Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 15:01

Visite hier avec nos amis Jacques et Jeanine de plusieurs propriétés, après le passage d’Izak Litwar  qui venait goûter avec un ami quelques uns de nos vins réalisés en 2008  et 2009.

 

Les visites :  d’abord  le château Troplong Mondot qui commençait juste ses vendanges, ambiance très amicale et les sourires des employés et des propriétaires qui parlent plus qu’un long discours. Raisins de toute beauté, la technique ici ne s’affiche pas et pourtant rien ne manque et en plus c’est beau.

Nous avons pu effectuer une visite guidée malgré les vendanges et ça c’est un privilège assez rare pour être souligné, et de plus nous avons été invités à partager le repas de vendanges avec Christine et Xavier et le personnel de la propriété. L’occasion de rencontrer des collègues négociants bordelais à table ( et elle est reconnue, cette table).

Troplong Mondot 2007 et 2004,  tous les  2 bus avec gourmandise. Cela fait partie des joies de ce métier : la possibilité de relations amicales et de partage autour d’une table.

 

Entre la visite et le repas à Troplong Mondot, nous avons eu le temps de faire une visite à l’Union des Producteurs de Saint Emilion que je n’avais pas encore vu en fonctionnement depuis les travaux d’agrandissement et de modernisation. On change de monde, bien sûr, 800 hectares sont vinifiés  à la coopérative de cette union de viticulteurs, qui est sans doute l’une des plus modernes de France ( ?)

Les raisins qui arrivaient dans les remorques étaient pour certains très propres et bien beaux, la capacité d’analyse et de séparation des lots impressionnante.

La technique au service de la qualité, tout le monde y gagne, y compris les caves particulières qui défendent la même appellation Saint Emilion.

Nous avons été reçus par le président en personne, qui était au boulot et qui nous a aperçus. Nous avons là aussi été  reçus comme des VIP, merci Monsieur Danglade et bravo à l’UDP de Saint Emilion qui va recevoir de plus en plus de petits propriétaires incapables financièrement  et physiquement de se mettre en conformité avec toutes les règles et obligations actuelles et à venir. A quand l’ajout d’un système à la carte style Winery américaine ?

 

L’après midi, passage à La Dominique, les odeurs des cuves en fermentation et la beauté des jus de remontage font déjà entrevoir le succès du millésime au château La Dominique.

Après,  les voisins de Pomerol avec Château La Conseillante. Que dire de plus que ce que tout le monde sait ?

Ici, calme et sérénité, outil de travail simple mais terroir de tout premier ordre, entre Pétrus et Cheval Blanc, difficile de faire mieux. Un nouveau chai sera  construit bientôt. En attendant, le 2009  est tout simplement merveilleux.

Visite rapide chez mes amis à Le Gay : tout le monde s’affaire, vinification intégrale, ça occupe. Encore pas mal de vignes pas récoltées et là aussi le sourire avec ce millésime de qualité.

A Rouget, le rapport qualité-prix le plus incroyable à Pomerol,  calme et sérénité. La dégustation du 2008  tout à fait conforme à ce que je pensais à la récolte de ce millésime au Château Rouget, ça promet pour 2009 et 2010 !

Un grand tour à Pomerol et le soir repas simple au restaurant avec une bonne bouteille de Patris 2007 Saint Emilion Grand Cru, tout à fait bon, réalisé par la famille Michel Querre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article

commentaires