Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 10:40

Les vendanges continuent, les merlots de la parcelle de Laroque sont le 1er lot de Valandraud et ont été ramassés le 16  octobre !

C’est avec le goût particulier à cette parcelle de vigne que l’année dernière nous avions notre meilleur lot pour l’assemblage de Valandraud 2009.

Le fermage de Génissac est rentré lui aussi, et les merlots du Clos du Beau Père à Pomerol sont enfin en cuves, rentrés le vendredi 16  octobre. Sûr que dans le secteur, nous devons affoler les voisins et que nos raisins ont du être goûtés et regoûtés !

La prise de risques était sans doute encore très importante, je ne pense pas aujourd’hui que nous aurions pu faire ça il y a 10  ans… Et sûr que le jour où nous perdrons toute la récolte on nous dira que nous l’avons bien cherché.

Il faut maintenant transformer ces raisins en bon vin.

 

A table nous avons bus avec les propriétaires de la Vieille Cure (Fronsac), ceux de Fleur Cardinale (Saint Emilion) ainsi qu’Annie et Michel : Bad Boy 2007, en partie issu de Fronsac, La Clotte 2008  qui est maintenant tout à fait délicieux et riche : ce rare cru classé de Saint Emilion, voisin de la première vigne de Valandraud, fait d’énormes progrès encore ignorés par beaucoup, ce qui rend ses prix très corrects, une bouteille de notre Pomerol Fayat-Thunevin 2008  qui est là aussi de qualité, un Valandraud 2002 qu’il faudra commencer à boire dans 5/6 ans comme la plupart des Valandraud il faut bien une dizaine d’années pour dompter la puissance initiale.

Un Maury 2007 de notre partenaire dans le Roussillon, Thunevin-Calvet, et une demi-bouteille des vendanges tardives de petite Arvine du Valais Suisse, Domaine des Claives  2007 de Marie Thérèse Chappaz, offerte par des amis… Suisses.

 

Suisse encore, avec la visite d’un groupe d’amateurs. La proximité de Faugères, dont le propriétaire est suisse, augmente l’attrait de Valandraud pour les Helvètes.

 

Dimanche, tour des vignes : quelles parcelles de merlot doit-on assembler ? Les rendements bas de ce millésime obligent à faire des choix.

Le froid de la nuit et les journées ensoleillées font mûrir tout doucement nos derniers merlots de Saint Etienne de Lisse, les cabernets francs de Badon et de Plaisance ne m’ont jamais paru aussi bons. Les cabernets sauvignons de Badon arrivent enfin à maturité, ceux de Bel Air devront encore attendre 8 à 10  jours ?

 

Dans cette année particulière, avec un déficit en eau, il est difficile de voir nos tanins des pépins devenir marron. Couleur et saveur sont bien sûr les marqueurs simples à comprendre d’une maturité totale.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article

commentaires