Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 17:50

A la maison, nous avons bu à table, sur 2 jours, une bouteille de Quinta Sardonia 2006 et le 2ème jour, le vin était meilleur, tout comme d’ailleurs l’échantillon de Valandraud 2011, encore en barrique.


Merci aux journalistes et photographes de partager nos repas et nous donner l’occasion de goûter nos vins.


Quelques dégustations au bureau pour le stock du négoce et, c’est rare, 2 coups de cœur pour 2 vins millésime 2012 vraiment formidables : un Bourg et un Montagne Saint Emilion. Ces vins seront mis en bouteille début 2014.

J’aurai l’occasion d’en reparler.

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 16:37

Nous avons goûté au bureau notre dernier millésime en vente er c’est un vrai plaisir que de goûter ces vins millésimes 2011 dans le Roussillon, les vins sont plus frais sans pour autant se transformer en vins du Nord :

 

Les Dentelles 2011 à base Carignan, ça donne un vin ultra noir, un nez frais, mélange de fruits rouges, épices, herbes de garrigue et une bouche suave, fraîchement acidulée aux tannins ultra fins et soyeux, vive le cépage carignan vieux et à petits rendements comme ceux produits à Maury.

 

Hugo 2011, énorme vin, un 95/100 points potentiels chez nos amis amateurs de Chateauneuf ou priorat, un belle couleur noire, un vin épais et pourtant facile à boire (frais), là aussi un sacré succès en 2011.

 

3 Marie avec sa nouvelle étiquette, un vin aristocratique, couleur noire soutenue, et en bouche une belle longueur persistante, le goût est plus complexe, original, la classe


 3MARIE2011.jpg

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 17:42

Athanase Fakorellis était ce matin avec Murielle, Rémi, Christophe, Xavier et nos stagiaires pour goûter à Saint Emilion tous nos lots de vins blancs 2013, soit près de 40 lots de vins à goûter : chaque barrique, chaque cépage – sauvignon gris, blanc, sémillon et même nos 2 barriques de chardonnay.

 

Un vrai boulot pour définir les choix d’élevage selon qu’il s’agit de Valandraud, Virginie de Valandraud, de notre 3ème vin et du Bad Boy Chardonnay. Chaque lot élevé pour faire le meilleur vin possible.

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 17:09

Belle affiche pour promouvoir au Petit Théâtre à Paris la pièce de François Archambault  « La société des loisirs », avec Cristiana Réali, Philippe Caroit, Lison Pennec et Stéphane Guillon.

 

vz-34EA01D5-BC95-4E3D-BEB2-CBB67D8C8293.jpeg

 

Pièce à voir sans modération en buvant une bouteille de Bad Girl

 

 

badgirl-001.jpg

 

Ce dimanche, à la télévision, Adriana Karembeu était l’invitée de Michel Drucker et dans le public, il y avait Philippe Porcheron, le propriétaire de Marojallia qui a eu la bonne idée de prendre Adriana Karembeu  comme marraine pour son cru de Margaux

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 17:03

C’est très bon, ce n’est pas un scoop, mais pourquoi ne pas dire et redire qu’il y a la possibilité de réaliser de grands vins à Bordeaux dans des appellations où la vigne ne coûte pas trop cher  -  Castillon, Fronsac, pour ne pas citer que ces 2 là Rive Droite et être d’accord avec Stéphane Derenoncourt qui écrit qu’il y a plus de terroirs incompris que de mauvais terroirs.

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 16:48

Nous sommes très heureux de l’achat du Château Vieux Bourgneuf et du Château Ratouin, que nous avons rebaptisé en Clos du Beau Père, car nous avons ainsi réalisé un rêve qui paraissait  inaccessible il n’y a pas si longtemps. Mais la bonne surprise c’est d’avoir acheté avec ces 2 crus de Pomerol, quelques vignes à Lalande de Pomerol sur, justement, la commune de Lalande de Pomerol, et surtout d’avoir celles qui étaient liées au Vieux Château Bourgneuf situées, elles, sur le plateau de commune de Néac non loin de la Fleur de Bouärd et de Siaurac.

 

Les vins produits y sont de mieux en mieux sur un sacré terroir argileux qui donne des vins riches. Le merlot y trouve là un terroir totalement capable de donner des vins puissants et élégants grâce à une finesse de texture , de grain de tanins totalement apte à se bonifier dans les bonnes barriques neuves en chêne français de nos fournisseurs fidèles et qualitatifs.

