Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 10:34

Bu à table, à midi et le soir, une délicieuse bouteille offerte il y a quelques temps : un Meursault d’Albert Grivault 1er cru Clos des Perrières 2007, au nez tout en fleur de tilleul et à la bouche curieusement douce, presque sucrée. A table avec de belles langoustines, c’était parfait, même si Murielle préfère des vins plus vifs.

 

Justement, en plus vif, plus tranchant, notre Valandraud 2012  bu à midi était bon mais le lendemain soir, encore meilleur. Dommage que nous n’ayons plus de ce vin en stock !


A table encore, un Moulin Galhaud 2009, le Saint Emilion Grand Cru de nos amis et voisins Martine et Jean François Galhaud, un grand vin puissant et déjà très facile à boire. Ce millésime 2009 permet ce genre de prouesse : rendre accessible un vin fait pour durer longtemps !

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 15:29

image002.jpg

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 14:12

Dans le « Supplément », émission de Canal + présentée par Maïtena Biraben, une reportage sur Michel Rolland intitulé « Le gourou du vin », avec des images de son laboratoire d’analyse, et dans quelques châteaux  de Saint Emilion dont Tour Saint Christophe et Figeac.


A la maison, de bons repas avec des amis et surtout un vin blanc de Bourgogne de grande classe, Domaine Marc Colin et fils, Chassagne Montrachet 2000, 1er cru les Caillerets, superbe bouteille offerte par un ami.


Parmi mes amis Facebook, Cécile fait de la place régulièrement pour faire rentrer des gens que je connais vraiment. Cette limite de 5000 contacts bloquée par Facebook complique la vie et la grande difficulté est de sortir des noms de cette liste, sachant qu’il me semble pas y avoir un truc du style celui-ci ne regarde jamais mes infos et est donc là par hasard !

 En tout cas, j’ai eu le plaisir et le privilège d’y faire rentrer Monsieur Tadayaki Yanagi, l’homme à qui Valandraud doit une grande partie de son succès au Japon, il avait inventé il y a plus de 15  ans l’espression « Cinderella Wine » pour définir Valandraud, merci Monsieur Tadayaki Yanagi.

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 17:01

L'école internationale de sommeliers (Chambre de  Commerce et d'Industrie de Bordeaux) faisait faire à ses élèves  de la 1ère session, pour leur dernier jour d'école de l'année, un déplacement à Saint Emilion pour visiter Château Sansonnet et Château Valandraud pour finir.

11 stagiaires hyper motivés et sympa, du monde entier, professeurs de qualité, un bon moment pour moi et pour eux, je l'espère.

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 16:55

Adrien Bacquey est venu à Saint Emilion pour promouvoir dans mon entreprise le champagne Bollinger, tâche pas si facile, car j’ai déjà des amis dans cette belle région de vin.

Les champagnes proposés dans mes magasins, mon négoce, sont souvent à destination des membres de ma société, de mes amis viticulteurs, des repas à la maison et un peu des clients et des touristes de passage chez nous.

Nous avons eu le privilège de goûter, de  boire la Grande Année rosé 2004 brut et tout le monde présent a été séduit par cette bouteille, donc la gamme Bollinger sera présente en 2014 dans notre boutique L’Essentiel.

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 14:31

philippe-etchebest-cauchemar-en-cuisine-1.jpg

 

Murielle et moi étions invités à manger par des amis de Saint Emilion à l’Hostellerie de Plaisance, nous y avons encore une fois fait un excellent repas, le talent de Philippe Etchebest n’est plus à vanter car, même s’il est aujourd’hui  une star cathodique grâce aux émissions de M6 « Cauchemar en cuisine », etc.. , il est au boulot pour le plus grand plaisir des clients souriants, des gens du coin, et beaucoup de jeune gourmets.


C’est bien pour le restaurant et c’est bien pour Saint Emilion. Service pro, carte des vins top, on a passé un excellent moment.

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 17:51

Quelques propriétés amies, connues, sont vendues ou en passe de l’être, et ce, à des prix élevés si j’en crois radio-rumeurs.

Une  propriété avec un beau château, très beau, à Fronsac, serait l’opération la plus importante réalisée par un Chinois à Bordeaux. Les Français aussi sont sur les rangs pour acheter un château viticole, protection du patrimoine, fiscalité d’un outil de travail, possibilité probable de plus values, statut social, tout ceci avec, en plus, des facteurs irrationnels, coup de cœur et autres.

L’argent en banque, les monnaies – euro, dollar, etc – sont contestées par de nouvelles monnaies virtuelles, telle Bitcoin dont j’ai entendu parler pour la première fois en 2011, tout ça explique ceci ?

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 17:32

Depuis quelques années, nous retrouvons les "fondamentaux" : exploiter la chance d’avoir en France beaucoup de touristes et pour les recevoir, des hôtels et des restaurants de qualité. 


J’ai le privilège d’avoir beaucoup d’amis dans ces professions et le travail réalisé par mes collaborateurs, représentants, fait que nos vins sont bien présents à Saint Emilion et dans ses environs, à Bordeaux, sur le Bassin d’Arcachon et bien entendu à Paris.

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 14:30

La petite production réalisée à Bordeaux en 2013 fait que les prix augmentent pour les « petits vins », ceux vendus en vrac, rendu mise, c’est-à-dire mis en bouteille par le négoce bordelais.


La hausse, qui atteint déjà de près de 30 %, se fait par ailleurs dans un contexte difficile : économie en France au plus mal, export difficile toujours à cause d’un euro fort, et ceci rajouté au fait que le 2013 à Bordeaux ne bénéficie pas , c’est le moins que l’on puisse dire,  d’une image favorable.

Bien sûr, cela impacte sur mes achats, les suivis, les exclusivités, heureusement, j’ai l’avantage d’avoir des stocks considérables de millésimes précédents.

Pour ce qui est des vins chers, nous verrons au mois de mars, pour les primeurs, mais déjà, pour nos vins en stocks, il ne s’agit plus de hausse mais de stagnation, voire de blocage ou de baisse, sauf exceptions 

 

index-copie-1.jpg

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 17:50

 

Un Japonais, pour un article à paraître au Japon qui traite du vieillissement du vin, vaste sujet surtout à Bordeaux où c’est en partie grâce à l’aptitude des grand vins à bien vieillir, voire pour certains à se bonifier grâce au temps, que Bordeaux a bâti sa grande réputation.


5 ans, 10 ans, 20 ans et même plus pour quelques vins exceptionnels, et l’effet collectionneur  rareté font de Bordeaux une valeur sûre. Mais les questions étaient plutôt sur les effets de la température de conservation, froid, trop froid, 10 degrés, 14 degrés, 18 degrés ? Chocs thermiques, vibrations, humidité…


Ce fut l’occasion de boire à la maison avec un banquier ami de passage, Valandraud 1994, superbe bouteille réalisée à l’époque dans le garage avec peu de moyens et l’aide de  Michel Rolland – déjà ! Bouteille ayant bénéficié de conditions de stockage parfaites, bien que rachetée par moi en Allemagne, et une  surprenante - car encore bonne même si son apogée était dépassée – Virginie de Valandraud 1994. Le Valandraud 1994 était lui au début de son apogée, un vrai régal.

Partager cet article

Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article