Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 17:59

Dans la même semaine, un déplacement à Münich où je me suis demandé pourquoi je n’étais pas venu avant. Notre client, propriétaire de restaurants et d’hôtels  exerce en plus une activité de négoce pour d’autres restaurants et une clientèle particulière trouvée grâce  à ses établissements et leur belle boutique . Une qualité de distribution, un intérêt rare pour le vin, une curiosité jamais assouvie, bref un moment parfait, un client rare.

2 évènements principaux, un repas dégustation avec des clients VIP, cuisine largement du niveau d’un2 étoiles Michelin, service du vin par un sommelier français utile et efficace pour raconter mes vins, et le lendemain une dégustation à destination des clients, j’étais le seul représentant des Bordeaux au milieu de vignerons collègues allemands, autrichiens, bourguignons, champenois, une belle ambiance et des clients qui achètent. Vive l’Allemagne qui travaille et consomme.

Visites dans des restaurants clients, pleins à craquer, un esprit très francophile, nos vins de Bordeaux et sans doute du Roussillon ont le meilleur ambassadeur  possible.


Ensuite Londres pour à peu près le même sentiment. Enfin un distributeur pour nos vins, plein d’enthousiasme, de joie et une des plus belles renommées de Londres, un fichier de clients comme il y en a peu dans le monde. Ce coup-ci dégustation pour les vendeurs, marqueteurs et staff et surtout un évènement avec cette fois des collègues bordelais, les représentants de négociants amis venus promouvoir quelques grandes étiquettes bordelaises et bien sûr  les champagnes, Bourgognes, etc… Beaucoup de monde, près de 200 invités pour goûter nos vins, un beau succès avec notre Valandraud 2009 et un repas chez Gilbert Scott avec nos collègues. Là aussi une ambiance de qualité, j’ai hâte de revenir à Londres où les boutiques des vins sont de vraies cavernes d’Ali Baba : il y a tout ce qui compte de bien dans le monde, voilà 2  pays proches où nous n’étions pas assez présents commercialement. Voilà que cela va être de l’histoire ancienne !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires