Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 13:46

Lundi 7  mars, dégustation de quelques vins 2010 chez moi, réunion avec l’un de nos distributeurs de vins den Chine et repas à  la maison, et rattrapage du travail pas fait la semaine précédente.

Mardi,  dégustation du 2010  du  château Escurac, très bon Médoc, puissant, solide et subtil comme l’annonce  son site web 


Réunion avec l’un de nos banquiers pour une offre de couverture de taux. En effet est ce que les taux d’intérêts des emprunts ne vont pas augmenter ? c’est quasi- sûr, mais faut-il pour autant s’assurer ?


Visite d’un client du sud du Japon, heureux de pouvoir visiter mes chais, de goûter nos vins et de faire des photos !

Visite d’une collègue propriétaire à Montagne, dégustation de  ses vins, fort bons mais difficile à rajouter dans notre gamme déjà pas mal chargée et à des prix de vente qui rendent difficile l’introduction d’un négociant, comme l’a dit dernièrement l’un de mes grands collègues à un ami  venu le voir pour la promotion et la distribution de ses vins, ce négociant lui a fait remarquer que les marges du négoce bordelais ne sont souvent  que des marges de distributeur. Difficile en effet  de faire de la promotion, de la recherche de nouveaux clients avec 11 % de marge brute...


Le soir, repas amical avec la famille Todeschini, Jean Guy, Anne Marie et les enfants Karl et Yvan (et Martine). Visite du château Mangot, très beau château à Saint Etienne de Lisse, proche de chez nous et de Faugères. Dégustation de la série de leurs Saint Emilion avec un très bin Quintessence et surtout une grande cuvée appelée « Todeschini », qui devrait obtenir un beau succès chez moi au mois d’Avril, auprès des journalistes et des clients.

 La cuvée Louise 1998 Pommery, très bonne, précédait un étonnant blanc  : Le Paradis Saint Pierre du Domaine Coursodon 2009  en appellation Saint Joseph. Muet au nez, fermé à double tour, aurait sans doute dû être bu dans quelques années, cela doit être dur de vinifier ce cépage Marsanne en barrique

 

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 16:27

Première récompense pour Baby Bad Boy  qui fait partie des 12 vins mis en avant par la sélection « Best value Vin de France »

Merci à l’Anivin de France et son joli logo glamour, comme notre Baby Bad Boy

 

VINDEFRANCE ETI BAD BABY BOY

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Vins de garage
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 15:26

Voyage de promotion de 3 jours à Francfort en Allemagne avec mon distributeur pour participer au 15ème Wein Festival de Rheingau Gourmet.

Un repas de gala pour 82 personnes ayant payé 250 euros pour le repas, excellent, préparé par Hans-Stephan Steinhauer (2 étoiles Michelin, 19 chez  Gault et Millau), avec les vins de Balthasar Ress qui a eu la gentillesse d’être mon interprète puisqu’il parle parfaitement le français (il est marié à une Française), et les vins de Jakob Jung.


Dégustation de Valandraud  blanc N°1 2007, Valandraud rouge 1999 et 1998 et Virginie de Vaalndraud 2006. Les vins se goûtaient très bien et le modérateur, August F. Winkler, journaliste, avait le don d’orateur sachant captiver la salle en racontant mon histoire, les vins et capable de faire rire la salle grâce à son humour – traduit pour moi par Marcus et Mr Ress .


Le lendemain à 16h, dégustation payante organisée pour 40 personnes dans une propriété voisine, avec 10 millésimes de Valandraud, du 2001 eu 2009 encore en barrique et que Rémi Dalmasso avait fait envoyer une semaine avant. Bien sûr le 2001  et le 2003, mais surtout le 2005 furent appréciés.  Surtout, il est évident que depuis le 2007 un nouveau style apparait : plus de finesse dans le grains de tannins, plus de fruits mûrs, l’arrivée de goût de cerise cœur de pigeon, jamais nos vins n’ont été aussi bons, et là je ne parle pas de mes vins mais de tout Bordeaux. La précision dans la date des vendanges, le tri de plus en plus parfait des raisins nous font réaliser des vins au goût de plus en plus proche du raisin à maturité. Et, contrairement aux certitudes des Cassandres, vieux débiles accrochés à leurs privilèges de connaisseurs des élégances bordelaises et du « avant, c’était mieux », non ce n’est pas vrai, aujourd’hui c’est bien mieux et comme en amour, bien moins que demain.

