Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 10:08

J’ai lu et j’ai aimé

 

9782356482129

 

 

et je ne me sens pas du tout victime.....et Panos Kakaviatos ne m’a rien demandé !

 

Robert Parker et la BD qui lui est consacrée font l’objet d’une page internet sur le site de la revue Decanter, rubrique signée Panos Kakaviatos qui est un grand fan et admirateur de Robert Parker, puisqu’il écrit régulièrement sur le forum de Mark Squire  (et qui était venu vérifier la tenue dans le temps des Valandraud !)

 

Juste une réflexion : je crois que Panos ne comprend pas l’humour des BD françaises, et qu’il a lu cette BD avec son regard « traditionnaliste ». Après tout, il écrit dans une revue anglaise 


Il s’agit d’une fiction, où tout ce qui arrive à Parker est en rêve, plutôt en cauchemar d’ailleurs, puisqu’à la fin nous en avons l’explication. J’ai trouvé cette BD plutôt amusante malgré le parti-pris  « anti-Parker »  des auteurs, si j’en crois les commentaires de l’ami Saverot.

Il y a bien sûr la théorie du complot (américain sur le goût mondialisé, cher à Jonathan Nossiter)… Putain, quel pouvoir ce Parker !

Il y a de l’humour, un peu de second degré, quelques histoire trouvées dans les poubelles, mais c’est la rançon de la gloire de Parker … et des chiens (Mondocano sex) !

 

J’y vois mes amis et moi-même caricaturés. Pat Parker y tiens un grand rôle, éminemment sympathique, tout est bien dessiné, après tout j’y vois encore, en ce qui me concerné, que Valandraud y tient une belle place parmi les 3  vins supposés plaire à Parker, en compagnie de Pavie et Le Pin. J’aime bien cette association.

Robert Parker, si vous me lisez, n’oubliez pas que la meilleure note attribuée à Valandraud est 95 points pour le 2005 et le 1995 J

 

J’espère que les gens citées dans cette BD vont la lire et prendre ça comme une « consécration » , car quand même,  faire l’objet de son vivant d’une BD, même à charge, moi je n’avais pas osé rêver de ça.

A propos, il y a pas mal d’erreurs, dont celle, terrible, de faire disparaitre Archi, l’un de mes amis , alors qu’il lui reste sans doute encore 40 ans à vivre grâce à tous ces bons vins bus.

Il aura peut être droit à un erratum dans la prochaine BD qui le ressuscitera.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires