait pas à rougir face à des vins servis en même temps à table, fussent-ils des crus iconiques. Toujours dans le registre Fleur Cardinale, ce vin bu à l’aveugle fait à chaque fois de bons commentaires. La régularité étant là aussi le rare privilège des grandes marques.

Grands vins bu à table : un Meursault Les Narvaux 2002 de Lalou Bize-Leroy, un Magdelaine 1964 superbe, Yquem 2013, Fleur Cardinale 2009, Sansonnet 2012, Valandraud 2014, Trotanoy 2008, une Petite Sibérie 2008 superbe, Saint Préfert 2009, Axelle de Valandraud et Valandraud 2010, Virginie de Valandraud et Valandraud blanc 2014, Smith Haut Lafitte rouge 2010 et Clos Romanile 2012 !

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air... Dégustation
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 17:09

Je ne suis pas journaliste, juste « simple » amateur et surtout négociant ayant fait le choix d’acheter et de promouvoir les vins que j’aime.

Mais, si en plus j’aime et j’apprécie les propriétaires et ceux qui font le vin, je trouve alors une bonne raison de croire en mon métier et penser que je peux apporter une petite pierre à la distribution et à la notoriété d’un cru.

Je commence à avoir goûté pas mal de vins et ce matin j’ai goûté les vins de Bordeaux 2016 présentés par l’U.G.C. et si je n’avais pas la force de tout goûter, j'ai eu des coups de cœur, des vins de j’aimerai acheter pour mon négoce, pour mes amis ou ma cave (même si 2016 est sans doute programmé pour offrir des vins qui seront à maturité dans 20 ou 30 ans..... j’essaierai de ne pas, ne plus, être pressé).

Et voilà donc quelques vins que j’ai bien goûté : Lafont Rochet, Pichon Lalande, Marquis de Terme, Lascombes, Clerc Milon, Smith Haut Lafitte, Domaine de Chevalier, Carmes Haut Brion, Pape Clément, Malartic Lagravière, Malescot Saint Exupéry et plein d’autres bons vins….

En attendant les notes de journalistes, voici mon coup de cœur parmi les vins que je distribue : un Troplong Mondot 2016 d’anthologie

Parmi les vins dont je suis proche par mon rôle de consultant : La Marzelle, énorme ; Sansonnet superbe ; Le Moulin sexy en diable.

Les autres seront goûtés dès que les malos seront finies et les assemblages agréés.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation Primeur
commenter cet article
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 15:32

2016 : jusqu’où va-t-on encore aller ?

On ne compte plus les annonces vantant encore et encore le nouveau millésime du siècle.  Sommes-nous devenu des idiots, des marchands de pub, de réclame à l’ancienne qui, pour autant nous engage à dire « millésime du siècle » pour le 2000, le 2005, le 2009, puis le 2010 encore cet incroyable 2015 et enfin ce 2016. Pas moins de 6 "millésimes du siècle ", dont le dernier, 2016 n’est pas et ne sera pas le moindre, et c’est là le paradoxe.

Je pense, qu’à chaque fois, il y avait bien sûr une part d’exagération et une part de vérité due au plaisir de goûter si bien ces millésimes successifs mais, je me dois de dire aujourd’hui que, et n'ayant goûté que 3 vins : Fleur Cardinale, La Marzelle et Le Moulin, en effet il y a de quoi encore annoncer un « millésime du siècle », tant il y a d’onctuosité, de plénitude, de maturité et de fraîcheur, de sensation d’acidulé, si rare dans un millésime mûr, qu’il me semble que nous sommes bien partis pour avoir la symbiose d’un 2009-2010-2015. Rien que ça, me direz vous …

Et bien, comme dans les meilleures fables de Lafontaine : goûtez maintenant ! Dès le 28 mars pour les critiques internationaux et le 3 avril pour les clients, importateurs et collègues.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur Dégustation
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 16:41

Dans le dernier numéro de la revue The Wine Advocate, N°229, Neal Martin a écrit un long article sur Valandraud, notre histoire et ensuite sur la dégustation des 25 années que j’avais organisée pour nous et Neal Martin à Valandraud, à la demande de René Gabriel.

