Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 14:12

Je n’ai pas d’idée pour l’instant de propriétés revendues à Bordeaux avec perte dans les appellations « villages ».  Ceux qui achètent un cru  et repartent rapidement sont rares à ma connaissance.

Actuellement un investisseur assez important revend ses acquisitions, et les prix demandés me paraissent  très au dessus de ses prix  d’achat.

Encore faudrait-il savoir ce qu’il a investi dans le château, les chais, etc…

 

Le foncier viticole est, comme le dit Patrick Essa, tout simplement rarement rentable si l’on considère les sommes investies et la rentabilité annuelle.

La plus-value espérée à la revente est prise en compte dans les décisions d’achat, la fiscalité d’un outil de travail, le statut donné par ce titre de châtelain et  sans doute  la prudence bien paysanne d’un bien tangible par rapport à la monnaie et l’inflation à venir ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article

commentaires

SERGE 30/12/2009 18:42


bref c'est un peu l'histoire des boulangers qui payent 200 000 € leur  fonds de commerce en moyenne alors qu'il ne vaut strictement RIEN? Avec ici le prix de la gloriole en plus, ça fait cher!