Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 10:15

Durant les vendanges, source de travail et de stress s’il en est, nos collègues négociants, importateurs, courtiers en profitent pour nous « visiter ». L’énergie ressentie du travail des autres est sans doute belle à partager…pour eux !

Donc semaine très chargée en travail : les vendanges sont à ce jour presque terminées à Pomerol et dans la plaine   (Clos Badon, etc..), pour ce qui est de Valandraud, seulement les Malbecs vendangés, soit moins de 10 %. Chaque jour qui passe affine les tanins et épuise nos énergies.


Hier mardi,  à midi,  couscous marocain habituel,  pour un groupe constitué de Hong Kongais, la propriétaire de La Marzelle et mes assureurs, avec Virginie de Valandraud blanc 2012, Clos du Beau Père 2011, Valandraud 2011 et 2009, notre Bad Boy Gold 2004, suivi de notre Fine Bordeaux hors d’âge. Ambiance de fête pour ce groupe amateur et client de nos vins.

Ensuite, à peine sorti de table, l’un de nos distributeurs de New York, suivi plus tard par un ami négociant bordelais accompagné d’un grand importateur japonais.

Aujourd’hui, des sommeliers coréens à midi et demain, des banquiers (si, si)


Voici le lien pour lire l’article tiré s’un commentaire de Jean Marc Quarin sur la dégustation des baies de raisins, que l’on aurait pu mettre à côté de celle d’Olivier Pousson sur la dégustation des grains de carignans ; et ensuite de visionner les archives de TF1, France 3 etc… pour voir les films me montrant dans les années 2000 en train d’arpenter nos vignes avec Murielle pour goûter nos raisins en mâchant  bien nos raisins, pour choisir au mieux nos dates de vendanges, à la recherche de ce goût de noisette du pépin mûr...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires