Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 16:21

1 bouteille de Château d’Yquem 1811 a été vendue à un Français restaurateur à  Bali pour 85 000 euros !  Le précédent  record avait été établi par Cheval Blanc 1947 en Impériale pour 223 967 euros  (soit  un peu moins de 28 000 euro la bouteille)


En 1998 chez Sotheby’s, Valandraud avait lui aussi battu quelques records. Petit rappel et comparaison de cette époque glorieuse pour Valandraud (les prix cités sont à la bouteille sauf  le 1994)  

1991 : Château Valandraud   3534 F/ Château Margaux  322 F / Chateau Lafite Rothschild  232 F

1992 : Château Valandraud  1146 F/ Château Lafite Rothschild 431 F  / château Latour  320 F

1993 : Château Valandraud  1445 F / Château Haut Brion 283 F  / Château Lafiet Rothschild 315 F

1994 : Château Valandraud en  Imperiale 7416 F / Château L’Evangile  4137 F

1995 : Château Valandraud  1204 F /Château Haut Brion 817 F / Château Lafite Rothschild 763 F

 

A la même époque, mes amis qui revenaient du Japon me rapportaient que Valandraud était le vin vendu le plus cher et se retrouvait dans certains magasins et restaurants là-bas aux prix des  2 monstres sacrés que sont Romanée Conti et Pétrus, le prix de Valandraud étant à 10 000F !


  De 1991 et 2000, Valandraud était considéré par Parker comme trop cher, je ne sais pas ce qu’il pense des prix actuels de Valandraud qui, depuis 2006 a décroché des sommets pour se retrouver à des prix de super seconds avec un volume il est vrai très limité : 15 000 bouteilles de moyenne, comparé à Cos d’Estournel, y’a pas photo, comme diraient les jeunes. Au prix d’un Pavie ou d’un Angelus, Valandraud a encore une position « sociale » héritée des bases de classement de1855 du Médoc où le prix était le référence et explique en partie tout le « cinéma » des mises en marché primeurs, un des effets « papillon » collatéral des bases de tout classement à Bordeaux (et ailleurs).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires

Philippe MARGOT 27/07/2011 18:09



Ces propos me font penser à ce l'on disait, il y a une quinzaine d'année, au sujet du Mas de Daumas Gassac qui passait pour être le vin rouge de pays le plus cher au monde.


Eh bien en voilà un qui n'a pas haussé de beaucoup ses tarifs et qui est d'un rapport Qualité-Prix-Plaisir et d'une longévité remarquables (2010 à CHF 28.-- la bout.) !