Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 11:50

 

Apéritif d’avant fêtes : Angélus 1996, Tertre Roteboeuf 1995, un  Pomerol plutôt confidentiel, tellement que j’en ai oublié le nom, vin assez moyen malgré l’ambition affichée.

Un très bon Corton Charlemagne 2003  de chez Bouchard, un délicieux Charvin 2005, Chateauneuf du pape capable d’être « frais » avec des raisins mûrs, vous savez ce que je pense de cette recherche de fraicheur avec des raisins verts pour pouvoir  ici dire que là, ce vin du Sud a un équilibre et une aptitude à se boire facilement qui peut servir aux chercheurs qui ne trouvent pas, sauf auprès de media bizarrement convaincus, mais là, c’est une autre histoire, sans doute plus politique.

Tuer « le père » Parker étant un objectif clairement affiché…. Parker a mis 93 points à ce  2005  et 97  au 2007 !

Après ce Charvin, un Saint Prefert 2007 (noté 92 par Parker) plus dans le style attendu des Chateauneuf du Pape « modernes », il aurait du être servi avant .

 

eng.jpg

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 15:45

 

Après 2  ans d’élevage dans ses caves de Montagne Saint Emilion, Lionel Lateyron nous a livré nos premières bouteilles de Bad Girl, crémant de Bordeaux élaboré par lui pour nous avec l’objectif d’être l’un des meilleurs crémant de France et donc capable de rivaliser avec ce qui se fait de mieux dans le monde en sparkling et bien sûr une alternative crédible à un champagne basique.


Après Bad Boy en Bordeaux, Baby Bad Boy en vin de France, la Bad Girl était obligatoire.


Le temps d’envoyer ces bouteilles à nos clients et le temps d’assimiler les manipulations de dégorgement, ce vin sera au top pour la Saint Valentin, le 14  février 2011.

3000 cartons de 6  disponibles à la vente pour ce 2008, en attendant les 2009 et 2010

 

badgirl 001

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 15:32

Petit mot reçu d'un gentil caviste parisien qui goûte très bien

 

" J'ai goûté le Maury VDN 2004  Calvet Thunevin. Une tuerie, presque aussi bon que le Porto vintage 2003 Quinta do Infantado qui le précédait. Sur 21  bouteilles goûtées ces 2  là prennent la remière et la seconde place, tous VDN confondus"

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 16:41

Un de mes amis - et client -  anglais a organisé un grand repas pour fêter l’anniversaire de son fils né en 1992. Il a servi à table ce qu’il pensait être les meilleurs vins dans ce millésime (1992) à la réputation plutôt faible, sauf en Porto et Napa Valley.

Il me dit que l’impériale de Valandraud 1992 qui a été servie est le meilleur Bordeaux 1992  qu’il ait jamais bu.


18 ans après l’avoir fait, Murielle, moi et mes amis de l’époque pouvons  être fiers de ce compliment fait par l’un des plus grands professionnels du vin au monde. C’est sans doute la chance du débutant qui nous a fait réaliser à l’époque ce grand vin, encore bon aujourd’hui, même en bouteille.

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 16:41

Commentaire de Julien Viaud, suite à mon article :

« 22 vins entre 92 et 94 /100 (on y trouve comme chaque année les 1er GCC, les super seconds et assimilés), et 62 vins entre 90 et 91/100 !!!!

Sans remettre en cause les commentaires sur ces vins, quel est l'intérêt de mettre en avant une échelle de notation dans laquelle toutes les notes sont écrasées et où tout est plat et lisse... »

 

Julien oui en effet, vu comme ça, tous les critiques donnent à peu près le même résultat et une machine pourrait peut-être faire les commentaires. Il est vrai que l’on attend des notes sur 100 quelques différences de précision par rapport  aux notes sur 20 ! Mais il s’agit d’hommes qui goûtent (à notre place), que la tâche n’est pas facile, etc… Dans ce cas précis, il y a quand même quelques nouveautés, sachant qu’il s’agit de 80 vins  mis en avant  avec leurs notes sur 450 goûtés.

Le Thil 91 points, Fieuzal 90, Manoir de Gay 91, Ferrand 91, Clos des Menuts 90, Défi de Fontenil 91, à comparer avec le 91  de Château Margaux ou le 90 de Mission Haut Brion, l’air de rien ce n’est pas mal en comparaison aux premiers noms cités ?!


