Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 12:41

Nostalgie du temps qui passe et des bons souvenirs, en regardant le site de Bertrand Le Guern dans l’index en haut, je regarde dégustations  et je vois Grand Jury de Jacques Luxey et je regarde les dégustations de Pomerol 1985, 1986 et Saint Emilion 1986 et là, souvenir de cette dégustation dont j’étais  très fier.

Jacques Luxey, en plus de faire goûter des vins à l’aveugle par ses dégustateurs pour déterminer les meilleurs vins en faisait  tout autant avec les dégustateurs, et j’avais fini sur le podium à la 3ème place, derrière Michel Deleau et Daniel Hallé, et devant de célèbres  sommeliers devenus des mais depuis, comme Alain Segelle ou David Ridgway. J’aimais les dégustations à l’aveugle, mais à l’époque nous goûtions beaucoup de vins et Murielle était et est encore bien meilleure que moi.


Pour ces Saint Emilion 1986 : 1er La Dominique, devant Pavie, Canon et Angélus. Ce serait bien de refaire cette démonstration aujourd’hui pour voir si la dégustation serait fondamentalement différente de celle faite le 1/10/1990 !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires

Philippe 11/04/2014 17:14


Effectivement, Mr Mauss, vous rêvez.
Jacques était un passionné, un vrai, qui n'aurait jamais accepter
d'être financé par qui que ce soit.
Tous les dégustateurs étaient également là en tant que passionnés.
Eric Verdier, mathématicien-informaticien assurait avec une rigueur
scientifique les résultats (Notes eratiques - écarts Moyens, etc..)
L'organisation était assurée par Jacques lui-même avec la même rigueur.
Et pour avoir fait plusieurs tournées avec lui (et JLT) en Médoc ou dans les Graves
je peux vous affirmer qu'il était très respecté. Un grand Monsieur.
Il m'a fait l'honneur de me convier à une dégustation (les grands 61) et je ne suis pas près de l'oublier.
C'est finit, tout celà. Business oblige.


Bisous Jean-Luc, qui me reconnaitra.


 

Jean-Louis Duquesnes 11/04/2014 15:10


Le coefficient attribué à chaque dégustateur et figurant en bas des tableaux n'est pas une évaluation des compétences de ce dégustateur, mais mesure son "accord"
avec l'échantillon. Plus il est élevé, meilleur est cet accord. (Ces coefficients sont relatifs, la moyenne étant à 1, ainsi un coefficient supérieur à 1, signifie pour ce dégustateur une
concordance meilleure que la moyenne de l'échantillon).

mauss 11/04/2014 08:59


On se pose éventuellement la question de qui finance ce type de dégustation ?


J'ai connu également Monsieur Luxey, que je voulais honorer en reprenant les mots "Grand Jury" et je me souviendrai toujours de ce déjeuner où, las des réactions nulles à son système, il
envisageait d'arrêter son initiative.


Bref : personne n'aurait à redire si les zinzins type UGCB ou CIVB financaient en totale indépendance des initiatives de ce type. On rêve, je sais !