Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 14:08

En arrivant à notre rendez-vous, un beau brocard (jeune chevreuil mâle) nous attendait devant la porte, curieux et pas effrayé par le bruit de nos voitures. Belle vision pour ce jeudi soir, avant un repas chez des amis à côté de Fronsac.

 

BROCARD.jpg

 

 

 

8 personnes réunies pour le plaisir, pas de bizness.

Table de qualité : pata negra, gazpacho de tomate, rôti de bœuf dans le filet  d’une qualité rare, petit pois à la française, fromage et un dessert glacé de Lopez à Libourne (j’en ai repris 3 fois)

Champagne Ruinart Blanc de Blanc et après, tout à l’aveugle.

Monbousquet 2006, avis unanime : voilà un vin qu’on aime, plein, riche, a été reconnu par ses qualités.

Smith Haut Lafite 2008, j’ai l’idée que ce vin aurait dû être carafé 2 à 3  heures avant. Servi en l’état, bouche un peu dissociée mais un nez incroyable et déroutant de fraise, fraise des bois, surprenant à Bordeaux. C’est moi qui ait le plus vraiment apprécié ce vin.

Clinet 2007 pour moi la confirmation que ce cru n’est pas encore reconnu à a juste valeur, un équilibre parfait, on oublie 2007, un fruit, des tannins hyper fins, un boisé presque dans le style Moueix, c’était parfait – encore pour moi.

Clos Saint Martin 2002, le dernier coup de cœur de notre hôte qui lui trouve toutes les qualités avec un ratio prix rarement atteint, moi je l’ai trouvé fermé. Là encore la carafe aurait été plus qu’utile avec un service à température plus élevée.

Pour finir, le vin de la soirée pour tous (je rappelle que tout était servi à l’aveugle) : le grand, très grand Pape Clément 2002 qui doit être l’un des vins du millésime et quand, en plus, j’apprécie le propriétaire, ce n’est que du bonheur 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires