Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 22:18

Il y a actuellement la remise des prix Nobel, et il va y avoir aussi le prix des vignes à Saint Emilion, qui ne cesse d’augmenter - sorte de bulle spéculative, les riches fortunes ne sachant pas où placer leur argent et le château Bordelais dans une appellation noble, les vignes de champagne ou de Bourgogne atteignent des sommets toujours plus élevés sans tenir compte de la rentabilité passée mais juste basés sur des hypothèses de prix de vente de vins de luxe. Pourquoi pas … mais il se pourrait que tout le monde ne réussisse pas le business plan idéal (voir Thierry Verstraete)


Le paradoxe : ce sont les propriétés dont le potentiel ne semble pas exploité que  les acheteurs et agents immobiliers ciblent, les propriétaires ont l’illusion de se faire draguer pour leurs mérites… ce n’est pas toujours le cas.

Les non-vendeurs s’excitent des offres plus ou moins farfelues qui leur sont faites, moi-même étant souvent consulté pour être l’un des acteurs de ces offres en tant que fermier, consultant visible ou occulte. Je trouve ça limite mais après tout, il vaut mieux faire envie que pitié – qu’importe les raisons de plaire, beaucoup de propriétaires, même intelligents, n’auraient pas imaginé que leur outil de travail soit aussi désiré. Pourvu que ça dure.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires

Freewind 15/10/2013 06:59


"Business Model", pas "Business Plan"