Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 13:04

Goûté, ou plutôt bu d’ailleurs, avec Calvert Woodley : Valandraud 2010, à la température du magasin L’Essentiel, c'est-à-dire assez proche des20/21 degrés et le vin était incroyablement fin doux, sans aucune aspérité qui est normalement ressentie dans les échantillons primeurs goûtés à 17/18°. En vérifiant sur le site de Loisel, à la rubrique servir le vin à la bonne température, tout est pourtant dit  sur la température idéale. 

Plus un vin est structuré , plus la température idéale de dégustation s’élèvera vers 19-20°, ce qui est le cas pour ce vin  jeune et structuré avec un indice de tanins proche de 90.

J’ai toujours peur de servir des vins trop chauds (c’est l’un des défauts majeurs du service du vin au restaurant en France)  pour souvent servir un vin trop frais.


A propos de température, le climat 2011 commence très fort, chaud. A aujourd’hui, nous avons sans doute plus de 15  jours d’avance dans les vignes qui sont folles de bonheur avec ce climat méditerranéen, et bien sûr l’angoissé que je suis pense aux risques de gel qui serait catastrophique.


Et nous avons bu à table – avec plaisir – un vin fait par Mariano Garcia (ex Vega Sicilia) : Aalto PS 2006, Ribera del Duero, équilibre et puissance, quand ce cépage Tempranillo  est ramassé mûr, ça donner ça. 96 points au Wine Advocate, par Jay Miller et 93 par Neal Martin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires

Philippe MARGOT 22/04/2011 15:37



Il est bon, lorsqu'on parle de température du vin de bien faire la distinction entre la température de service et la température de consommation, la première devant être de 2 degré inférieure, comme également la manière de remplir les
verres. Chez nous, la règle est "peu, mais souvent" !