Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 16:12

Dom Perignon 1998, délicieux, facile à boire en apéritif et au début du repas. Pour bien accompagne le caviar, notre Blanc de Valandraud n°1 2004.

Rôti de bœuf aux cèpes et gratin dauphinois, accompagné de la bouteille n° 949/1500 du Domaine de la Mordorée 2003 appelée Eternité, La Plume du Peintre, vin étonnant de richesse (15°4) et pourtant pour moi, très facile à boire, surtout après un peu de temps à se parfaire dans le verre. Valandraud 1998  a quand même pu passer après et le Maury Calvet Thunevin 2004 a comme d’habitude réalisé l’accord parfait avec la soupe de fruits à la vanille (fraises, framboises, myrtilles du jardin).

Ce matin réunion de chantier à Saint Etienne de Lisse : a priori il ne manquera plus que la décoration pour ce nouvel outil de réception (6 belles chambres avec salles de bain, salon, salle à manger et cuisine) pour pouvoir recevoir dans des conditions de confort actuel nos clients et peut être louer à la semaine le « château » à des riches touristes.

Au chai, Rémi et les employés de chai sortent le Valandraud 2005 des barriques pour en finir l’élevage dans nos cuves en béton et en bois. Cette technique ayant  a priori pas trop mal fonctionné pour le 2004 (merci Patrick !)

Partager cet article

Repost 0
Published by Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires

serge 11/07/2007 21:57

n' aviez vous pas annoncé un commentaire sur un repas à EL BULLI où vous deviez vous rendre en juin?????,

patrick 11/07/2007 17:49

Tant mieux si une intuition peut conduire à une amélioration minime. Mais le travail avait été réalisé avec soin en amon et bien entendu cela a eu beaucoup plus d'incidence. Le vin a besoin de temps et on oublie facilement cette composante simplissime dans notre monde pressé.Tant de crus embouteillés dans l'année qui suit leur récolte et qui n'ont pas le temps de digérer la prise de bois maxima du début de deuxième année d'élevage. Tant de crus filtrés ou multi soutirés pour être clarifiés en vue de mises imminentes car il faut de la place, récupérer des contenants ou simplement contenter l'acheteur-client... Le maître du temps fera les meilleurs vins des décennies à venir. Et si les Guigal ont semble t'il une bonne longueur d'avance aujourd'hui curieusement le bad boy du "modern garage style" leur emboite tranquillement le pas. Avec des raisins équilibrés comme ceux de Valndraud trois hivers ne sont pas de trop, il me semble qu'ils sont juste en phase avec la densité du cru.