Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 14:50

Les vendanges vont vite et les raisins sont beaux, mûrs et pour les amateurs d’analyses, les hypocondriaques du pH, de l’acidité totale, malique, les perturbés par les degrés, ou comme les diabétiques par les taux de sucres dans le sang, voici 2 analyses effectuées par le laboratoire Rolland  sur des raisins rentrés le 12 octobre 2010 :

 

Malbec de Saint Etienne de Lisse

13.71     ph : 3.38     acidité totale : 2.90     acide malique :  0.7

 

Merlot de Saint Sulpice de Faleyrens

14.41    ph : 3.54     acidité totale : 3.00     acide malique : 1.1

 

Si ces analyses restent  stables, je trouve ça génial.  Si avec ça, comme le sous entend la récente BD sur Robert Parker, Valandraud a un goût de marmelade, ce sera encore un fantasme, et quand à la durée de vie, nous verrons dans  50  ans !

 

Hier, déjeuner avec le boss du groupe Mitsiu logistique et son fils. Il venait me présenter le Pass Chine : il s’agit de nous aider à pénétrer le marché chinois à l’aide d’une logistique adaptée grâce à son savoir-faire et à leur  plate forme en zone franche à Guangzhou (Canton). Nous sommes déjà clients du groupe Mitsiu à Blanquefort, sans doute bientôt en Chine ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Luc Thunevin - dans Dans les vignes
commenter cet article

commentaires

laurentg 16/10/2010 13:58



Souvenir de Clos Vougeot 2003 qui pourraient aller loin.


Bu hier soir quelques beaux muscadets de ce millésime à part, chez Bossard et Brégeon, notamment.


Bu avec Patrick :


Domaine Buisson-Charles Meursault  1er Cru Charmes 2003


Notes : DS17,5 - PC16+ - LG16,5 - MS17 .


PC : Beaucoup de miel et d'ananas, texture huileuse, même s'il est marqué par le millésime ce vin possède le grand mérite de ne pas basculer dans la lourdeur ni l'approximation


LG : Enorme maturité de fruit pour des senteurs opulentes, baroques et mellifères de nougat, de citron confit, de poire sirupeuse. On pourrait du coup se croire sur la colline de l'Hermitage
(ce n'est pas rare sur ce millésime). Comme dans le cas du 2008, le substrat est onctueux, normalement marqué par l'alcool. Un calibre insolite pour cette bouteille un peu à part ...


 Vous voyez, Jean-Luc, tant que l'équilibre est là ...


 


 



Patrick Essa 16/10/2010 10:10



  Cela ressemble a des équilibres d'année de sècheresse ce que tu publies. Comme nous avons bu hier un 2003 de toute beauté - Un Bonnes Mares - je me dis que cette absence d'acidité malique
et ces degrés élevés sur des ph excellents sont peut-être porteur de concentration. On ne manquera pas de souligner le caractère atypique du milléime, mais en général les années originales
sont très recherchées. Tant mieux!