Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 14:05

J’ai encore fait un rêve…  un cauchemar, en fait.

 

Tout le monde à Bordeaux, y compris bien entendu, les crus classés, ceux de 1855 et même les autres, tous s’occupent bien de leurs vignes : effeuillage, vendanges en vert, vendanges manuelles, machines vibrantes pour trier les raisins,  érafloir dernier cri, sélection des graines, le froid, le chaud, les compétences, et tout, et tout….

Si les grands terroirs font la même chose, si les crus historiques font la même chose, comment se fait-il que Valandraud ait encore une place dans les meilleurs ?

Et bien c’est simple, j’ai moi aussi la chance d’avoir des vignes sur de bons terroirs, et voilà, pas de raison de stresser. Tous ces commentaires entendus lors de mes débuts, faits par des jaloux, s’avèrent faux et ceux qui ont cru en Valandraud ont eu raison !

 

J’ai pensé aux vieilles voitures, peu fiables, toujours en panne, même celles belles et chères, comme ces anglaises ou celles, plus voyantes, d’Italie, nos  belles Dauphines souvent les 4 pneus en l’air, les chromes rapidement rouillés.

Tout ceci était bien beau à l’époque, nostalgique aujourd’hui, mais si le progrès a rendu ces voitures actuellement fiables, il y a là aussi mondialisation du goût. Si j’en crois les nostalgiques, oui ......mais si je regarde ce qui m’est offert : la Mercedes classe S est différente de la Porsche, elle-même différente de BM, et je ne vous parle pas de Citroën ou Peugeot !

Toutes ces voitures sont fiables, mais il y a une sacrée différence quand on les regarde, quand on est à l’intérieur, quand on les touche, quand on les hume, quand on les conduit et quand elles vieillissent....

 

Cela ne vous rappelle pas un peu le vin ? Et pas que ceux de garage.

 

Tous ces vins se ressemblent d’après les Cassandre, et pourtant quelle différence  entre Figeac et Cheval Blanc ! Quelle différence entre Valandraud, mon premier vin, et Virginie de Valandraud ! Et pourtant même terroir, même technique, mêmes moyens.

 

Toutes ces voitures sont obligées de ne pas dépasser 130 sur autoroute, mais au bout de 400 km on n’arrive pas dans le même était de fraîcheur selon le véhicule.

 

Toutes les montres donnent l’heure, mais même si on peu réussir sa vie sans posséder une Rolex, moi, je rêve encore de ces jolies montres de luxe Zénith, Patek Philippe, Breguet, Audemars Piguet, Richard Mille, Chopard… Je ne les connais pas toutes…(et ma Seiko fait encore bon usage !)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Vins de garage
commenter cet article

commentaires

Stéphane 09/11/2010 10:12



Les vieilles automobiles péchent peut-être sur le plan de la fiabilité, mais quand une panne survient, on a l'avantage de pouvoir réparer soi-même. Sur les voitures actuelles bouirrées de gadgets
et d'électronique, vous devez vous en remettre à un spécialiste armé, non pas d'un tournevis et d'une lampe témoin, mais d'un ordinateur.


Pour les vins ce ne sont pas forcément les plus grandes "marques" qui apportent le plus de plaisir. Tous les grands se ressemblent, là je vais en faire bondir certains, sur le prix de sortie
primeur, sur les méthodes de communication et le marketing.


Les autres se démarquent comme ils peuvent, mais surtout pas par "l'apparence"