Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 16:39

Lors de visites à  Valandraud, j’aime faire goûter Valandraud 2012, toujours en élevage. Il commence à se goûter très bien, la mise en bouteille bientôt ?

Bu ce dimanche, à midi et le soir, en famille, un magnum de ce Clos Badon Thunevin 2009, fort bon ; il n’y en a plus à la vente au négoce, peut être dans  nos boutiques ? Je trouve nos 2009 bons à boire maintenant, alors que les 2010 sont partis pour une phase de fermeture.

Que ces vins sont étonnants avec leurs phases de fermeture, ouverture, sans compter les conditions atmosphériques, les repas, les verres, la température et les gens avec qui on partage ces vins.

Dans la belle revue Vigneron, un beau reportage signé Thierry Dussard  avec de belles photos de François Poincet sur le château La Dominique et un article signé Denis Hervier sur le Château Sansonnet.

Le grand jury européen

Dans quelques portraits lapidaires, signés François Mauss sur le blog du Grand Jury Européen, je suis cité comme ceci :

"Jean Luc Thunevin : l’angoissé permanent du futur."

C’est un fait, je ne peux qu’être d’accord ; Gilles Berdin, dans le livre qu’il m’a consacré dans la série « autour d’une bouteille avec.. » en avait fait une espèce de conclusion

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 15:49

Notre chai de stockage des vins de propriété sort de terre, sans doute sera-t-il disponible avant l’été 2015. Après le chai   d’élevage de Clos Badon ( l’ex garage Simon) dans le cœur de Saint Emilion, et l’extension du chai du Château Prieuré Lescours, on peut constater que je fais ce que je peux pour relancer les investissements en France !

 

10690052_1516094728655618_1691801966372771521_n.jpg


Si on veut faire du bon vin, il n’y a pas que l’Esprit Saint  pour y parvenir mais des moyens techniques et humains considérables, si l’on pense bien sûr qu’aujourd’hui nous avons plus de 20  hectares en production en Saint Emilion, plus de 3 hectares en Bordeaux blanc, près de 10  hectares  en Bordeaux et  à Pomerol  4 ha auxquels il faut rajouter 6 hectares en Lalande de Pomerol, tout ceci fait du vin à vinifier, à élever en barriques et à stocker !

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 17:45

Ce mardi, nous avons eu la chance de pouvoir déjà goûter les lots du Château La Marzelle 2014 car, malolactiques finies,  les vins sont maintenant en barriques et le résultat cette année est tout simplement délicieux.

Le terroir, juste en face de Figeac,  mais avec beaucoup de merlot, fait que ces vins sont élégants naturellement.  Grâce au travail fourni cette année dans le vignoble : petits rendements pour le millésime ( je pense moins de 35 hl/hectare), le tribaie et les saignées réalisées, les jus  ont plus obtenus de fond et tout ça dans une précision de goût, de texture fine avec des barriques neuves (de compétition)  à 80 %, ce sera au mois de mars le vin à découvrir, avec l’avantage d’être dans une catégorie à l’avenir évident : le vin bio !


Il me tarde de goûter dans ce registre, à Château Mangot et à notre Clos Badon… Vive le millésime 2014.

Chez nous, pas de malolactique finie, ni même commencée ! Plus c'est long...... plus c'est... long !

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 17:26

Une semaine entre Shanghai, Beijing, Xian  qui est vite passée.

Le salon Decanter à Shanghai était très très bien organisé, avec une belle fréquentation et a servi de prétexte à ce tour avec mes 2 collaboratrices chinoises. L’occasion de rencontrer et d’organiser des repas d’affaires avec des clients, des  prospects et des amis.


Beaucoup de repas, beaucoup de vins servis et pas que les nôtres, ceux des collègues bordelais, bourguignons, de Chateauneuf , Ermitage, chinois, canadiens, australiens, espagnols, italiens… Les vins du monde entier sont comparés, bus et mis en cave pour le bizness, les cadeaux, la spéculation, mais aussi le plaisir. Des repas, français ou chinois, 2 repas de haute gastronomie, des grands vins, tout d’abord ce Pignan (Rayas) 2005 tout simplement délicieux, fin, grenache de référence, comme vous pouvez le constater une surprise pour moi ! (François Mauss, sors de ce corps !)


