Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 16:45

Avec ce froid, les repas paraissent meilleurs, surtout si c’est avec des amis, et ce dimanche, nous avons eu l’occasion d’organiser un repas simple pour 7  personnes et dégustation de vins à l’aveugle !

 

Entrée : caviar d’Iran et l’accord parfait atteint avec cette bouteille de Cristal Roederer 2000 heureusement trouvée dans ma cave. La vodka russe Beluga était pour moi également  parfaite, mais nous sommes de petites natures : le vin et ses 13° par rapport à la vodka et ses 40°, il faut un froid plus intense

Sur le poulet rôti et la purée de pommes de terre aux truffes, un Gevrey Chambertin 2005 de Joseph Roty tout en délicatesse et une bouteille totalement incompréhensible, un Nuits Saint Georges 2005 de Forey Père et Fils, fermé, austère, presque rive gauche « classique ». Pour faire plaisir, Valandraud 1994 avec encore un potentiel de vieillissement de 10  ans, voire plus, complet, puissant et très Saint Emilion avec ses 94  points Parker, c’est l’un des vins du millésime, et  Le Pin 1994 tout en parfum, très doux, très fin, et avec 91 points Parker peut prouver que même 18  ans après, la finesse et l’élégance n’empêche pas une évolution harmonieuse.

 

Sur le dessert au chocolat, 2 vins totalement différents, pas bus à l’aveugle : Quinta Do Christo 2009 porto très suave et notre Thunevin Calvet 2007 Maury très peu sucré et pourtant si classe. Vive le Maury sur le chocolat.

Le  Japon devrait être notre 1er client  pour la Saint Valentin car il est de coutume d’offrir du chocolat pour la fête des amoureux, et Maury devrait manquer de vin !

Suite à mon déplacement en Suède, pas mal d’articles dans les journaux et les blogs. Et également un article de Fabian Cobb et bien sûr les notes du Wine Spectator.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires