Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 15:44

Un gros succès pour les blancs secs de Bordeaux avec les succès remarquables de Domaine de Chevalier ( 97-98) et bien sûr toutes les jolies marques des Graves blancs et des Bordeaux blancs célèbres comme de Blanc de Lynch Bages que j’avais moi aussi très bien goûté (92-93)

Pour les rouges, Château Margaux (94-95) devance Cheval Blanc (93-94) à égalité avec Eglise Clinet, Lafleur, Angélus, Haut Brion, Fleur Pétrus, etc…


De chez moi et chez mes clients, un bien modeste 91-92 pour Valandraud blanc et un  90-91 pour le rouge, comme Croix de Labrie, Gracia, Clos Margalaine et plein de belles marques.

89-90 : Fleur Cardinale, La Marzelle, Petit Gravet Ainé, Sansonnet, Virginie de Valandraud blanc, Barrail Saint André, etc…


Il suffit de s’abonner et de lire tous ces commentaires pour se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un millésime du siècle mais que beaucoup de vins sont bons et dignes d’intérêt. Les notes du Wine Spectator de James Molesworth , très différentes, prouvent elles aussi que 2013 à Bordeaux a su produire de bons vins. De là à lancer une campagne primeur, c’est une toute autre histoire.


Sans doute y a-t-il besoin encore plus cette année de voir ce que vont faire les premiers crus en terme de prix ; les leaders ont une responsabilité qui les dépasse sans doute mais c’est ainsi, encore plus pour 2013 dans l’équation  millésime correct, euro fort et  des stocks disponibles dans les 2009-2010-2011 et 2012 !

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 14:13

MontPerat 2013, plus de demande que d’offre : vive cette marque, preuve que l’on peut être mis en lumière par ce manga "Les Gouttes de Dieu" et continuer à plaire grâce à la qualité des vins fournis année après année.

Pontet Canet aussi, mais c’est vrai  que nous n’avons pas une grosse allocation, mais comme les autres vins proposés à ce jour, j’ai confirmé mes achats et demandé même des augmentations de volume. Ces vins même s’ils ne sont pas vendus en primeur feront de bonnes bouteilles à la livraison et il me faut de ces vins connus et reconnus pour mes 4 magasins de vin dans Saint Emilion.


Saint Emilion où, avec le soleil, les touristes reviennent, avec un choix considérable de boutiques de vin et de restaurants. Changement important à Plaisance avec un nouveau chef, changement de propriétaire à la célèbre institution qu’est la Cadène, ainsi qu’au Clocher,  ouverture d’un nouveau restaurant au dessus du chai du Château La Dominique, ça bouge un max ici….  sans oublier les changements importants dans le vignoble, mais là ce ne sont encore que des choses habituelles : successions, indivisions, et voilà que la seule issue soit la vente totale ou partielle de la propriété.


Etonnant : je me rends compte qu’il n’y a pas d’organe officiel pour parler de cela, personne pour  souhaiter la bienvenue aux nouveaux propriétaires, leur dire bon courage et merci de croire à Saint Emilion, d’investir votre argent, votre temps et de créer des emplois, etc….

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 12:40

Ou presque fini, les dégustations primeurs 2013, reste quelques clients, et des journalistes critiques prenant leur temps, non addicts aux scoops Facebook ou twitter !


Que dire que l’on ne vous ait pas déjà dit ? Le millésime 2013 a retrouvé un peu sa vraie place : millésime moyen à faible sauf chez les meilleurs où là, on frôle le bon, oui mais le marché à ce jour s’en fout complètement. Les vins seront vendus en primeur pour certaines belles marques,  et comme d’habitude tout le monde se plaindra… Les vendeurs (pas assez cher), les acheteurs (trop cher)… En fait il manque l’excitation d’un grand millésime, le frisson de la spéculation que personne n’aime mais qui fait rêver, les châteaux en Espagne,  n’est ce pas ?

La petite « exposition » de mes vins et de ceux de mes clients et amis a attiré pas mal de monde les 3 premiers jours mais peu Jeudi, c’est ainsi, on passe à autre chose, la sortie en primeur de Château Gazin, par exemple !

Chez nous, de beaux  commentaires sur nos réussites et surtout notre ambiance décontractée sauf bien sûr pour les grincheux et les exigeants, si si il y en a, peut être pour mériter un peu d’attention supplémentaire.

 

photo-6.jpg

 

 

Je dois avouer que pour Murielle, mes collaborateurs et moi, début à 9h du matin, non stop jusqu’à 18h, pour nous suivi  de repas jusqu’à 22 h 30 et levés à 6 h  durant 4 jours, c’est bien quand ça se termine. Surtout le 4ème jour.


Déjà de bonnes retombées, le Wine Enthusiast, le Wine Spectator, des blogueurs, Bernard Burtschy et même des ventes. Oui, 2013 a déjà des clients, pour nos blancs, pour Pontet Canet et bien sûr pour les vins en stock : nous avons plus d’un million de bouteilles disponibles à la vente. Nos stocks sont notre richesse !

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 16:04

Les USA étaient à l’honneur hier chez nous. Après la visite, dégustation de quelques vins par notre groupe constitué autour de l’un de nos plus anciens clients américains, visite du chai historique et repas à la maison avec Virginie de Valandraud 2009 et Valandraud 2004 pour accompagner une soupe aux asperges, aloyau frites, comté et fraises et framboises à la vanille de Tahiti, puis macarons de chez Fermigier.

Valandraud 2004 commence enfin à être à un palier de maturité, auto tu début de ce palier, le vin est faut pour vivre bien longtemps.


Ensuite, visite et dégustation de juste nos vins par Antonio Galloni, nous étions contents de le voir goûter avec curiosité et gourmandise, j’en ai profité pour faire comme lui et comment dire… Moi l’anxieux angoissé, ça m’a rasséréné.

Rare, plus rare encore, il a pris le temps pour quitter le lieu de dégustation dans Saint Emilion, depuis notre maison, pour aller à Valandraud avec moi à Saint Etienne de Lisse voir le vignoble, le chai et du coup visiter mes célèbres voisins  Fleur Cardinale, Rol Valentin, Pressac, Faugères et Mangot. Il me tarde de lire ses commentaires sur nos vins bien entendu, mais  aussi sur tous les vins de Bordeaux 2013 !

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 11:35

C’est parti avec la sortie en primeur du château Pontet Canet, volume en baisse et prix inchangé.


Des visites et des repas, journalistes bien sûr, mais aussi des importateurs qui viennent se rendre compte de ce que vaut ce millésime et goûter par la même occasion les vins disponibles à la vente. Il reste des superbes 2011 et 2012 pour ceux qui voudront faire l’impasse des Bordeaux 2013. Par   ailleurs, 2013 est particulièrement réussi dans le Roussillon.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 14:56

Voyage d’une semaine au Brésil pour des évènements médias et commerciaux organisés par et pour nos clients, les images postées sur Facebook montrent bien que l’ambiance de travail est plutôt très souriante, heureuse, les relations de travail tissées depuis quelques années sont devenues des relations amicales, le vin permet souvent cela.

Voyage via Lisbonne et la TAP. Bordeaux-Lisbonne et direct Belo Horizonte, et retour hélas de Sao Paulo-Lisbonne avec plus d’un jour de retard, ce passage par la TAP n’était peut être pas le plus judicieux et ce, malgré la gentillesse du personnel.

 


Belo Horizonte je connais bien, mais pour la première fois je suis allé à Rio de Janeiro, logé à l’hôtel Sol Ipanema, juste sur la plage, vue superbe hélas même pas mis le maillot de bain pour me rendre compte de la température de l’eau et de la qualité du sable.

10003480_10203489102328677_1459290913_n.jpg

 

 

 

Nous étions  ici pour travailler, 2 repas, l’un invité au restaurant du golf, cadre sublime, température tropicale, le temps de faire connaissance d’un probable investisseur dans notre vignoble bordelais, et le soir au restaurant, fort bon par ailleurs pour goûter à table nos vins déjà pas mal distribués à Rio, comme l’est d’ailleurs le vin de notre voisin et ami Fleur Cardinale mais par un distributeur différent.


Ensuite, Sao Paulo pour 3 jours, un évènement à l’association des sommeliers du Brésil l’ABS, avec dégustation exceptionnelle de notre Valandraud 2012  encore en barrique en plus de la gamme de nos produits disponibles au Brésil.


Du bon boulot médias,  Adega le bar à vins incroyable avec un Enomatic totalement dédié à nos produits, une rencontre avec Ed Motta, star soul-jazz et bien entendu beaucoup de Brésiliens déjà rencontrés ici à Saint Emilion ou au Brésil.

 

1011636_10152337683908945_741274594_n.jpg

 

 


La coupe du monde de foot, pour info, ne branche pas tout le monde, c’est une polémique important là bas

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 15:09

Repas il ya  quelques jours  à la maison pour la 1ère présentation du millésime 2013 au premier critique venu à Bordeaux, l’occasion de goûter en vrai Sansonnet 2013, remarquable, Barrail Saint André 2013, Valandraud, Virginie de Valandraud et le 3ème vin en 2013, ainsi que notre blanc.

Sansonnet, c’est pas un scoop, remarquable terroir et travail haute couture, capable de fournir un vin qui sera l’une des réussites du millésime.

Barrail Saint André 2013, dans la ligné de 2011 et 2012, le talent du consultant et l’énergie de la nouvelle responsable familiale : ceci explique cela.

Nos vins ne poseront pas de problème, une bonne surprise avec le blanc 2013 tout à fait réussi .

A table, à l’aveugle : Haut Brion 1994 et Valandraud1994, la première bouteille était légèrement bouchonnée,  le fabricant de bouchon Royale des Lièges nous livrait de très beaux bouchons, mais à cette époque, il y avait bien plus de problèmes que maintenant… Ce bouchonnier n’existe plus !

1994 Valandraud et Haut Brion sont encore bons, mais plus tellement au goût du jour. Les 2 vins suivants étaient en 2009 Vieux Château Certan et Sansonnet et totalement en phase avec nos goûts actuels, en tout cas ceux des invités ce soir là.  Sansonnet 2009 était tout simplement remarquable et ce n’est pas la première dégustation à l’aveugle où ce vin surprend ! De plus, le prix de ce vin, si on le trouve est très très favorable. La bouteille de Vieux Château Certan n’était pas à la hauteur de ce que j’avais goûté en primeur( ce vin m’avait estomaqué). Peu être un problème de bouchon ? Il m’en reste une bouteille qui sera ouverte à l’aveugle à la 1ère occasion.


Valandraud 2011 pour finir, je pense que nous avons très bien fait de demander à Michel Rolland de nous aider à faire le meilleur Valandraud possible. Son talent n’est plus à prouver et ce Valandraud 2011 saura convaincre les derniers mécréants !


Présentation en début de semaine  à Château Talbot des 2013, Talbot , Connétable et Caillou Blanc.

Talbot 2013 très réussi, net, mûr et très buvable, je n’ai pas recraché. Hélas petite production… Et le 2012  présenté pour l’occasion est tout simplement conforme au coup de cœur de l’année dernière.

Le repas offert aux négociants et courtiers de la place, toujours sympa, nous permet de commencer à parler de ces 2013, des achats, des prix, des qualités et de tous les bruits, nouvelles ; un vrai moment de plaisir grâce à nos hôtes.

 

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 14:50

Nous venons juste de vendre notre propriété  Château Bellevue de Tayac, cru bourgeois de Margaux à des propriétaires français réunis dans un groupement foncier agricole, le GFV Saint Vincent Bellevue de Tayac, qui a confié l’exploitation de cette belle petite propriété à la famille de Vincent Fabre, déjà exploitante et propriétaire de crus bourgeois dans le Médoc : Château La Tonnelle, Chateau Landat , château Lamothe Cissac, etc…

Il n’y a pas que les Chinois ou les compagnies d’assurance, voire les riches du CAC qui veulent et peuvent acheter des vignes à Bordeaux dans les appellations nobles : il se fait beaucoup de transactions avec tout simplement ls vignerons qui veulent augmenter leur surface ou diversifier leur offre. Les vignobles Vincent Fabre vendent toute leur production sans passer par le négoce bordelais, ça fait aussi partie de la diversité de commercialisation bordelaise.


Le produit de la vent est bien entendu destiné à rembourser quelques banquiers, payer les impôts à venir et le solde est déjà programmé dans les investissements en cours à Saint Emilion : les profits réalisés rive gauche réinvestis rive droite 


Les nouveaux propriétaires seront présents à Saint Emilion pour faire goûter le Bellevue de Tayac 2013, réalisé par nos 2 structures.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:47

Sous le soleil printanier, présentation du 2013 à La Conseillante pour le négoce et le courtage bordelais.

Duo, le 2ème vin délicat comme il se doit pour ce cru et le grand vin tout à fait prometteur. Nous savons tous que Pomerol sortira du lot en 2013  et La Conseillante devrait faire partie des réussites du millésime.

 

Repas et vins de grand qualité, en voici le détail :

 

Carpaccio de maigre, mariné Thaï, guacamole parfumé, tranche de lard grillé      

Domaine E. Sauzet, Puligny Montrachet « Champ-Canet » 2008

 

Selle d’agneau des Pyrénées, beure truffé, fondant de topinambour, chips de légumes oubliés

Château La Conseillante 2006

 

Comté millésimé, Saint Nectaire fermier, Selle sur Cher   

Château La Conseillante 2000 en magnum

 

Crémeux citron aux agrumes 

Climens 2000

 

 

Ambiance de travail et pour autant, harmonie grâce à la qualité des relations humaines, le message clair de la propriété à l’écoute de ses distributeurs, et voilà une raison supplémentaire d’aimer ce métier et ce cru
Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 17:28

1ère dégustation professionnelle pour Valandraud et Virginie de Valandraud 2013 ce midi avant un repas de travail et la dégustation de notre très très réussi Valandraud 2011 !


Les dégustations organisées début avril pour tous permettront de se faire une idée plus précise des échecs et des succès. Nos vins se gouttent déjà bien, même si, bien sûr, nous ne somme pas en 2011 ou 2012, mais plutôt en 1999, mûr mais léger, rien à voir avec nos 2002 ou 2004 qu’il a fallu attendre 10  ans avant qu’ils ne s’ouvrent, ce sera comme pour les 99, des vins d’accès plus facile et plus rapide, il me tarde d’avoir l’avis des premiers critiques, journalistes et professionnels des vins  primeurs.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article