Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 10:45

 

 

Week end de soleil, en attendant la pluie, ce qui est rare cette année dans notre région, la sècheresse est plus importante qu’en 2003, mais la vigne souffre moins, les racines vont chercher l’eau plus profondément sans doute, et les nuits fraiches permettent un peu de répit à la plante, le temps idéal mais un peu de pluie permettrait de refaire partir les maturités, on verra bien…

 

Samedi à 10h, rendez vous avec Denis M. Il a un blog, il est professeur des écoles, il aime le vin, dans l’ordre, le désordre, et il est proche, très proche de Laurent Barbier et Catherine Manuaud-voilà pour le contexte, ensuite, c’est plus compliqué, il aime trop, idéalise trop le monde du vin, ceux qui le font, mais le mot trop est de trop, car pourquoi faire « raisonnable » dans ce monde, suis-je moi aussi par trop l’archétype du trop permanent.

Denis m’a épuisé  et pourquoi ci et pourquoi ça, et patati et patata…Pas le temps de souffler (juste une petite sieste de 15 minutes, et encore !). En fait un très bon moment, la jeunesse ça regonfle les batteries.  Et paradoxe : rien à vendre des 2 côtés, si ce n’est la recherche d’une estime réciproque. Je fais exprès d’employer des mots compliqués : c’est pour la traduction google

 

Repas à midi après un petit tour dans les vignes, les chais, le bureau, des rendez vous avec des amis de Saint Emilion célèbres dans le monde du vin, repas bien sûr à la maison préparé par Murielle et 2 vins servis : Compassant  2004, toujours aussi bon au rapport qualité-prix superbe (c’est mon avis), et à l’aveugle Griffe de Cap d’Or 1998, fait par nous à l’époque. J’aime ce vin 100% merlot, fait à partir d’un grand terroir de l’appellation Saint Georges Saint Emilion. Denis a trouvé 1998, rive droite. Il était surpris, nous aussi : tiens… en plus il a du talent. Ou de la chance ?

L’après midi, Jean-Jacques et Michèle Faucon, les gagnants du concours organisé par le magazine Terre de Vins pour notre groupe de Saint Etienne de Lisse  composé de Pressac, Faugères, Rol Valentin, Fleur Cardinale et Valandraud.

Ils n’avaient jamais joué et gagnent à leur premier jeu. Encore la chance, et en plus ils habitent Le Pizou, où mes parents avaient une belle propriété (le château, si, si). Je suis allé  les chercher à la maison de Rol Valentin : café, macarons et cannelés (c’est dur la vie), et nous voilà partis dans les vignes de Valandraud et Fleur Cardinale : dégustation des raisins, les terroirs, les cépages, les rouges, les blancs, petite visite du chai et de la maison, un tour pour aller voir  les ânes, la chèvre et voilà, déjà le repas du soir avec Denis, Jean Jacques et Michèle et avec comme amuse bouches, quelques figues d’anthologie (grand millésime !).

Des cèpes achetés au marché de Libourne, un bon aloyau, une tarte aux mirabelles à damner un saint, la fine Bordeaux de Valandraud, un  Calvet-Thunevin Dentelles 2002 hélas pas au mieux de sa forme, et Valandraud. Il fallait juste trouver l’année et Denis (encore la chance du débutant, ou le talent ?) a trouvé : 2004 ! Il commence à bien se goûter, je voulais juste vérifier avant d’en emmener dans la valise pour le prochain voyage en Chine (Canton, Shanghai, Pékin en 7 jours)

Avant, nous avions bu Blanc N°1 millésime 2006 toujours aussi bon (modeste Mumu) Tout le monde est parti à 22h30, ouf !

Jean Jacques est conducteur de train et Michèle cuisinière et pied-noir, ça rapproche, nos vies parallèles !

Je ne sais pas si je le ferai tous les jours, mais la journée a passé trop vite. C’est bons signe pour moi, mais le foutu problème que j’ai avec le temps ne se résous  pas pour autant

 

 

Dimanche, tour des vignobles de Pomerol et Lalande de Pomerol avec l’œnologue que nous avons  déjà comme consultant dans le Roussillon, Claude Gros qui a quelques clients ici à Bordeaux comme, me semble-t-il, Fleur Morange, Domaine du Bouscat, et dans le sud La Négly, etc..

Plein de parcelles, plein de terroirs, tout ceci aurait bien besoin d'un peu de pluie : la sècheresse est bien visible.

DSC00214

DSC00215

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article

commentaires

Chibani 07/09/2010 21:31



Jean-Luc


Mesurez vous votre chance de ne pas avoir assez de temps. Il ya tellement d'anonymes qui s'ennuient, et d'autres qui sont ennuyeux.


 



Inlimine 06/09/2010 20:38



Rectificatif: Au bas mot 30 minutes la sieste!



laurentg 06/09/2010 14:21



Temps estival sur Langon hier.


D'après quelques vignerons amis, qui attaquent les vendanges dans les Graves (Respide, Léhoul). grande sécheresse.