Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 18:40

Il y a déjà 5 ans, j’ai eu l’idée de proposer des dégustations primeurs avec de grands collègues négociants au Japon et ça fonctionne de mieux en mieux.

 

De retour donc d’une semaine passée à faire goûter les 2010 avec l’un de mes clients à Tokyo, à Osaka, à Hong Kong. Sans doute plus de 1000 personnes contactées, dégustations, séminaires, repas et à chaque fois une bonne réception des vins, même pour ceux dont c’était  la première rencontre avec des vins sortis de la barrique et en cours d’élevage.

Un plaisir pour moi de pouvoir goûter tranquillement les vins en situation et l’occasion de pouvoir échanger avec Delphine, responsable qualité au Château Lascombes qui a fait un 2010 remarquable, et aussi avec Monsieur  Jean Guillaume Prats du château Cos d’Estournel qui œuvre tant pour ce cru célèbre et qui, après le 2009  a réalisé un très grand  2010.

Les blancs se goûtent très bien et le château Guiraud, qui  était le seul représentant de Sauternes,  a eu bien du succès.


Parmi les nombreux repas, l’un était organisé par la Commanderie de Bordeaux à Tokyo, l’autre dans le restaurant de notre importateur à Osaka, avec une ambiance à chaque fois plus qu’amicale, et 3  repas à Hong Kong : le 1er à cépage, grande cuisine française, niveau 2  étoiles Michelin et une carte des vins pour séduire les plus blasés à des prix « négoce ». Un très beau repas à l’American Club Hong Kong qu’avec des chinois et encore une bouteille de Valandraud 2000 bouchonnée sur 4 –merci Amorim-, et pour finir  un repas au Pool House du Grand Hyatt de Hong Kong, lieu magique, là encore que des Chinois et du Valandraud 1998  qui se goûtait hyper bien avec à l’apéro ce champagne étonnant Armand de Brignac Gold NV que j’ai trouvé fort bon.


A chaque fois en tout cas les vins étaient servis dans de beaux verres, à la bonne température avec des sommeliers amoureux de leur métier.


Résultats du déplacement : beaucoup de monde rencontré, des ventes et de la promotion pour, en tout cas 2  vins qui me concernent (Sansonnet et Fleur Cardinale) qui se goûtaient très bien d’ailleurs, bien mieux qu’aux dégustations primeurs à Bordeaux : le voyage n’altère pas ces vins et c’est encore la preuve des qualités de Bordeaux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article

commentaires

rhéomètre 01/08/2011 05:49



et bein, c'est la preuve de qualité de Bordeaux, bien dit, merci



Jean Luc Thunevin 19/07/2011 09:48



Non, juste le SO2 et un carafage pour éviter trop de gaz carbonique.



mauss 13/07/2011 18:43



Surprise confirmée par la dégustation au GJE de LP 2001 acheté dans 4 pays différents et avec celui venu de HK qui fut premier.



roulet 13/07/2011 15:29



Je suis surpris que les vins ne s'altèrent pas, voire se bonifient, au cours du transport aérien (choc thermique, choc barométrique surtout). Prenez-vous des précautions particulières?


avec mes meilleurs messages, phr