Après, dans l’ordre ou le désordre, un Stift Kloster Neuburg Chardonnay Eiswein 2011 au prix très doux, un Château Latour 1991 (si, si) bu avec plaisir et dont le nez était tout ce que j’aime dans ce cru, même s’il fallait le boire vite, vu le millésime et le nombre d’années c’est plus que normal. Ce tout grand Château l’Evangile 1998 capable d’abattre des montagnes et de faire battre nos cœurs, ce Two hands 2004 Lily’s garden  de McLaren Vale,  shiraz d’une puissance rare et pour finir ce vin d’un ami, le Moulin Galhaud 2009 qui peut rivaliser sans problème avec des pointures de Saint Emilion.


Des repas donc dont un niveau 2 étoiles Michelin, un plat surtout à base de homard et de très fines nouilles en ayant récupéré les sucs, un repas dans une gargotte d’une marché improbable de Xian, des moyens de locomotion divers, du métro au pousse-pousse, de la classe éco à la très belle classe affaire d’Air China où il est servi un vin du Château La Rivière, de la promotion pour mes vins : Valandraud, Bad Boy, Bad Girl, Beau père, les blancs de Valandraud, Clos Badon ; de la promotion pour Saint Emilion, pour les vins de mes amis, pour la Fine Bordeaux, les primeurs 2014 à venir, les vins dont je suis proche comme Fleur Cardinale, Sansonnet, La Vieille Cure, La Marzelle et pour finir un déplacement pour voir physiquement cette armée souterraine de Xian, le mausolée de l’empereur Qin avec ces milliers de soldats en terre cuite, visite que je rêvais de faire depuis longtemps.


Que dire pour conclure ? climat propice aux affaires, Bordeaux et les vins sont vraiment appréciés, les Chinois rencontrés souvent très attentionnés et francophiles, juste ce problème de pollution vraiment visible, sauf à Pékin où le beau temps et le vent avait dégagé l’atmosphère, avec des températures jusqu’à moins 15 !

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 17:03

Déplacements pour de nombreux membres de l'équipe commerciale en ce moment, les "spécialistes" de la vente aux particuliers accompagnaient Murielle le weekend dernier pour présenter nos vins au Grand Tasting Betttane et Desseauve à Paris, et  la rencontre avec un champion du monde 1998 !

 

FullSizeRender--2-.jpg

 

De mon côté, c'était direction  Shanghai avec Xin et Qing pour le Decanter Fine Wine Encounter  suivi par des rencontres avec nos contacts en Chine jusqu'à la fin de la semaine

 

 

460211_1541671602746057_4877873007678018090_o.jpg

 

Mais au Domaine Thunevin-Calvet à Maury, c'était une autre histoire avec quelques parcelles qui ont souffert de la brutalité des intempréries 

 

10676130_740010609401650_2663504546805686769_n.jpg

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 10:20

Journée  américaine avec, à 11h, Xavier qui fait goûter notre gamme de vins du Roussillon : Hugo, Dentelles, 3 Marie, Constance, à un distributeur américain et à midi nous aurons avec nous les Sachs, copropriétaires du Château La Vieille Cure qui est l’une des propriétés célèbres de Bordeaux possédées par des Américains.


Après la France, les Etats Unis sont depuis longtemps notre 1er marché export, devant le Japon et la Chine. Je travaille pour le château La Vieille Cure depuis le millésime 2013 et déjà satisfaits du 2013, nous avons sans doute réalisé pour le 2014 une des réussites du millésime.

Il me tarde de goûter les lots après malolactique.

 

thanksgiving_gulp.gif

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 16:49

 

Weekend tranquille à profiter de vins et de repas : un à Bordeaux chez un ami fou de vin, l’occasion de passer du Sauternes au Condrieu et de Côte Rôtie au Priorat.

Le lendemain, à la maison, un Baby Bad Boy 2010 vin de France, la veille c’était un Valandraud 2002 et un Fayat Thunevin Pomerol 2006, et, pour un groupe en visite, un peu de Valandraud 2012 et la cuvée Axelle 2010.


D’ailleurs, parlons en, de la cuvée Axelle : Après Axelle de Valandraud 2000, nouveau millésime en 2010 et une différence notable de volume ; en 2000 seulement 1200 bouteilles réalisées avec nos 4 cépages : merlot, cabernet sauvignon, cabernet Franc et malbec, cuvée réalisée pour partie ( et mise de côté) en l’honneur de la naissance d’Axelle, notre petite-fille et fille de Virginie (Karl a également sa cuvée).

 

 

AXELLE-DE-VALANDRAUD-2010.jpg

 

En 2010 donc, une cuvée issue de Fongaban et Laroque, près de 12 barriques écartées de Valandraud pour préparer l’après classement  de Valandraud en 1er grand cru, car ces parcelles ne font plus partie du parcellaire classé pour cause d’éloignement;  et bien sûr, plutôt que de les  « rétrograder »  en Virginie de Valandraud, voilà la cuvée Axelle pérennisée.

 La prochaine sera donc en millésime 2012 et ensuite tous les ans, si la qualité du vin le mérite.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 10:46

On parle beaucoup sur les blogs et sites dédiés au vin du 2nd vin de Pontet Canet déclassé en Vin de France pour le millésime 2012. Vin que j’ai eu le privilège d’acheter et de vendre et de boire avec plaisir (c’est grave Docteur ?)

Ente 1998 et 2000, j’avais fait des essais de bâchage contre la pluie du moment des vendanges avec quelques amis et 3 d’entre nous ont eu les parcelles concernées déclassées ainsi que le vin issu de ces parcelles, en vin de table, la catégorie Vin de France n’existait pas à l’époque.

 

chateau-de-valandraud-l-interdit-de-valandraud-bordeaux-fra.jpg

Nous n’avions pas droit au millésime, au nom de Château, à notre adresse .. Voici l’étiquette telle qu’elle  nous a été permise, d’où les barreaux d’une prison et les mains du prisonnier essayant de les écarter pour s’échapper !

Le vin a été vendu au même prix que Valandraud 2000. J’avais également fait des essais à Clos Badon et eu les mêmes conséquences. Dans les célèbres vins de table 2000, il y a eu La Preuve par Carles et le Défi de Fontenil, qui existe toujours.

Nous avons eu la surprise et le privilège d’avoir ce mois ci, droit à un manga au Japon  dessiné par les auteurs des Gouttes de Dieu, qui met en avant notre Interdit de Valandraud, avec un impact immédiat sur les ventes !

MANGA.jpg


Les mangas au Japon, en Corée, en Chine, voire au Québec ont des effets plus que visibles sur les ventes des châteaux qui y sont cités.  Nos allocations de  Château Mont Pérat, les ventes de Poupille, du château de Carles en sont la preuve. Merci aux auteurs Shu Okimoto et Tadashi Agi, à Glénat qui diffuse en France les Gouttes de Dieu et autres mangas.

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 12:03

Le 22 et 23 novembre,  Salon de la RVF à Bruxelles pour Catherine et Didier, suivi le 28 et 29 par le Grand Tasting Bettane & Desseauve au Carousel du Louvre avec Murielle, Didier, Claire,  Elodie et Alban, et moi à Shanghai avec Qing et Xin le 30 novembre pour l’évènement Decanter.

En suivant, déplacement à Beijing, l’occasion à chaque fois de faire la promotion de mes vins et de ceux de mes amis, de vendre si possible , ou de tisser des relations avec de futurs clients directement ou indirectement grâce à mes collègues négociants bordelais.


Et, l’air de rien, tous les jours, des rendez vous, des rencontres, des repas d’affaires, le travail journalier à Saint Emilion, ainsi que les voyages à l’étranger sont complémentaires, et la petite reprise des affaires que je veux voir ou que j’imagine peut être donne le moral et le sourire qui va avec. 

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 17:25

Avis aux amateurs de Bad Boy : pour les fêtes, il reste quelques magnums de 2009, et si ce vin se goûte particulièrement bien en format bouteille 75 cl, ce devrait être encore meilleur en magnum ( et double magnum).

 

BAD-BOY.jpg

 

Bad Boy, créé en 2005, fonctionne bien. Pour les professionnels, nous n'avons en volume que du 2012, en attendant le 2013 et surtout le 2014 qui promet d'e^tre du niveau de s 2009/2010.

 

Fini également, le 2010 du Domaine des Sabines;  les millésimes à vente sont maintenant les 2011 et 2012. Terminés aussi les Clos du Beau Père 2010 (merci Hong Kong) , il est dommage qu'il n'y ait pas plus de ces grands millésimes 2009 et 2010.

Il me tarde de goûter au printemps les 2014 de mes collègues

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article