Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 17:52

D’après les journaux, les 3 crus auparavant classés et déclassés en 2012 : Croque Michotte, Corbin Michotte et Tour du Pin Figeac contestent auprès du tribunal administratif ce classement au motif qu’ils n’en font pas partie et ce qui est normal pour eux qui essaient d’intégrer ce classement  et peut paraître paradoxal quand on imagine tout le mal qu’ils disent des modalités de ce classement qui a, par ailleurs, satisfait plus ou moins les 82 autres crus classés. La seule vraie interrogation pour moi et les 82 classés actuels  est celle-ci : en sera-t-il  comme la dernière fois, la totalité du classement retoqué ou plus sereinement ne sera-t-il question que des 3 plaignants ?


Il existe également une3ème alternative : c’est que l’INAO ne désire plus s’occuper de ce classement qu’il y ait plus rien ou qu’il soit d’ordre privé plutôt que public.


Voire même une 4ème hypothèse, entendue ici et là, peut être même désirée par certains de mes collègues, que ce classement soit le dernier et qu’il soit figé.


J’ai un ami parmi les contestataires, des amis parmi les partisans d’un classement figé style 1855 et moi qui suis totalement pour ce système renouvelable que je trouve remarquable par sa modernité et l’intérêt qu’il offre pour notre appellation qui, grâce à ce classement, motive les crus présents et attire tous les talents. Il suffit de regarder les promus du classement 2012 pour voir que beaucoup des nouveaux crus classés appartiennent à des nouveaux propriétaires pleins de courage, de talent et de moyens et qui prouvent que même sans moyens, mon histoire en est encore la preuve, on peut espérer être 1er cru, que même dans la plaine de Saint Emilion, il y a de beaux terroirs et de grands talents, etc..

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires

Jean-Mouloud 19/01/2013 10:01


Jusqu'ici, le classement de St Emilion ressemblait à un plaisantin qui cachait de plus en plus mal son mépris à l'égard du public. Depuis 2012, il se fout ouvertement du monde entier et, c'est
nouveau, l'assume. Je plains le novice qui utilisera ce classement comme hiérarchie ou pire, guide d'achat de l'appellation. Angélus et Pavie au même niveau qu'Ausone? Allons, un peu de sérieux.
Qu'on se le dise, il n'y a plus de classement à St Emilion.

Gérard 16/01/2013 16:57


Un si beau village, de si beaux vins, et un classement aussi pitoyable que risible.


Vive le Médoc.


 

TV 15/01/2013 19:07


Du point de vue de consommateur que je suis, si tant est que le classement puisse constituer un repère pour nous, et si les crus classés nous restent abordables (dans le cas contraire, le
classement n'a aucun intérêt pour nous et refère à un écosystème à la fois égocentrique et fermé, et cela fait beaucoup) : tout à fait d'accord avec les vertues d'un classement révisé
régulièrement. 

berthomeau 15/01/2013 18:39


Pour mémoire : http://www.berthomeau.com/article-21908329.html