N’oublions  pas que cela fait partie du jeu : on n’est pas obligé de lire, de participer ou même de commenter. Mais le Wine Spectator est quand même l’un des media les plus influents, en attendant de voir ce que va donner le site de James Suckling.

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 14:40

Voici un petit mot reçu d’un de nos amis

 

« Nous avons actuellement de sérieux doutes sur une commande en cours pour un client basé en Chine, passant une société de shipping chinoise chargée de ramasser les vins à Bordeaux. Problème: nous ne trouvons aucune trace sur Internet du client ou du transporteur! 

 

Selon le déroulement prévu dans notre cas, le paiement des vins + transport est sensé s'effectuer par carte de crédit, pour un montant total représentant l'achat du vin + le transport (environ 1000 EUR). Selon leur demande, c'est nous qui devons régler le montant du transport au transporteur chinois, après que l'argent du client chinois payé par carte ait été crédité sur notre compte. »

 

Il s’agit bel et bien d’une escroquerie, identique à une que nous avons subie, où le client était soi-disant japonais. Il s’agit en fait d’une arnaque maligne initiée depuis l’Afrique noire.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 15:48

Prendre le TGV à Libourne pour se retrouver en plein centre de Paris 3 heures plus tard, c’est quand même génial même si c’est pour le travail 

L’avantage, par rapport à l’aéroport de Bordeaux c’est que c’est bien plus près de Saint Emilion et qu’il suffit d’arriver 5 minutes à l’avance pour embarquer.

 Il est vrai aussi que mes grands-parents maternels travaillaient aux chemins de fer et qu’ils ont eu l’activité de garde barrière avec une petite maison en contre- partie de fermer ou ouvrir la route lors du passage des quelques rares trains. Métier aujourd’hui disparu. Cela me paraissait très exotique à l’époque où nous vivions en Algérie et où l’on venait voir nos grands-parents en France, dans la Meurthe et Moselle.

Odeur d’encaustique dans la maison, le carillon de l’horloge, les petits déjeuners, les digestifs maison à base de cassis, de prune, la pêche dans la Meuse à la nasse et à la ligne, les noisettes et les balades à vélo. C’était avant les années soixante, il y avait un wagon restaurant où l’on mangeait bien, et des scopitones dans les salles d’attente, et le Général de Gaulle partout….

 

Et pour le weekend, toujours un peu de lecture sur le blog d'Hervé Bizeul

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 11:14

Resté à la maison au chaud toute la journée d’hier : fatigue, froid, état grippal, et c’est reparti pour lire le blog d’Hervé Bizeul qui va se faire de nouveaux amis chez les riches et célèbres du monde du vin. Le dernier rapport de Jean Marc Quarin sonne comme un écho aux propos d’Hervé Bizeul !

Sur le site du Wine Spectator, plus attendus (quoique), les 1ers commentaires et les notes de dégustation de James Molesworth sur les grands vins du millésime 2008 à Bordeaux, avec déjà quelques surprises, découvertes et bien sûr des confirmations.

Il note plutôt bas, à la Tanzer.


Pour info : d’Aiguilhe, Fleur de Bouard, Fieuzal, Faugères, La Violette, Marojallia, La Couspaude, Clos des Menuts, La Mission Haut Brion : 90 points.

Margaux, Palmer, Pichon Baron, Lynch Bages, Chevalier, Smith Haut Lafitte, La Conseillante, Manoir de Gay, Bon Pasteur, Valandraud, Fleur Cardinale, Montrose, Lagrange, Léoville Barton, Défi de Fontenil : 91 points.

Latour, Ausone :94 points

Cheval Blanc, Le Pin, La Mondotte : 93 points


Les notes de vins moins connus et moins chers arrivent bientôt et seront très utiles pour aider à la vente   aux USA ou ailleurs.

 

Chateau Valandraud 2008    91 points

"This is sleek, with delicious raspberry and boysenberry fruit, lots of alluring spice and blanc tea notes, and a long, polished finish. Delicious. Drink now through 2019. " J.M.

