Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 16:59

Le grand classement des vins de Bordeaux 2007, publié par Rémy Poussart, par ailleurs propriétaire du Grand Jury International des Vins est un projet un brin mégalo d’un vrai amateur de vin qui veut refaire  les lois et les classements des vins, soit historique, soit faits pas les médias reconnus comme Decanter, Robert Parker, etc… Un drôle de mélange de polémique à la Dussert gerber, dont je ne parle jamais, et de sites comme La Passion du Vin où les amateurs refont le monde.


Ce 1er classement est le résultat  d’un vrai gros travail et comme tout ce qui ressort des dégustations de vin, quel que soit le niveau de compétences ou d’intérêts commerciaux, il y a une part de bon et une part de contestable, comme tout entreprise humaine. J’avais accepté de  présenter quelques vins de mes propriétés et pas mal de mes vins sont bien sortis lors de ces dégustations, surtout Domaine des Sabines, arrivé 1er des Lalande de Pomerol sur 7 vins, il manquait donc pas mal de crus connus, c’est dommage. Mais ce vin a beaucoup séduit nos clients professionnels malgré la faible réputation du millésime. Dans l’appellation Margaux, plus étonnant est la bonne place de notre Chateau Bellevue de Tayac qui est classé 8ème sur 40  vins et qui est mieux noté que le célèbre château Margaux et beaucoup de crus classés.

A Pomerol, Clos du Beau Père 2007 est classé 12ème devant, là aussi, des crus dont je sais qu’ils sont meilleurs, même si notre cru ne démérite pas, il faut rester un peu raisonnable, sinon c’est grave…

La place de 5ème à Saint Emilion peut paraître correcte si l’on regarde les vins classés 1ers qui sont derrière. Là aussi, il parait bizarre- pour moi - de voir le 3 de Valandraud 2007 classé devant Clos Badon 2007, surtout quand on voit des crus connus et sérieusement meilleurs que mes vins, sui sont classés après. Soit, il s’agit de dégustations à l’aveugle, collégiales, avec un mélange de notes de professionnels et d’amateurs, les notes erratiques étant supprimées à la Le Guern.


J’aime bien les « fous » et c’est pour cela que je parle tant de ce grand classement des vins de Bordeaux qui, hélas pour son créateur, risque de ne pas beaucoup faire de bruit, ni faire bouger le lignes. J’aime citer ce dicton : à trop vouloir prouver, on finit par prouver son contraire.

En tout cas une bien belle 1ère place, tous vins confondus, pour Beauséjour Bécot 2007, j’espère que cela aura autant d’influence pour ce cru que le 1ère place de Sociando Mallet au Grand Jury Européen de l’ami François Mauss.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires