Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 19:08

 

Lu sur le blog de dégustateurs.com, un commentaire pour le moins encourageant de Patrick Essa pour notre propriété du Roussillon avec mes associés Marie et Jean Roger Calvet :

 

 

 

Côtes du Roussillon Villages "Hugo" 2004 - Domaine Calvet Thunevin à Maury

  Le vignoble de Maury est fort réputé pour ses vins mutés mais moins connu pour la qualité remarquable de ses vins secs. Lorsqu'en 2001 Murielle et Jean-Luc Thunevin décident de mettre en valeur les qualités de ce finage en investissant dans de vieilles vignes fort bien exposées de cette appellation ils décident de le faire en compagnie d'un jeune et talentueux vigneron du cru, Jean-Roger Calvet. Les vignes familiales de ce dernier vinrent alors étoffer les parcelles acquises initialement par les Thunevin et le domaine ne cessera de s'étendre, complétant opiniatrement la variété de ses terroirs avec - en particulier - de superbes parcelles granitiques du côté de Lesquerde.

 

168977_1541847391429_1392274947_31199143_3197229_n.jpg

 


 

  Ainsi les vins produit par la marque Calvet-Thunevin - aujourd'hui Thunevin-Calvet - bénéficient-ils d'expositions variées sur trois types de sols, les classiques schistes marneux de Maury, qulques enclaves argilo-calcaire et le fameux granit de Lesquerde. Cette complémentarité morpho-géologique transparaît aisément dans les diverses cuvées produites, alors que la variété des cépages apporte une complexité variétale qui traduit sans aucun doute la vision complexe apportée par des assemblages mesurés qu'un "citoyen" de Saint Emilion peut avoir d'un cru de haut vol.

  Si la cuvée Constance est élevée durant 14 mois en cuve ciment et produite sur la base d'un production importante (environ 150.000 bouteilles) les autres cuvées se veulent plus directement centrées sur leurs origines grâce à une culture biologique exigeante et au mode de vinification et d'élevage qu'elles reçoivent. Les Dentelles mêlent à parts égales le grenache et le carignan, la confidentiel "Trois Marie" est une cuvée de pur grenache alors qu' "Hugo" s'exprime pour moitié avec de vieux grenache qui sont complétés par des Carignan et environ 10 pour cent de Syrah élevées en pièces bourguignonnes.

  Le choix d'élever en petits contenants  de bois et en demi-muids transparaît nettement dans ces cuvées d'élite qui y trouvent une énergie interne et une fraîcheur unique dans le secteur, d'autant que la chaleur alcoolique des zones solaires est ici particulièrement bien maîtrisée. Point d'impressions capiteuses, de sucrosité traînante ou de lourdeur conférée par des arômes sirupeux et confits, les vins ont un vrai naturel d'expression et une pureté sans compromis qui a fait la réputation de la marque "Thunevin". Les boisés me paraissent par ailleurs fort justement amalgamés aux trames serrées de tous les crus.

   Si j'avoue avoir eu une préférence ténue pour l'équilibre des Dentelles dans la gamme des 2009 naissants dégustées en Avril, j'ai été fort impressionné par la maturation de "Hugo" dans ce millésime 2004. Goûté une première fois il y a deux  ans le vin s'était montré très serré, encore dans sa guangue tannique et quelque peu discret au plan aromatique mais disposait toutefois déjà d'une finale rémanente. Aujourd'hui il semble être parvenu à une phase où on peut le boire pour le côté juteux de sa matière riche et les beaux arômes de merrains, de poivres blanc, de thym et de chocolat noir qu'exhale le nez. La bouche encore ferme domine aisément le palais de sa stature tannqiue affirmée à granularité fine et j'ai apprécié la longueur d'une finale qui laisse poindre une fine salinité sur des accents épicés, réglissés et vanillés d'une rare élégance. Un très beau vin. Très bien +

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires