Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 16:42

Bu à table à la maison ou au restaurant ce weekend,  un côte de  Castillon au terroir reconnu : Clos Puy Arnaud 2000, délicieux, finesse, puissance, équilibre, longueur.


A Lard et Bouchon : Monbousquet blanc 2007, opulent, gras, style très différent de Fombrauge ou Valandraud plus tranchants et vifs. Les blancs réalisés à  Saint Emilion ont du succès, même s’ils sont déclassés en AOC Bordeaux puisqu’il n’existe pas (encore) de Saint Emilion  AOC blanc. Ensuite, Châteauneuf du Pape Ferraton Père et Fils 2006 Le Parvis, tout en finesse.


Le soir à la maison, Taluos 2008 Cabardès, de l’ami Eric Soulat, très bon vin de cette belle région située non loin de Carcassonne et qui utilise les cépages bordelais et sudistes. Un Clos des Fées 2005 à suivre, là on est dans un vin culte : ce vin est superbe et l’aptitude au vieillissement , obsession des amateurs de Bordeaux, est largement prouvée, le vin évolue tout doucement,  avec complexité. 

 

Après, pour motiver nos amis, un Dentelles 2008 Thunevin-Calvet, là aussi un bien bon vin, noté 92  par David Schildknecht  pour le Wine Advocate, mais absent de la Revue du Vin de France.

tcden08_det_1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires