Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 13:10

Bu à table, étiquettes et millésimes connus.

A l’apéritif, avec Jabugo et Soubressade, Bollinger, bon, vineux mais pas trop, l’équilibre.

Latour 2002  puissant, moderne, une réussite RP 96

Latour 2001 finesse, classe, là aussi une réussite  RP  95

Latour 2000 grand, très grand vin, moderne, puissant et suave, opulent, gras, la bouteille en appelait une autre… RP 98 et largement d’accord

Latour 1999 RP 94, dur de passer après les autres

Latour 1998  RP 90, mérite plus, même si la rive droite a été particulierement gâtée en 1998, ce Latour était plutôt bien.

Vive ce 2000 et c’est vrai qu’avec ces vins le temps n’aura pas trop de prise.


Sur et avec le dessert, harmonie complète de glace et gâteau à l’orange, Yquem 2002  et 1998, il y a pire comme repas. Surtout avec une ambiance sympa, et comme ça ne suffisait pas, en digestif Cognac Tesseron 29, un rhum énorme (Amérique du sud ?) et autres douceurs. Heureusement, je ne conduisais pas. Dommage que toutes ces bouteilles bues obligent à se passer d’un lave verre, c’est la vie de château, il faut choisir.

Partager cet article

Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 15:51

Pomerol est un peu sous les projecteurs ces temps-ci. Après TAST et un grand reportage de l’ami Denis Hervier, Neal Martin, sur le site de Robert Parker, a goûté plein de Pomerol, connus, moins connus, rares, certains notés 94et d’autres 77. Clos du Beau Père 2008 a eu 88  et un bon commentaire, Fleur de Gay 2008 94 et La Violette 2008 89.

 

Les nouvelle étiquettes de  Valandraud Blanc et de Virginie de Valandraud  Blanc 2010 sont presque créées:  fini les N°1 et N° 2 et mise en marché de ces 2 cuvées vendredi 13  mai.


En attendant,  voilà quelques extraits du  dossier de presse qui sera envoyé à nos clients  pour Valandraud blanc :

..."Réussite magistrale....Un des plus beaux blancs du millésime"..... Bettane et Desseauve

"Firm and exciting and nervy.....Way above Bordeaux blanc in quality".... Jancis Robinson

..."ça sera une grande bouteille. Bravo."  Jean Marc Quarin

..."Burgundy-like bouquet...Clean and crisp." Neal Martin

..."Nice cut....The flesh is there"... James Molesworth

 

Et pour Virginie de Valandraud blanc :

..."réussite immédiatement séduisante"... Bettane et Desseauve

"Fresh and direct".... James Molesworth

..."Nez suave"...."Bouche aromatique"....  Jean Marc Quarin

..."Easy sweet stuff".... Jancis  Robinson

..."The palate is crisp"...."Good tension and length. Fine." Neal Martin

Partager cet article

Repost0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 15:38

5ème festival Philosophia les 27, 28 et 29  mai 2011 (le courrier su syndicat indique 2001 !)

Au programme : les âges de la vie, vins, humains, est-il bon de vieillir ?

Le temps…. Mais ils le font exprès ! Heureusement, je ne serais pas là !

 

Le temps est toujours au beau et les saints de glace terminés. La fleur a 15  jour d’avance : vendanges 2011  fin Août ?


Le temps aussi du salon de la RVF au Palais Brongniart le 14 et 15 mai : pour un ex employé de banque, présenter mes vins à Paris dans l’un des temples français des cotations boursières, ça a un petit quelquechose de plus.

Nous y ferons goûter :

Château Valandraud 2008, Virginie de Valandraud 2008, Clos du Beau Père 2008,  Château Bellevue de Tayac 2008, Blanc de Valandraud N°1 2008, Bad Boy 2008  et Baby Bad Boy 2009, ainsi que Fleur Cardinale 2007, Sansonnet 2007, en compagnie de nos amis de Terre de Lisse, Pressac, Faugères et Rol Valentin.

Partager cet article

Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 17:46

Réunion au syndicat de Pomerol, la salle était pleine : en effet le sujet est d’importance, les nouvelles règles du « jeu » de l’appellation.

Je suis admiratif des dirigeants bénévoles de nos syndicats, capables d’entendre à chaque fois le râleur de service avec le sourire et ayant de l’énergie pour tirer  tous les autres, y compris moi, bien sûr. Réunion utile grâce  à l’intelligence ce chacun, les contestations quand elles apportent des idées sont utiles à tous, et pour le coup plus qu’utiles :  par exemple les densités de plantation, le nombre de grappes, laisser le temps au temps....

 

images

 

Lu dans la lettre d’un grand bureau de courtage, à propos de la nouvelle campagne de vente des primeurs de Bordeaux 2010 :

« Les raisons d’une telle sérénité ont beau être légitimes, c’est probablement en elles que réside aussi la plus grosse chance »…. (le mot probabilité me paraitrait plus judicieux) ….« de voir cette campagne ne pas tenir complètement ses promesses. En effet, le bon déroulement des primeurs 2010  dépend avant tout  de la capacité de la Place à éviter de « pécher par excès » : les fondations sur lesquelles repose  aujourd’hui l’édifice du marché des crus sont certainement moins stables qu’il n’y paraît.

Tout d’abord, il semble très aventureux de miser sur la seule force du marché chinois pour espérer réaliser une très belle campagne 2010. »

Partager cet article

Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 11:17

La Chine, Bordeaux, les primeurs...

 

Jeff Leve vient d’écrire un gros papier, assez précis, sur le marché américain et chinois, concernant les primeurs 2010, le passé, le présent et l’avenir.

Sûr que ce marché chinois bouleverse les équilibres, sûr que le Médoc et ses crus classés bénéficient à plein de cet eldorado, la rive gauche va pouvoir encore cette année fixer le « la » de la campagne. Notre rive droite, elle, devra sans doute être plus prudente, en attendant que nos amis chinois se rendent compte qu’à aujourd’hui les rapports qualité-prix-histoire sont rive droite (La Jurade depuis 1199 -  contemporaine de Gengis Kahn, des dynasties Jin et Song et de Richard Cœur de Lion en Europe)


Et mise en marché  aujourd’hui de l’un de nos « poulains » : Château Tour des Termes, Saint Estèphe cru bourgeois

Partager cet article

Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 12:33

Bonne nouvelle : il y a  enfin des palaces en France !

Seulement 8 promus, après les 5  étoiles, cela nous donne une capacité de concurrence avec les autres pays.

 

A Paris : le Plaza Athénée, le Bristol, le Meurice, le Park Hyatt Vendôme, et en province : Les Airelles et le Cheval Blanc à Courchevel, le Grand Hôtel  Cap Ferrat à  Saint Jean Cap Ferrat et l’Hôtel du Palais à Biarritz.

 

Je n’ai dormi qu’au Meurice et à l’Hôtel du Palais, et bien mangé au Meurice, au Bristol et à l’Hôtel du Palais.

Vive le luxe, si la carte des vins peut avoir mes productions, ça aide pour la crédibilité dont j’ai encore besoin convaincre mes clients du bout du monde.

Partager cet article

Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 15:28

Réunion au syndicat viticole pour une préparation, présentation d’un évènement rare pour 32 personnes. Le 18 juin, la réception en tant que jurat aux côtés des 70 déjà nommés sera un moment fort. Fort par sa signification symbolique, politique et amicale.

Il est sûr qu’en arrivant en 1984 à Saint Emilion, je n’aurais pas osé imaginer faire partie de cette Jurade qui, plus qu’une confrérie, est un pan vivant de l’histoire du vin de Saint Emilion puisque créée, et ce n’est pas du folklore, en 1199 pour défendre la cité, ses habitants et ses vins.

Ce sera une belle fête de la fleur, la veille de Vinexpo, avec plus de 800 personnes à table et notre nouveau rôle dans la vie collective de cette jurade, sachant que j’avais déjà eu la joie d’être nommé commandeur (de part mon statut de négociant et de propriétaire rive gauche) et de faire partie de la Commanderie du Bontemps, du Médoc, des Graves, Sauternes et Barsac.

Merci à ceux qui font bouger les lignes, ces plafonds de verre (glass ceilings)

 

P1030493.JPG

Partager cet article

Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 15:42

Utile outil : tout est à peu près sorti et déjà on peut avoir les moyennes des crus, les notes erratiques barrées,  même si Parker monopolise l’influence pour le marché mondial.


Par exemple, Fleur Cardinale avec une seule note basse et erratique : celle de Jean Marc Quarin !

Virginie de Valandraud avec une seule note haute et erratique : celle de Neal Martin !

Valandraud : pas de notes erratiques et pourtant ce même Neal Martin note très bas mon Valandraud.

La Dominique a 2 notes erratiques basse, Jeff Leve et le négoce anglais qui n’a pas envie de vendre de La Dominique … pourtant je lui ai fait goûter le 1989 pour lui expliquer ce que ce cru pouvait faire de bien !

Pour Troplong Mondot, c’est la note de Jancis Robinson, etc….

Partager cet article

Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 09:52

Voilà, c’est fait, les notes de Robert Parker, du Wine Advocate, sur nos Bordeaux 2010  sont sur son site (et les 2008  définitives)

A nous de bien lire ce qu’il écrit en présentation du millésime et du marché.

1er avis, il a bien aimé mais voudrait peut-être un peu calmer le « jeu » bordelais, les prix étant de plus en plus chers sur le 40/50 crus « icônes » ;  et ce marché chinois qui est si demandeur.

En tout cas, des 98/100 et beaucoup de 95 et plus, et notre Valandraud 94/96+.

Partager cet article

Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 11:22

Merci à Izak Litwar pour ses bons commentaires et pour son aptitude a toujours vouloir être étonné. Il fait partie des critiques qui jugent positivement les vins, qui ne sont pas à la recherche des défauts, mais à la recherche des qualités. L’air de rien, ça change une vie et ses relations avec l’autre.


Merci aussi à Bettane et Desseauve qui ont particulièrement aimé Clos Badon Thunevin et les Blancs de Valandraud, chers au cœur de Murielle. Ces encouragements obligent à redoubler d’énergie pour faire encore mieux. Là encore, c’est un style de vie…

A noter aussi, le haut niveau des notes pour La Dominique, Fleur Cardinale, Marquis de Terme, Le Prieuré, aussi le retour de Sansonnet dans la cour des grands et le haut niveau du millésime.

Chez nous bien sûr, Clos Badon Thunevin, Virginie de Valandraud, les Blancs mais hélas car pas encore vraiment remarqués par beaucoup, les niveaux jamais atteints pour Clos du Beau Père et Bellevue de Tayac qui ont fort heureusement attiré l’attention de nos clients 

Partager cet article

Repost0