Les vins « pirates » venaient tous de ma cave privée et avaient été vérifiés par Jean Philippe Fort pour exclure les goûts de bouchon, hélas assez courants dans les années 2000, et on avait dû exclure, de mémoire, un Interdit de Valandraud 2000, un Harlan 1998 et un Pavie 1998( j’ai encore le souvenir d’un pavie 2000 tout simplement énorme)

Le but pour moi n’étant pas de prouver que Valandraud est meilleur que tous ces grands vins, mais tout aussi immodeste, que Valandraud mérite bien sa place dans le top du top des grands vins, 1er crus classés A ou 1855 ou vins icônes des USA , d’Espagne , d’Italie, etc…

Ce genre de dégustation sera reconduite avec d’autres vins, toujours de ma cave pour un ou deux critiques journalistes, j’aimerai faire une vidéo la prochaine fois et faire participer des clients habitués à acheter et boire ces grands vins, ainsi que des professionnels pour voir vraiment si il y a dichotomie entre nous car, à cette dégustation avec René Gabriel il y avait des clients suisses dont je ne sais pas s’ils se sont rendus compte de l’évènement pour nous et pour les vins ouverts !

De notre côté, il y avait nos associés, nos collaborateurs, consultants et nos notes étaient bien entendu bien différentes de celles de René ou Neal. Par exemple je suis sûr d’avoir l’un des meilleurs 2011 de Bordeaux ( je sais, je sais c’est moi qui le dit. Soit, je ne suis pas crédible) et le 2010 peut concourir avec succès avec des 98/100.

En tout cas, très bel article et pour quelqu’un comme Neal qui n’a pas le supposé « goût Parker », Valandraud s’en sort très bien, souvent dans les vieux vins comme 1991, 1992, 1998 et 2000.

Je ne désespère pas de lui refaire goûter un 2011 ou 2010 dans 10 ans !

Merci Neal !

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air... Dégustation
commenter cet article
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 13:37

La Revue du Vin de France vient de publier dans son dernier numéro, un dossier intitulé "notre palmarès des meilleurs Bordeaux blancs secs", parmi les lauréats  des blancs de grande garde - millésime  2015, on retrouve Valandraud blanc :"le blanc de Murielle et Jean Luc Thunevin offre une très belle personnalité, avec un joli volume de bouche et une persistance complexe. Intense, aux notes de poivre blanc, il s'étire et possède un indéniable potentiel de vieillissement."

Notre Valandraud blanc 2008 figure à la 3ème place du podium des blancs qui ont résisté à l'épreuve du temps : " Il libère de délicats arômes de truffe et montre beaucoup de vigueur. Sa classe est indéniable. Finale sur des notes d'infusion impressionnante."

 

Merci Olivier Poels !

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 12:58

Toujours parmi les notes des 2014 publiées par Anotnio Galloni sur son site,

94/100 pour Fleur Cardinale : "The 2014 Fleur Cardinale is a dark, sumptuous wine. Dark cherry, plum, rose petal, licorice and sweet spices are all pushed forward. Extravagantly ripe and flamboyant, the 2014 hits all the right notes. As always, Fleur Cardinale shows the more overt, opulent side of Saint-Émilion, and yet all the elements are beautifully balanced. Tasted two times."

Idem, 94/100 pour Sansonnet: "One of the real surprises of the vintage, the 2014 Sansonnet has turned out beautifully. Specifically, the firm tannins and notable oakiness have integrated very nicely. A rush of black cherry, plum, chocolate and leather give the wine its bombastic, flamboyant personality. Large and ample to its core, the 2014 is seriously opulent and extracted, and yet all the elements are fused together beautifully. The 2014 will appeal most to readers who enjoy the bolder side of Saint-Émilion. I tasted the 2014 twice and it was equally impressive on both occasions. Consulting winemaker Jean-Philippe Fort has done a terrific job. The blend is 90% Merlot and 10% Cabernet Franc."

On continue avec 92/100 pour La Vieille Cure : "The 2014 La Vieille Cure is soft, supple and radiant throughout. Succulent red cherry, sweet tobacco, raspberry and flowers all flesh out in a deep, expressive Fronsac endowed with real class. Bright fruit-toned fruit and lively acids give the 2014 its distinctive personality. The interplay of succulent fruit and lifted aromatics is compelling."

Et, last but not least, 94/100 pour La Marzelle :  "The 2014 La Marzelle is just as striking from bottle as it was from barrel. The purity and freshness of the red-toned fruit is captivating. Today, the new oak is a bit prominent, while the tannins are present. Both should integrate with more time in bottle. Voluptuous and racy to the core, the 2014 La Marzelle is a gorgeous, modern Saint-Émilion long on class and style."
Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article