Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 12:46

Le beau temps redonne du courage car il nous permet d’inaugurer une récolte normale sans coulure. Ce climat est favorable, pourvu que cela dure, et en plus c’est bon pour le tourisme à Saint Emilion.

 

 

 

index-copie-2.jpg

 

Lundi, Ian D’Agata goûtait quelques 2011 à L’Essentiel avec 2 amis et cela m’a donné l’occasion de goûter avec lui Clos du Beau Père, Clos Badon, Virginie de Valandraud  et Valandraud 2011, et ce Valandraud 2011 est celui que je mets en avant ces temps ci, tant je suis heureux du résultat, moi le « jamais content ». Merci à notre équipe et à nos consultants, celui des vignes, Paul Marie car sans bons raisins rien de possible ; et bien sûr à  Jean Philippe Fort et Michel Rolland dont c’est la 20ème année à aider Valandraud : une petite intervention sur 4 barriques de 1992 (non collées, non filtrées) et le vrai début lors de la fin de l’élevage du 1993, comme le temps passe…

Ian d’Agata travaille avec Stephen Tanzer, un des critiques américains qui a soutenu Valandraud à ses débuts, quand cela n’était pas si évident. Mercredi c’était au tour d’un écrivain anglais qui prépare un livre sur les 500 vins modernes de France, Mr et Mme Lewin pleins d’humour comme il se doit pour un Anglais.

Dégustation de quelques  2003 et 2013 pour faire un état actuel des vins que va bientôt goûter Monsieur Parker.

Egalement, dégustation des 2012 en cours d’élevage chez nous et également ceux en train d’être mis en bouteille comme notre Virginie de Valandraud . 2012 va s’avérer comme un très belle surprise pour nos clients, ce millésime me semble très sous-côté par les médias mais c’est aussi le marché qui ne veut pas pour le moment changer les statuts des 2011, 2012 et bien entendu 2013 !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires