Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 17:18

Je n’ai pas goûté tous les vins présentés par cette belle organisation mais, dans les 50  vins goûtés, de belles réussites : Pape Clément, Smith Haut Lafitte, Fieuzal, Balestard La Tonnelle, Canon La Gaffelière, Dassault (très bon), Clos Fourtet, La Tour Figeac, Soutard, Troplong Mondot (très bon), Villemaurine, Clinet (très bon), La Conseillante, Lascombes (très bon), Marquis de Terme, Gloria, Léoville Poyferré (très bon), Lynch Bages, etc ….

 

 

 

images.jpg

Beaucoup de monde, ambiance plutôt bonne, pragmatique, des avis plutôt positifs sur les vins présentés avec, bien sûr, les remarques sur les vins trop extraits, trop boisés, un peu secs, mais rien de bien grave . Pour ce qui est des prix, pas trop d’avis quant à la référence, moins 10 %, moins 15 %, moins 50 % ? Personne à ce jour ne se risque à des pronostics, mais le sentiment général, c’est que Bordeaux en a vue d’autres et qu’il n’ya a pas de raison que la prochaine mise en marché se passe mal. Chacun ayant intérêt à ne pas aller dans le mur, sauf bien sûr pour ce qui concerne son propre vin qui est une exception, etc…

Suite à la dégustation du matin, réservée aux boss des grands négoces et courtages, l’après midi était consacré aux « petits » metteurs en marché, négoce, courtage, avec les commerciaux, directeurs export, etc…


Mes collaborateurs ont eux aussi pu se faire un avis sur ce millésime 2011, cela  permettra à tous le monde d’avoir une vision de ce qui attend nos clients dès le 3/4/5 avril et pour nous dès le 29 mars pour les journalistes déjà présents à Bordeaux.


Au repas de midi, dommage qu’il ne soit pas plus ambitieux, mais je ne sais pas le prix payé par l’U.G.C., mais comme de dit mon ami Alain « à cheval donné, on ne regarde pas la bride ». Donc, au repas de midi, où l’on peut se mettre à table avec ses collègues ou les propriétaires ou responsables des propriétés, nos  collègues ont pu mettre sur la table 2  formidables  vins qui étaient pour le coup hyper sexy, too much, trop bon, patati, patata…. Les vins offerts par les membres de l’UGC étaient des 2009 ! Petit Village 2009, bu quasiment à la régalade, bon Dieu que c’était bon et noté seulement 91  par Robert Parker, pour ce qui est du plaisir ressenti ça valait bien un 95  points (pour info, je n’ai pas de stock ni dans ma cave, ni dans mon négoce ), et après, bien sûr il y avait des collègues de rive gauche, dont un vin à moitié rive gauche puisqu’il appartient au même propriétaire que Clos Fourtet, et je l’ai rarement goûté aussi bien : Poujeaux 2009. Vraiment, quel millésime … Noté 92 points, plus que d’accord avec ça !

Ensuite, et c’est moi qui ai pensé à amener sur la table pour le dessert, un remarquable Château de Fargues 2009 ( 95-97).

Vive les Sauternes quand on côtoie les étoiles !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Primeur
commenter cet article

commentaires

mauss 22/03/2012 08:48


Ne jamais oublier que des achats "primeurs" ne peuvent se justifier que si l'on a une certaine certitude (bis repetita) :


- ou que le vin connaîtra à sa sortie un prix sensiblement supérieur


- ou que ce vin ne sera pratiquement plus disponible (cas rarissimes, on en convient).


Si aucune de ces deux possibilités s'offre à l'amateur, ce sera un marché tiède.