Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 07:52

Il n’y pas que le bilan carbone, il y a aussi les autres bilans : économiques, sociaux, écologiques…

 

Petit tour de mes vignobles et des chais avant les départs en vacances de la majorité de mes collaborateurs, sachant qu’il y a toujours du travail dans les vignes comme au chai. Début de véraison et la confirmation que nous serons en vendanges fin septembre, début octobre, ce ne sera pas une année précoce. Les vignobles sont beaux, assez petite production chez nous, nous verrons bien ce qui se passe à Saint Emilion.  Les vignes sont de mieux en mieux tenues, on dirait un grand jardin, c’est superbe et cela contredit ce que l’on peut lire ici ou là sur les techniques vinicoles qui feraient que la vigne ne serait pas travaillée, sans doute quelqu’un qui ne fréquente pas les mêmes lieux que moi ou qui n’a pas souvent du travailler dans le vignoble. Il serait intéressant qu’une étude scientifique et financière soit faite  sur les heures de travail réalisées dans nos vignes de Bordeaux, appellations nobles et autres par rapport au temps passé par ceux supposés mieux travailler en France, voire ailleurs (Californie, Italie …).

Le bilan humain, le nombre d’hommes et de femmes travaillant par hectare doit être très largement positif pour la société à Bordeaux, juste chez moi, il s’agit d’un employé permanent pour 2  hectares à comparer avec l’habituel 1 employé pour 4  hectares dans nos grands crus et en rajoutant tous les saisonniers (tirage des bois, effeuillage, vendange en vert et vendanges)

Partager cet article
Repost0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 16:16

Visite avec Florence, avec comme prétexte accompagner une architecte galloise et son mari qui avait exprimé le désir de visiter le chai actuel qui, par son esthétique, attire les admirateurs et grâce à ça touche d’autres catégories de publics, pas seulement les amateurs de vins, mais aussi les amateurs d’art, de culture, qui peuvent trouver par ce biais un intérêt à Cheval Blanc . Ceci étant valable pour nous tous.

 

Le chai a déjà plus d’un an et il vieillit très bien. La végétalisation du toit est remarquable, les couleurs des matériaux, avec le soleil, sont devenues très douces, le lieu en impose et les chais de vinification toujours aussi esthétiques, surtout le chai à barriques, parfait : climatisation, humidité, parfum, le top.


A Valandraud,  notre activité « hôtelière » commence à fonctionner grâce aux  sites de réservation, le bouche à oreille des clients déjà conquis et notre propre fichier de clients, amis, connaissances, voisins et nos tarifs très raisonnables par rapport aux prestations offertes. Avec les boutiques de vin, cela va devenir un pôle significatif pour l’entreprise.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 11:27

Petit tour à Pomerol, Jean-François et son équipe profite du beau temps pour faire les complantations des pieds morts de vieillesse ou de maladie par des jeunes plants, une jeune vigne de cabernet franc d’un feuillage rouge comme du Carmenère.

Notre voisin Jean-Marie Bouldy, Château Bellegrave, qui fait du bon vin en agriculture Bio, construit un nouveau chai à barriques : sa clientèle fidèle de restaurants a besoin de vins un peu vieux et donc il faut de la place pour stocker les années produites.

 

Pomerol s’active, le chai de Le Pin est fini et celui de Petrus avance, la Conseillante doit faire des travaux, cette belle et prestigieuse appellation semble rattraper le temps.

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 11:17

Lors de notre déplacement au Wine Experience du Wine Spectator, lors de son passage pour goûter Valandraud 2006, une collaboratrice de Peter Morrell, caviste  bien connu à New -York m’a demandé de faire cette photo dans la vigne,  et donc le 22 novembre il y a  encore des feuilles sur la vigne, la température  est de  20 degré, les grues sauvages qui commenecent  juste leur migration pour l’Afrique, et les malolactiques qui se font assez facilement sans doute aidée par ce beau temps et lesmaliques assez faibles.

 

2011-0060.JPG

 

 


La cuvée Kosher de Virginie 2011 a fait sa Malolactique et commence  son élevage dans de jolies barriques neuves.

La taille commence et il y aurait bien besoin d’un peu de froid pour faire tomber les feuilles, on ne peut pas tout avoir, n’est-ce- pas ?

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 16:12

Citation de Francis Picabia.

 

En effet, « mettre de l’eau dans son vin » est une expression qui veut dire limiter ses prétentions.

Et bien, cette année 2011, notre récolte sera de qualité et prétendra être au niveau d’un bon millésime, la récompense d’un travail attentif et réactif dans les vignes.

Merci à notre Paul-Marie Morillon,  à Christophe Lardière, à Xavier Lacoste et à tous les collaborateurs travaillant dans les vignes qui, cette année, ont du subir des climats extrêmes : sècheresse au printemps, coup de chaleur, grosses pluies d’été et heureusement un temps idéal pour les vendanges.


A l’arrivée, du bon vin, surtout rive droite et particulièrement  à Saint Emilion, avec des degrés compris entre 13 et 14.5, des couleurs superbes, des tanins mûrs et des densités sui seront, avec l’élevage, plutôt bonnes. Nous finissons d’écouler les dernières cuves cette semaine et ce sera peut être fini la semaine prochaine. Les employés des chais n’ont pas arrêté mais le résultat tant en qualité qu’en quantité étant là, ça donne le sourire, même si ce lundi permettra de faire un  joli pont de 4 jours, ça ne suffira pas à récupérer des fatigues  rarement vues chez nous. Merci les beaux rendements.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 15:27

C’est notre dernier jour de vendanges. Après les cabernets sauvignons ramassés lundi 3  octobre devant le chai de Valandraud à Saint Etienne de Lisse, aujourd’hui c’est au tour de la petite parcelle de terrasses près du Château Fleur Cardinale d’être cueillie aujourd’hui. Les carmenères ont perdu leur goût végétal et, au passage, 60 % de la récolte ( comme l’aurait dit le professeur Denis Dubourdieu, les cépages oubliés… Oubliez les !). C’est un cépage compliqué ici à Bordeaux avec nos climats.


