Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 16:12

Les notes 2012  de Bordeaux sont disponibles sur son site. De beaux scores pour mes amis, une déception pour tous mes vins, c’est ainsi.


Un bon reportage sur Wine Words and Videotape à propos de toute ma gamme. Merci !

Partager cet article
Repost0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 16:04

My Bettane+ Desseauve donne tous les jours leurs commentaires et leurs notes sur le millésime 2012, et c’est avec un grand plaisir  que j’ai pu lire le commentaire sur notre Valandraud blanc et surtout sur Haut Carles, véritable déclaration formelle sur le grand succès de ce Haut Carles 2012, déjà entrevu depuis quelques années, mais encore plus visible cette fois. En effet, son commentaire et ses notes le font se comparer à des supers seconds du Médoc, voire des premiers de la Rive Droite et des grands Pomerol.

Partager cet article
Repost0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 15:22

Sur Bettane & Desseauve et leur équipe (avec Denis Hervier, Barbara Schroeder, Hélène Durand, Guy Charneau, Guillaume Puzo,  Antoine Pétrus et Véronique Raisin)

Les premiers commentaires  sur leur site et une cohérence pour  les 1ers vins notés dont le vin de Bordeaus fait sur la propriété de ma fille, Domaine Virginie Thunevin 2012, délicieux et pas loin des qualités d’un Bad Boy. Le beau commentaire  pour Domaine des Sabines qui, avec 14.5-15 est un des vins qui se vend bien chez nous, au négoce ou dans les magasins.

Pour ce qui est des vins plus chers et bien notés , un remarquable 17/16.5 pour Sansonnet et Clos Badon , 16.5 pour Virginie de Valandraud , comme Marquis de Terme , La Dauphine…

Voir également le site de Decanter.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 16:24

Les notes et commentaires ici ou là sont plutôt positifs sur beaucoup de vins et bien sûr sur les notes des journalistes, blogueurs, et aussi sur le forum de Mark Squire avec les très bons commentaires de Gil Lempert Schwartz et Kevin Shin qui, il est vrai, a de la constance dans ses goûts – au Grand Jury Européen il est de ceux que me notent régulièrement au 1er rang des dégustations à l’aveugle.


Pour ce qui est des critiques connus et  reconnus, sur le site de Jancis Robinson, les notes de Julia Harding Master of Wine sur Valandraud blanc et Virginie de Valandraud blanc respectivement 17 et 16.5,  Merci Julia !

 

Un aller-retour à Paris hier, le temps de rencontrer une équipe formidable. La place de Bordeaux permet la mobilisation  de moyens humains considérables. Un moment de pur bonheur lors de la dégustation de mes vins,  échanges cordiaux et amicaux, c’est du travail mais quelle chance que de faire celui-ci !

Un repas rapide dans un bon restaurant, et hop, retour à Bordeaux !  Le TGV permet même de donner rendez-vous à la gare à l’ami Jacques Berthomeau pour lui remettre le livre que Gilles Berdin a écrit avec nous.


Que du bonheur également, merci les collègues négociants qui ont tous confirmé leurs achats de Valandraud 2012 rouge et blanc, et de Virginie de Valandraud rouge ; car, remis sur la place de Bordeaux pour une distribution via un petit « tour de table » de 10  négociants, ce petit groupe et les 2 courtiers ont bien fait le travail et je suis fier de leur confiance.


La campagne primeur est de son côté un plus complexe, les prix sont encore à ce jour considérés come trop élevés, les notes de Parker devraient permettre de voir plus clair à nos clients pour ce qui est de la confirmation de la qualité du millésime 2012. Les prix eux doivent aussi tenir compte du marché , et ça , c’est pas gagné avec nos « égos », nos statuts, celui du voisin, les affaires offertes au bon prix, elles, se feront sans aucun doute.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 15:33

 

Sans doute à cause de cette journée du 22  avril très stressante, une nuit vraiment agitée, avec un rêve qui peut  être interprété par un shaman -  en tout cas un rêve un peu bizarre. En effet, Neal Martin, jeun étudiant fauché, était à la recherche d’un Lalande de Pomerol bon et pas cher, justement, ça tombait bien, je lui ai prouvé que c’était possible avec Domaine des Sabines et je lui ai fait goûté aussi un 3 de Valandraud. Va comprendre pourquoi ?

Ensuite, comme il dormait dans une de mes cuves en bois, confortables grâce à la thermorégulation, il a été obligé de mettre en dehors de son "logement" son unique richesse, une bouteille de Pétrus 1978 !


Je ne sais pas comment, ni pourquoi, on s’est retrouvés avec mes stagiaires, Murielle, lui et moi à boire son Pétrus 1978 qui était un vin tout à fait extraordinaire, et enfin, un  peu honteux d’avoir bu la bouteille de Neal Martin qui, je le rappelle était jeune et pauvre dans mon rêve, je lui ai offert pour déculpabiliser, une bouteille de Pétrus 1988 !