Egalement, chaque fois que je fais ce genre de dégustation, il me parait évident de faire remarquer à ces amateurs qui payent cher pour boire mes vins que ce n’est pas si cher que ça (surtout par rapport aux 10 vins les plus chers de Bordeaux) et qu’ils peuvent juger eux-mêmes des montagnes de conneries entendues dans Mondovino, lues  dans les écrits de quelques journalistes français ou anglais écartelés par un anti-Parker, anti-américanisme, voire anti-Bettane, anti-Burtschy et autres anti-Quarin et écrivent  « tous les vins se ressemblent » !!!  « La mondialisation du goût du vin détruit nos cultures » !!

A leur place, je me ferai faire une révision de mon palais, de mon nez, de mes yeux et après un exorcisme avec Michel Rolland comme sorcier. La tache est sans doute impossible, tant il y a de politique dans ces commentaires qui paraissent novateurs, salutaires, et qui, en fait, sont tout simplement… faux.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 12:17

Rubrique informative...

Notre propriété achetée en 2004 à Margaux, cette célèbre et chère appellation, commence à être remise en état.

Actuellement 2 hectares  ½ et bientôt 3.5 de vignoble, plus 1 hectare en fermage et près d’un hectare en prés, bois et bâtiments, et ça commence à faire une jolie propriété à Margaux.


Depuis le rachat, les vins produits se sont améliorés, le 2009 et surtout le 2010 seront de très haut niveau. La propriété est dans les clous pour être reconnue cru bourgeois à partir de 2009, également membre de la Commanderie du Bontemps, Médoc et Graves, Sauternes et Barsac  où je suis également  commandeur.


Paris ne s’est pas fait en un jour, une propriété viticole non plus, et si Paris valait bien une messe pour Henri IV, notre vin pourrait régaler quelques offices religieux aujourd’hui…. Merci aux banquiers pour leur soutien.

tayac

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 20:12

Je serai en Allemagne  dans quelques jours pour présenter Valandraud dans le cadre de cet évènement qui a lieu du 24 février au 9 mars 2011 à Francfort.

 

La dégustation et présentation de Valandraud aura lieu le 4 mars pour goûter les millésimes 2001 à 2009 inclus.

Pour info, parmi les autres dégustations prévues :  Latour le 2 mars, Dom Perignon le 3 mars

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 14:38

Une semaine sans Cécile et c’était un blog en vacances 


Une semaine calme avant un déplacement en Ukraine à Kiev, et en Allemagne , à Francfort.

 

Dans les faits marquants,  j’ai encore lu un commentaire surprenant sur le classement de Saint Emilion qu’il faudrait figer ? Manquerait-il quelques années à un postulant  1er Grand Cru Classé A ?

Des visites pour partenariats, pour distribution de mes vins, pour être consultant dans un pays éloigné et quelques dégustations de Bordeaux  2010.

Un repas Chai Pascal avec un Jamet 2007 Côte Rotie tout simplement délicieux, bien meilleur que le 2000 bu récemment, avec un très bon cassoulet. Avec le temps maussade et froid, il faut des nourritures solides.

 

Jeudi 24, assemblée générale de ma société et des sociétés connextes  :  mon notaire, mon avocat d’affaires, les comptables avec leurs patrons, notre consultant, nos commissaires aux comptes… En tout cas 10  à table, la réunion s’étant fort bien déroulée de 11h à 13 h 30. Omelette aux truffes, daube aux joues de bœuf avec carottes et pommes de terre et le Macao, gâteau au chocolat  de chez Lopez à Libourne, bien connu à notre table. Blanc N° 2 2007, Baby Bad Boy 2009, Fayat-Thunevin Pomerol 2008, Valandraud 2005 qui commence à s’ouvrir, et après, à l’aveugle, Pétrus 2006. Murielle l’a reconnu grâce une odeur complexe de violette et parce qu’il y avait quelques temps qu’elle n’en avait pas bu . Nos comptables n’étaient pas loin, l’un ayant identifié Pomerol, l’autre ayant eu peur de dire « Petrus ». Bon, en tout cas fin et capable, à l’aveugle, de susciter du plaisir et donc encore plus quand la bouteille est révélé son identité. 

Le Maury de Thunevin-Calvet 2007 sur le gâteau au chocolat, et  café et notre Fine Bordeaux (il en reste !).

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 18:15

Dans la RVF de ce mois-ci, enfin 2  propriétés et 2 propriétaires du Roussillon à l'honneur.

 

Hervé Bizeul, Le Clos des Fées, avec  4 pages qui lui sont consacrées et de beaux sujets de polémiques et des réponses d'Hervé sans langue de bois...

 

Philippe Gard, Coume del Mas, avec un reportage 4 pages aussi.

 

Egalement un beau reportage de 2 pages sur nos amis de Troplong Mondot et une dégustation verticale de 20 millésimes de ce 1er cru de Saint Emilion.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 19:33

Dans sa dernière chronique en date, il annonce un Cheval Blanc 2008  d’anthologie ainsi que l’Eglise Clinet qui, avec 19/20  seront ses 2 vins du millésime 2008 - si bon et si vite éclipsé par les 2009  et bientôt 2010 !


Un commentaire amoureux, normal après la Saint Valentin, pour le vin de notre ami Paul-Marie Morillon « A nos amours » du Château Lafont Fourcat . Sûr que Jean Marc Quarin  qui a beaucoup  d’influence en Suisse, saura aussi convaincre notre distributeur transalpin de ce vin

Les mots décrivant ce vin donnent envie de boire, et pourtant je ne manque de rien ces temps ci !

 

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 08:43

Mercredi dernier, repas de midi à la maison avec l’un de nos bons banquiers, et Philippe, Eric, Gilles, Murielle et moi.

Blanc N°1 2008, Baby Bad Boy  2009 et après nous sommes  passé aux choses sérieuses : Taluos 2008 Cabardes, un vin hédoniste, que du fruit, de la douceur avec de la profondeur, un bien beau vin vendu moins de 20 euro au consommateur.  Et en  même temps, notre Calvet Thunevin 2005 Dentelles, plus vin du sud classique, plus de vivacité pour un vin qui a  vieilli admirablement bien.

Ensuite, Chateauneuf du Pape Tardieu Laurent 2007 Vieilles Vignes et Jamet Côte Rôtie 2000. 2 vins très différents, le Jamet étant plus sur la fraicheur, l’acidité.

 

Après  les pommes de terre tièdes aux truffes (bien bonne année), le lapin au morilles et le dessert, riz au lait à la vanille de Tahiti, Astralis de Clarendon Hills 2001  (Australie – shiraz) , noté 99  par Robert Parker, un vin culte offert par un ami négociant bordelais qui en a la distribution.

Grand vin certes, manque juste cette pointe de folie, de défauts des vins européens, mais nous ne goûtions pas à l’aveugle. Un grand vin en tout cas.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 17:17

Hier, de 10 à 12 h, réunion avec les boss de mon cabinet comptable, KPMG,  pour imaginer une stratégie d’organisation de mon entreprise en vue de ce foutu classement de Saint Emilion qui impose quelques règles rigoureuses concernant le parcellaire, l’exploitation, etc…

Repas à la maison avec Goulée 2008  et Commanderie de Mazeyres 2006, tous les deux forts bons, l’ambiance je vous dis, l’ambiance, ça transcende les vins. Goûté également, notre Fine Bordeaux. Repas simple et très bon.


A 14 h30, rassemblement au syndicat pour cette réunion INAO concernant les dernières questions avant la signature des règles du jeu de ce classement à venir à Saint Emilion. Une ambiance moins tendue que je ne l’aurais imaginée, des questions ayant presque toujours leurs réponses. Juste un peu surpris de ne pas voir intervenir les opposants habituels et l’absence de grands crus concernés et pourtant notoirement opposés. En tout cas, une réunion de qualité, même si je suis surpris par le consensus qui semblait en découler ?


Le soir, nos amis distributeurs brésiliens et une vedette du vin espagnol Raul Perez avec ses Ultreia 2008 -2009-2007 Bierzo avec ce cépage Mencia. A l’apéro et à table : Champagne, Bad Girl 2008 très bon, Fleur Cardinale 2004 et 2007 très agréable à boire en ce moment, Fayat Thunevin Pomerol 2007 tout en douceur, Clos Romanile 2008  à la texture fine et soyeuse d’un vin aristocratique, Virginie de Valandraud 2005  retrouvé dans ma cave (ma dernière bouteille…. Il faut que j’en rachète) quel beau millésime, et Valandraud 2002 qui commence à vraiment bien se goûter. C’était pour vérifier là encore une dégustation décevante faite à Miami chez un de mes clients.

Comme quoi  les vins ce n’est pas facile de déterminer quand et comment ils sont au mieux… Voir l’adage « il n’y a pas de grands vins, il n’y a que de grandes bouteilles ».  Encore, et pour finir, Fine Bordeaux issue de la barrique….

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article