Fleur Cardinale pendant ce temps là en est encore à vendanger les merlots, jusqu’à samedi soir. Mardi-mercredi prochain ce sera sans doute des cabernets sauvignons qui ont l’air de vouloir être très très bons. Comme dirait Bob Avargues : de la bombe (de fruits !)


Chez nous, c’est parti pour les écoulages des parcelles ramasées vers le 10/15 septembre, les durées de vinification, macération sont un peu plus courtes de d’habitude, les vins sont assez surprenants pour l’instant plutôt facile à faire, les couleurs sont belles, les sucres se transforment en alcool facilement, les ph sont bons, les tanins doux, il n’y a plus que les malos à suivre et ça me tarde déjà…

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 20:00

Déplacement à Maury pour voir nos vendanges.

DSC00485

 

 

 

Nos associés étaient en plein boulot avec encore 10 jours sur les terroirs granitiques d’altitude de Lesquerde ( 300/400 m).

DSC00471

Du volume, de la qualité, ici dans le Roussillon,  du volume c’est 35 hl/ha ! IL sera important de goûter ces vins après malolactiques, les équilibres seront pour beaucoup de nos vins moins « sudistes » que d’habitude.

 

Bu à table : La Voulte Gasparet 2009 Corbières, très agréable, buvabilité, c’est le qualificatif de ce vin connu depuis longtemps. Un Valmy rosé 2010  en Roussillon pas mal également pour cette région peu reconnue pour ses rosés, mais ça vient.

Une belle série de vin chez Claudine et Hervé Bizeul qui étaient encore en vendanges, dans les chais, partout à la fois et capables de nous consacrer du temps et un joli repas comme on les aime.

Le temps, fantastique dans le Roussillon et à Bordeaux fait des miracles sur les vins et le moral. Pour info, il y a à Maury 3 tables capables de satisfaire tous les goûts, l’étoilé, le bistrot et le restaurant de campagne, et tous méritent le détour.

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 14:23

 

DSC00409.JPG

Cabernet Sauvignon attendant d'être vendangés vendredi 30 septembre

 

DSC00411.JPG

Les Cabernets Francs, eux, ont déjà été vendangés !

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 14:56

Jeudi 22  septembre début sérieux des vendanges pour Valandraud. Toutes n,os parcelles ont un nom, donc les 3  parcelles de Fongaban à Saint Emilion, mises en valeur par Murielle et visibles par ceux qui prennent ce petit chemin d’accès à Saint Emilion, avec les jardins potagers et les crus célèbres tout autour.


Ensuite, Laroque (plutôt Rocheyron, sur la commune de Saint Christophe des Bardes) , et qui appartient aux associés-amis Faugères-Pingus, avec Peter Sisseck lui aussi entrain de ramasser ses merlots. Il était à table  chez nous le soir pour une petite omelette aux cèpes avec un Virginie de Valandraud 2008 mise tardive ! Bad Girl pour le plaisir,  un Maury de Calvet Thunevin 2007 et un Petit Gravet Ainé 2003  déroutant ( ?)

 

Vendanges à Valandraud toujours avec la parcelle « au-dessus de l’étang » à Saint Etienne de Lisse et les vieux malbecs à côté, côte sud.


Aujourd’hui, c’est à Pomerol que ça se passe pour notre équipe qui vendange 16 rangs, soit en tout plus de 50 personnes pour assurer tous les soins nécessaires à cette vendange qui parait nous réserver de très bonnes surprises. Vive le beau temps.


Hier à midi nous avions eu le temps de manger à la table des vendanges de nos amis de Troplong Mondot. Quelle chance, quel privilège d’être là. Le Troplong Mondot 2007  est tout simplement remarquable et le 2002  est plein de promesses : à mettre en cave pour dans quelques années. Belle table avec  la compagnie d’ invités tout simplement agréables et charmants, pour dire : il y avait même un Bourguignon ! 

Et visite rapide des systèmes de vendanges à Troplong Mondot, Sansonnet, Pressac, Faugères,  Rocheyron et nous.

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 14:27

 

Visite avec des courtiers bordelais du château Fourcas Hosten, Listrac Médoc, qui a été racheté en 2006  par les familles de Renaud et Laurent Mommeja (actionnaires du Groupe Hermès) et depuis, tous les moyens humains et financiers sont mis à la disposition du cru pour en faire un des tous meilleurs Médoc .

Il suffit de faire une verticale de Fourcas Hosten  pour se rendre compte qu’il se passe quelques chose de grand à partir de ce 2010, vin qui a bénéficié du talent de la jeune œnologue, du travail dans les vignes et du nouveau chai de vinification.

 

Par ailleurs, les prix sont encore tout doux, ce qui ne gâche pas notre plaisir à défendre ce cru. J’ai été bluffé par ce 2010, j’ai aimé le 2009 et  j'ai été également surpris par la qualité du 2003.

 

A table, le 1989  servi en carafe, était du niveau d’un premier cru. Etait ce l’ambiance, la bouteille ? En tout cas dommage qu’il n’y en ait plus à la vente !

 

Partager cet article
Repost0