 

Chateau Fleur Cardinale 2008  91 points

"Ripe, juicy and flattering, with delicious linzer torte, boysenberry and blackberry compote aromas and flavors, supported by solid grip and nice lingering anise and espresso on the dense, lengthy finsih. Drink now through 2019" J.M.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 16:07

Et si JFG avait raison ?

Lu sur internet : vins du Languedoc, nouvelles classifications des AOC dès 2011 avec  2  nouvelles catégories : Grand Vin du Languedoc et Grand Cru du Languedoc.

L'expression  « grand cru » si porteuse le deviendra-t-elle encore plus ?

 

Bu à table à la maison avec un excellent repas préparé par Murielle pour 7 personnes :

Blanc de Valandraud 2007 toujours au top des grands vins blancs de France

Mauvais Garçon 2007  bon et encore meilleur si l’on considère le millésime

Fleur Cardinale 2001, le  1er millésime réalisé par la famille Decoster, le tout premier d’une belle série de réussites

Pingus 2006, une star dans le monde du vin, un vin icône. En le buvant on comprend pourquoi.  Tout est dit.

Valandraud 1998, la bouteille était fort bonne, une formidable preuve pour tous les incrédules. La récompense du travail fourni est dans le verre.

Maury 2007  Thunevin-Calvet, quoi de mieux que ce vin pour accompagner le gâteau au chocolat de chez Lopez ?

 

Avant le repas, dégustation des échantillons 2009 de Valandraud et Fleur Cardinale, avec aussi un Valandraud 2008 qui, dans les quelques semaines suivant sa mise en bouteille, sera l’un des tout meilleurs réalisés par nous.


Et, il fait froid...

P1040080

 

 

 

Si vous avez des informations sûres, merci d’en faire profiter les media..... En attendant, beaucoup de bruits de couloir : des négoces de vin vendus, des propriétés célèbres vendues ici à Saint Emilion, et là- bas dans le Médoc: les grands crus ont envie d’étendre leur puissance et les négoces d’assurer leur approvisionnement. L’appétit des clients chinois incite peut être à cette frénésie dans les achats, peut-être est-ce simplement de la fumée et bien sûr, on ne prête qu’aux riches... propriétaires ou négociants ou, plus classiquement est-ce une évolution normale.


Lafite va-t-il s’agrandir ? Cheval Blanc fait-il un grand chai pour la beauté du geste ?

En tout cas, la preuve de la vitalité économique du secteur vin, quoi qu’en pensent certains banquiers, est dans tous ces chais qui se font ici ou là…

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 16:59

Hier soir avec des amis, repas tardif à Blaye et, comme il  faisait très froid, j’avais emmené des vins du sud, tous capables de réchauffer nos cœurs et l’ambiance.

Clos del Rey 2002, Mas del Rey 2002, Dentelles 2004 de Calvet-Thunevin, Constance 2004 et 2005 et même un magnum de Vieille Cure Fronsac 1996  fort bon (pour un Bordeaux )


Le bon moment pour boire ces vins du Roussillon pour moi, c’est maintenant quand il fait froid : on dirait que le soleil pénètre dans nos veines. Je parle bien sûr des vins du Sud qui ont la gueule de l’endroit, pas ceux qui veulent rester froids, ceux là doivent être bus l’été 

 

 

soleil-petite.jpg


Hier aussi à 11 h, dégustation de nombreux lots de vins de chez nous : Bellevue de Tayac avec un 2010  enfin de compétition (il suffisait d’attendre), des lots de 2010 à Saint Emilion hors concours, et encore avant malo, tout ça ! Les 2009, lots de 3ème et 2ème vin sont en train d’être remontés en cuves, l’élevage en barrique est terminée eux.

Le Valandraud, lui, a encore quelques mois à passer dans nos bonnes barriques neuves, comme dirait l’ami Hervé Bizeul qui provoque des débats sur la passion du vin : la barrique neuve si c’était moins bon, pourquoi est ce plus cher que la vieille barrique ? Je ne suis pas sûr qu’il ait dit ça, mais moi c’est ce que je dis aux visiteurs qui se font bourrer le mou avec les propos anti-barriques neuves, comme si c’était aussi simple.

Il est sûr en tout cas que nos fabricants de barriques travaillent bien mieux et que rares sont les élevages où le bois neuf est gênant.

Avis très personnel et non négociable.

Partager cet article
Repost0