Quand je vous dit que ces rêves mélangent des faits réels avec de l’imaginaire, on peut comprendre que cette journée d’hier fût particulièrement stressante : la mise en marché de Valandraud, le rendez vous chez notre notaire avec plein de consultants et le déplacement demain à Paris, voilà, pas besoin de chercher plus loin pour créer un  rêve bizarre !

Partager cet article
Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 19:45

Valandraud et Virginie de Valandraud, Clos Badon, Domaine des Sabines dégustés et notés par James Lawther pour Decanter :

Château Valandraud 17.5

Clos Badon 16.5

Clos du Beau Père  15.75

Domaine des Sabines 15.5

Notre mise en marché s’est faite en même temps que Lafite Rothschild et Sociando Mallet, et cet après midi, un important rendez- vous chez mon notaire. Journée bien remplie.

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 15:26

Malgré d’absence des journalistes en activité du journal Sud Ouest, présence de quelques médias locaux, photographes réunis dans le salon-bar à vin du CIVB qui étaient pour l’occasion un bien bel endroit pour la présentation des 2 livres écrits pas Gilles Berdin dans la série « Autour d’une bouteille, avec… ». Un Henri Duboscq du Château Haut Marbuzet en grande forme, conteur hors pair, qui avait suivi la très belle présentation par Gilles Berdin de ses 2 derniers « bébés ». Gilles, rempli d’une émotion perceptible au point de me rendre, c’est rare, un peu nerveux pour prendre la parole à mon tour (après lui et Henri Duboscq).

2011-1746--2--copie-1.JPG

 

 


Heureusement, beaucoup de monde, pas mal d’amis d’enfance ou plus récents, des dédicaces – ça fait bizarre, ces séances de signature, c’est un peu comme la première fois au Japon où je signais des bouteilles de vin, comme un rock star !


Un repas pour notre petit groupe de Saint Emilion à la Brasserie Le Noailles où une bouteille de Sainte Marie 2011, blanc délicieux et également ce grand du Château Clinet 2008 nous a fait passer, avec l’ambiance, les conversations, nos blagues, un très beau moment de convivialité.

La matinée était moins glamour, dégustation de quelques lots de vins hélas  en stock et qui devront être soldées .  Notre métier  ne consiste hélas pas qu’à avoir le plaisir de vendre Lynch Bages ou Mont Perat.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 14:19

Dégustation de Château Valandraud 2012  et Virginie de Valandraud rouge et blanc 2012 avec Thierry Verstraete et Jacques Dupont qui était venu goûter sur place notre 1er cru classé – et c’était l’une des meilleurs dégustations pour ce qui est du plaisir ressenti de toute la dégustation de mes vins en primeur, tant ces échantillons sont sensibles, variables : le beau temps, la pression atmosphérique plus l’empathie et la beauté et la sérénité du lieu sont sans doute responsables de ce surcroit de plaisir. Les ondes positives, l’ambiance, ça joue un rôle majeur pour ce qui est de nos vins.

Valandraud 2012  rouge, avec un ph de 3.5 était quand même ultra doux, sucrosité et fraîcheur, ça fait un bel équilibre, aristocratique. Peut-être est ce le hasard du millésime, ou le résultat du beau travail viticole et vinicole.

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 17:06

Nouveau challenge pour Peter Kwok, déjà propriétaire du Château Haut Brisson à Saint Emilion et du Château La Patache à Pomerol, car c’est bien un challenge dont il s’agit. Le château Tour Saint Christophe étant encore une « belle endormie » comme dans les contes de fées, il fallait un prince sachant  s’entourer des bons conseils de Michel Rolland et du talent de Jérôme Aguirre, passé auparavant par les propriétés de Catherine Péré-Vergé – La Violette, Le Gay et encore auparavant  à Reignac de la famille Vatelot.

Donc, propriété à suivre, tellement bien située, en face  du château Troplong Mondot sur ces beaux coteaux « florentins » de Saint Emilion.

Partager cet article
Repost0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 15:12

Très beaux commentaires et belles notes pour beaucoup de vins dans ce millésime 2012  qui, décidemment, aura surpris plus d’un dégustateur par ses qualités. Reste  pour que cela fonctionne que le facteur prix et on pourra avoir une réussite  économique à nos mises en marché des Bordeaux primeurs.

 

Valandraud 2012, avec 19/20 nous fait plaisir, merci Monsieur René Gabriel.


Sur le forum de Mark Squire sur le site de Robert Parker, Gil Lempert-Schwartz fait également de bons commentaires pour notre rive droite et plus particulièrement pour Valandraud lui aussi.

Partager cet article
Repost0