Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 15:33

 

Hier à 16 h, Marion a décidé de ne pas m'écraser au volant de sa voiture, et me dit "ne pas pleurer, la baignoire en acier aux pieds de lion"...., et je réponds : "s’adoucir ou devenir sec et maigre, boire ou analyser, choix difficile, un peu des 2 ?"

C’est décousu, mais c’était ça … Comprendra qui pourra !

 

Nous étions 4 personnes à table pour le déjeuner :

Jacquesson brut 731, délicieux, vineux, un grand vin bu juste frais.

La Petite Sibérie  2003 d’Hervé Bizeul (Roussillon), un tout grand vin du monde : il y avait du plaisir, de la gourmandise sur cette truffe fraiche entière à l’huile d'olive (du même Hervé Bizeul).

Omelette aux truffes avec  VIT 2007  de Chapoutier (Roussillon) – problème de refermentation ?

Pingus 2005, une merveille sur la daube de joues de bœuf, pommes de terre et croutons à l’ail. Ce devrait être obligatoire d’en boire pour savoir tout le plaisir qu’il y a à boire ce grand vin de Ribera del Duero (Espagne).

Un échantillon de Valandraud 2010, côte nord, merlot, éclatant  de force avant sa malolactique, un 2009 un peu enfoncé par ce 2010, et le 2005 tout à fait grand, un bon grand vin de Bordeaux.

Le Maury Thunevin-Calvet 2007, une merveille sur le dessert aux figues de Fongaban volées (avec leur consentement) à nos gentils voisins et de la glace à la vanille de Tahiti.

 

C’était un repas amical qui nous a permis de nous régaler et de  grandir, nous qui avons tant peur de vieillir, encore un paradoxe...

A table en plus, de jolis mots comme compassion, des bêtises de gamins et l’apprentissage d’un nouveau mot (ça devient habituel) : sycophante. Tout ça à cause des figues.

Allez sur Wikipedia et vous saurez tout des origines de ce mot.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires