Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 14:58

Sur la Passion du Vin, j’ai lu un commentaire de François Audouze daté du 13  décembre, sur le restaurant d’Alain Dutournier, le Carré des Feuillants à Paris. La truffe blanche est cette année en effet particulièrement parfumée. Le Maury Thunevin-Calvet 2007 était, je l’espère, servi avec du chocolat.


De notre côté, repas pour la première fois au restaurant Emporio Armani, 149  boulevard Saint Germain, emplacement de rêve à côté de la brasserie Lipp, en face du café de Flore, et non loin de la boutique de vin La Maison des Millésimes. Service de qualité, élégant, italien et pour moi un carne all’albese, servi avec un beau nuage de truffe blanche d’Alba qui était de très très grande qualité (avec un vin rouge de Carmenère du secteur de Venise). Bonne brasserie aussi, La Rotonde, 105  boulevard du Montparnasse.

Au bar à vin Juvenile’s, 47  rue de Richelieu, une atmosphère chaleureuse, un patron (Tim) étonnant, capable de faire bien vivre son établissement sans une seule goutte de Bordeaux, service jeune et charmant, nourriture de qualité et un Alion de Ribera del Duero très agréable, une clientèle de dingues de vin. Une adresse que je conseille fortement.

Tout ça à cause, ou grâce au Carrousel du Louvre où était organisé par Bettane et Desseauve Le Grand Tasting qui, cette année occupait un grand espace, rançon du succès, le nombre des participants – exposants et visiteurs – ayant à mon avis explosé au compteur.


L’occasion de voir, revoir nos clients, copains, amis, amateurs et nouveaux venus. Nous étions avec Fleur Cardinale et Carles, et 7 sur le stand : la famille Decoster (Matthieu, Florence et Dominique) pour Fleur Cardinale, Didier, Ramuntxo, Murielle et moi pour présenter Thunevin Calvet Maury et Dentelles, Bad Boy, Valandraud, Haut Carles. Nos voisins de Terre de Lisse étaient à côté avec Pressac, Rol Valentin et Faugères, notre voisin de droite était le Clos des Fées, avec pour tous une grosse fréquentation (12 bouteilles d’échantillons par vin en 2 jours, et en utilisant les stop-gouttes)

L’occasion aussi de pouvoir parler aux responsables communication de media concurrents, de rencontrer Michel Bettane, Bernard Burtschy, Armand Borlant, José Penin, Denis Hervier, Eric Riewer, Angélique de Lencquessaing, nos collègues bordelais, bourguignons, champenois, du Sud, et j’ai pu saluer beaucoup de monde sauf François Mauss (que je n’ai pas vu) qui à Paris comme à Hong Kong n’a plus le temps de nous faire un coucou.

Je dois renouveler mon stock de truffe du Périgord si je veux enfin boire ce Rayas 2002 qui pinote (d’après Thomas).


De  retour au bureau, j’ai eu la surprise de constater que nous étions en panne de téléphone fixe… Et Orange ne peut pas déplacer de technicien avant demain matin (service client pro !) : d’ici là vive les mobiles et les emails !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Marc Dekeister 13/12/2010 19:42


je viens de monter à Tim les choses aimables écrites par vous sur Juveniles .. Vous devriez essayer Le Quincy, 28, av Ledru-Rollin, cuisine française. Nous y sommes allés une première fois avec
Alain Dominique Perrin et depuis j'y retourne tout le temps ! Unique ! Marc Dekeister - dessin de châteaux


laurentg 13/12/2010 15:29



Rayas 2002 est un grand fin, d'une élégance insigne, signé Reynaud !


Finesse bourguignonne, si l'on veut mais surtout grenache non éraflé d'origine noble et traité avec une immense expérience.


La verticale de Rayas rouge fut accompagnée de truffes noires. Instants inoubliables (en photo sur le site IVV Toulouse).


D'ailleurs, tous les 2002 du domaine sont remarquables, en blanc comme en rouge.