Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 16:07

Et si JFG avait raison ?

Lu sur internet : vins du Languedoc, nouvelles classifications des AOC dès 2011 avec  2  nouvelles catégories : Grand Vin du Languedoc et Grand Cru du Languedoc.

L'expression  « grand cru » si porteuse le deviendra-t-elle encore plus ?

 

Bu à table à la maison avec un excellent repas préparé par Murielle pour 7 personnes :

Blanc de Valandraud 2007 toujours au top des grands vins blancs de France

Mauvais Garçon 2007  bon et encore meilleur si l’on considère le millésime

Fleur Cardinale 2001, le  1er millésime réalisé par la famille Decoster, le tout premier d’une belle série de réussites

Pingus 2006, une star dans le monde du vin, un vin icône. En le buvant on comprend pourquoi.  Tout est dit.

Valandraud 1998, la bouteille était fort bonne, une formidable preuve pour tous les incrédules. La récompense du travail fourni est dans le verre.

Maury 2007  Thunevin-Calvet, quoi de mieux que ce vin pour accompagner le gâteau au chocolat de chez Lopez ?

 

Avant le repas, dégustation des échantillons 2009 de Valandraud et Fleur Cardinale, avec aussi un Valandraud 2008 qui, dans les quelques semaines suivant sa mise en bouteille, sera l’un des tout meilleurs réalisés par nous.


Et, il fait froid...

P1040080

 

 

 

Si vous avez des informations sûres, merci d’en faire profiter les media..... En attendant, beaucoup de bruits de couloir : des négoces de vin vendus, des propriétés célèbres vendues ici à Saint Emilion, et là- bas dans le Médoc: les grands crus ont envie d’étendre leur puissance et les négoces d’assurer leur approvisionnement. L’appétit des clients chinois incite peut être à cette frénésie dans les achats, peut-être est-ce simplement de la fumée et bien sûr, on ne prête qu’aux riches... propriétaires ou négociants ou, plus classiquement est-ce une évolution normale.


Lafite va-t-il s’agrandir ? Cheval Blanc fait-il un grand chai pour la beauté du geste ?

En tout cas, la preuve de la vitalité économique du secteur vin, quoi qu’en pensent certains banquiers, est dans tous ces chais qui se font ici ou là…

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires

Patrick Essa 15/12/2010 21:04



 Je ne sais pas si ce vocable sera aussi porteur que cela car les grands crus sont déjà largement distribués à Bordeaux et en Bourgogne au niveau du prestige. On se souviendra du peu
d'influence des grands crus alsaciens dont moins de 25 % seulement sont revendiqués comme tels et des premier crus de Chaume en Loire...qui s'en soucie véritablement?


    Je me souviens de cette région Languedoc dans les années 90. Alors avec le vent en poupe, elle semblait pouvoir redéfinir la production des vins de qualité
en mettant en avant les cépages et les marques comme dans le "Nouveau Monde". Que n'a t'on écrit comme sottises alors sur ces nouveaux grands vins tendances...15 ans plus tard les
hectares s'arrachent, les coopératives se meurent et les grands vignerons qui font très très bons existent mais représentent environ 10 % -au mieux- de la production. Les grands crus aujourd'hui,
ce sont eux! Mais ont-ils besoin de ce titre? Pas certain!