Le Domaine des Sabines, c’est ainsi qu’il s’appelait déjà lorsque ce Lalande de Pomerol appartenait au Château Ratouin, a donné un 2010  tout simplement remarquable. Egalement remarquable, la qualité de service et d’information offerte par l’appellation de Lalande de Pomerol grâce à son syndicat  viticole et à sa petite maison du vin.

 

DOMAINE-DES-SABINES-2010.jpg

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 16:46

Pour tout dire, le temps de pluie permanente de ce weekend est particulièrement indiqué pour lire un livre  sur Albert Camus, notre célèbre pied-noir. En fait, « journaux de voyage »  est tiré des notes  qu’Albert Camus avait prises lors de 2 voyages effectués par lui aux USA (New York) et en Amérique du Sud (Brésil), livre plein de « spleen » adapté au temps pluvieux.


Bu à table, seulement 2 vins : un Clos du Beau Père 2010  carafé 1 heure avant le repas de midi, déjà superbe et meilleur encore pour le fond de carafe le soir.

 

BEAU-PERE-2010.jpg

 

Vin tout en harmonie, rien d’une bête à concours mais sans doute l’exacte représentation que l’on se fait d’un bon Pomerol, dommage qu’ il n’y ait plus que 300 bouteilles en stock.

Le lendemain soir avec un ami très proche, une bouteille pour éloigner la tristesse : un Trotanoy 2005 juste ouvert et que c’est bon ! Vive Trotanoy.

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 16:48

Pour l’apéritif, hier soir à la maison avec l’ami Michel Puzio, du château Croix de Labrie, j’ai ouvert une bouteille,  sur les 600 produites par nous avec ce cépage sur notre parcelle plantée à côté de nos vignes de Valandraud blanc.

Sur un terroir argilo calcaire exposé Sud Ouest, nous avons planté il y  a 4  ans ce cépage - pour voir, bien entendu celui-ci est déclassé en vin de France car il n’est pas autorisé en AOC Bordeaux, et c’est pour ça que nous l’avons mis sous la bannière Bad Boy.

Le vin est pas mal, il faut maintenant attendre que les vignes vieillissent un peu et qu’il y ait un bon millésime.

 

bbchardonnay.jpg

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 09:38

Pour les Parisiens, un nouveau salon signé Jean Marc Quarin « Salon des Outsiders » qui se tiendra le 23 novembre au 8 rue de Valois 75001 Paris.


J’aurais aimé que ce genre d’évènement existe au début de la création de Valandraud, mais aurais-je eu l’argent nécessaire pour y participer ?

Car, à l’époque de la création de Valandraud nous n’avions quasiment aucun moyen et je suppose aujourd’hui que beaucoup des vins promus par Jean Marc Quarin appartiennent majoritairement à des propriétaires peu fortunés.

 

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 20:48

Il est vrai que je cite souvent Jean Marc Quarin et ce n’est pas pour provoquer ses collègues ou mes collègues, tant il est vrai que Jean Marc Quarin peut agacer, voire provoquer des réactions allergique... et pourtant je continue à lire ses critiques et à être heureux ou malheureux quand il s’agit des notes concernant les vins où je suis concerné, soit parce que j’en suis le propriétaire, soit parce que j’en suis le consultant ou l’ami.

Dans son dernier travail, le carnet N°69 de Novembre 2013, il renote les Bordeaux 2003 et, comme moi qui le dis depuis 2004, il y a quelques grands vins mais ce n’est pas un grand millésime. Pour nous ce qui veut dire grand millésime c’est que pour un "grand millésime" tout le monde fait bon, les petits châteaux, les grands crus classés qu’ils soient gérés par des gens compétents ou pas, modernistes ou classiques, bio ou non !

 

Alors, ce 2003, qu’en dit Quarin ? Il suffit de s’abonner ( ce n’est pas très cher 90 euro l’an) et en attendant, voici de quoi être fier de Valandraud, 2ème note du millésime après le 1er, Latour, partageant cette seconde note avec Montrose et juste devant les 3ème Branaire, L’Evangile, Fleur Cardinale(et oui), Lafite Rothschild, Lynch Bages, Pape Clément et Troplong Mondot, etc…

Dans cette dégustation,  2 vins cultes californiens et à noter l’excellent score du Fronsac Moulin Haut Laroque au prix plus qu’angélique.

 

Bien sûr, il ne s’agit que de l’avis d’un dégustateur, mais vous savez,  tout l’intérêt de cet article sera de vous donner l’envie de goûter vous aussi à l’aveugle, de comparer votre avis avec celui de Jean Marc Quarin ou de Parker, du Wine Spectator, de Bettane & Desseauve, de Burtschy, René Gabriel… Sachant que le plus important, c’est bien  sûr l'avis du consommateur payeur !

 

 

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article