Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 19:01

Mardi 20 novembre et mercredi 21  novembre,  Shanghai.

A l’aéroport de Pudong mes amis chinois qui étaient  à Saint Emilion il y a peu de temps, m’attendaient malgré le retard de l’avion que j’ai pris à Hong Kong, China Eastern au service impeccable, comme d’ailleurs sur les vols effectués par Aeroflot pour aller à Hong Kong via Moscou.

 

Dans le parking de l’aéroport, beaucoup de belles, belles voitures, la Chine consomme et profiter du luxe n’est pas un péché. Mon logement mis à disposition par mon client importateur et l’hôtel Indigo, sur le Bund,  au bout du Bund actuel -  les travaux n’attendent pas : en sous sol par exemple, 5 étages creusés pour les parkings. L’hôtel style W, moderne, art contemporain. Direction un restaurant de classe, salon privé, bien sûr le « meilleur crabe de Chine », tout à fait délicieux. Repas en petit comité, nos 2 amis chinois et notre agent, une  danoise vivant à Barcelone. Le monde devient un petit village.

 

Le lendemain à midi, dégustation de quelques vins de la gamme de notre importateur avec une dizaine de journalistes et médias aux influences qui peuvent être considérables si l’on pense à mon histoire et à ce qu’avait pu réaliser en son temps Brutus au Japon, L’Express en France ou plus récemment les 5 pages réalisées sur Valandraud par le Wine Spectator. Y aura-t-il un média chinois capable de nous faire un focus sur notre cru ? Est-ce que le passage de Valandraud en 1er grand cru classé aura permis ce déclic ?

 

Les tirages des journaux font rêver : 2 millions, 200 000 exemplaires etc… Avec les journalistes vins, art de vivre, économiques, réunis par l’agence de communication de mon importateur, les représentants de média style dégustateur.com ou passion du vin, bien connu de ce média local, les collaborateurs parlent souvent Français et ont, déjà, une vraie connaissance des médias locaux et de ceux de nos pays. Dégustations et commentaires, présentation de Château Subilaux 2007, au rapport qualité-prix quasi imbattable à Bordeaux, ensuite, cuvée Constance et L’Amourette 2009  de Thunevin-Calvet, suivi des 3 de Valandraud 2004 et 2007, ainsi que Virginie de Valandraud 2007. Les vins se goûtaient tous de manière remarquable, le climat ? la climatisation ? L’ambiance ?

 

La soirée repas VIP avec 12 personnes dans le salon privé de l’hôtel Indigo au 3ème étage, vue sur le fleuve et la ville.

2010 0625

 

Du lourd, du très lourd, des amateurs qui boivent du bon, du très bon. Impressionnant Monsieur Philippe, l’incroyable talent de Michèle, mon interprète d’un soir, interprète de luxe français, amie d’Hervé Bizeul qui m’en avait parlé en me disant qu’elle était incontournable . En effet.

Repas de grande qualité avec recherche de l’harmonie avec les vins, début à 19 h, fin à minuit, c’est rare, personne ne voulait partir, c’est dire l’ambiance. Et, pour info, ça donnait près de 2 bouteilles par personne et tout le monde impeccable, et retour sans risque grâce aux chauffeurs.

Les vins, Valandraud blanc  2011 et 2010, Dentelles 2007 de Thunevin-Calvet, Virginie de Valandraud 2007 et ensuite Valandraud 2009, 2005, 2004 et 1997. Là encore les bouteilles étaient au top, évoluant tout le long de la soirée, et ouvertes à la façon RVF ,  à midi, sans décantation. Voilà un petit nombre de futurs visiteurs à Saint Emilion, de contacts de haut niveau, sommelière du Four Seasons bientôt en stage avec Eric Beaumard au George V, des Taïwanais qui avaient  déjà bu Valandraud 1991, 1992, 1994, un autre dont l’amour du vin était impressionnant. Quel pays !

Départ pour l’aéroport avec le train à grande vitesse (300 km/h), soit 7 minutes entre la gare et l’aéroport. Impressionnant.


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires