Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 09:47

J’ai déjà écrit sur ce sujet de manière régulière sur mon blog, et je remets ça pour 2 ou 3  raisons.


La première : la dégustation organisée au Carrousel du Louvres à Paris vendredi 4 et samedi 5 décembre 2009  a attiré beaucoup, beaucoup de monde et malgré la présence des champagnes, bourgognes, italiens, etc… les stands de Bordeaux étaient très très fréquentés, et le nôtre tout particulièrement. Nous avons pu faire goûter nos bordeaux (et nos Roussillon) à plus de 400/500 personnes. Et l’âge des amateurs est de plus en plus jeune, beaucoup d’étudiants et de femmes, beaucoup d’asiatiques… En fait, rien qui ressemble à de l’intérêt pour un produit has-been.


La deuxième, comme pour le 2005 , le 2009  sera le centre du monde du vin, l’intérêt pour Bordeaux est et sera, je n’en doute pas une seconde, au maximum lors de notre prochaine campagne de vente primeur.


La troisième, c’est cette dégustation organisée à Paris où, à l’aveugle, Pétrus 1998  arriverait en tête et Valandraud pas loin , ce qui prouve que la tradition et la modernité à Bordeaux peuvent se retrouver même à l’aveugle, dans ces grands millésimes qui font toute la différence entre Bordeaux et le reste du monde des vins.

 

La vraie raison du titre et du sujet est de  répondre à la demande de la jolie Erika pour un article à paraitre dans une revue qui va décoiffer ses concurrents.

Et aussi, la commande d’un chaîne hôtelière pour 6000 bouteilles de Virginie de Valandraud 2006 qui  prouve que même le commerce trouve nos vins pas has been du tout.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans C'est dans l'air...
commenter cet article

commentaires

Michel Bettane 13/12/2009 13:04


En tout cas je lui ai mis ma meilleure note (à l'aveugle) et j'ai été heureux d'avoir à dire des choses différentes que sur le 2001 ou le 2006, dans les deux cas bouteilles à bouchon sans doute
defectueux et non comparables à ce que j'avais dégusté en d'autres circonstances : mais c'est la vie, et il arrive qu'on ne comprenne rien à un échantillon, comme ce jour là pour Ausone où je n'ai
absolument rien vu......


Jean Luc Thunevin 08/12/2009 17:32


Mais qui ? Mais qui ?  Je trépigne....


mauss 08/12/2009 15:39


Cool : Petrus est très haut mais n'est pas le premier.