Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 14:56

Yquem…. Cher, hélas, mais très réussi cette année, au point qu’il arrive  1er (avec la note moyenne de 97/100) chez Bertand Le Guern qui a fait la compilation de toutes les notes journalistiques, devant Mouton Rothschild etc…

 

Vendredi soir, soirée exceptionnelle au château Clément Pichon pour fêter avec plus de 700 personnes, les 50 ans du groupe créé par Clément Fayat. Quelle joie pour moi d’accompagner ce groupe mondial composé de plus de 10 000 personnes et d’être aujourd’hui  associé à son succès via ses vignobles.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Vincent 02/07/2007 16:14

Coup de massue …
 


 

Comme l’année dernière je m’apprêtais à acheter du Cantenac Brown 2006 en primeur. Remarquant que les notes des dégustateurs étaient très bonnes cette année, je m’attendais à une stagnation des prix après la « folie » 2005 sur les prix de l’ensemble des primeurs (le Cantenac Brown 2005 en primeur était ainsi à 25,40 euros HT, en augmentation de 38% par rapport au 2004 qui était à 17 euros HT). Suivant quasi quotidiennement les sorties sur les sites de ventes en ligne, j’attendais avec impatience la sortie du 2006 de Cantenac Brown. Et aujourd’hui, enfin, il est disponible à
la vente. Et
là … que dire … les mots me manquent … temporairement. Mon impatience a été calmée nette par le prix proposé. Une véritable douche froide : 48 euros HT la bouteille ! (je ne peux pas m’empêcher de faire la conversion en francs TTC : 377,57). Plus cher que Rauzan-Segla (45 euros HT) !

 

… et coup de gueule !
 


 

L’année dernière, le Cantenac Brown 2005 en primeur m’a couté 25,40 euros HT par bouteille, soit une augmentation en 2006 de +89% (après +38% en 2005). Sur une production de 150.000 bouteilles, cela représente un écart de 3,4 millions d’euros (22,2 millions de francs, encore une fois je n’ai pas pu m’empêcher de faire la conversion).

 

Je me suis « amusé » à faire même calcul sur du Cos d’Estournel acheté en primeur en 2001 (pour l’anecdote : année de naissance de notre fille et je voulais un vin de garde). J’ai acheté la bouteille à l’époque 46 euros HT. Le Cos en primeur 2006 (qui a exactement les mêmes notes que le 2001 à l’époque) est à 85 euros HT. Sur une production de 250.000 bouteilles, l’écart est de 9,75 millions d’euros (64 millions de francs).

 

Je veux bien comprendre que l’amélioration constante de la qualité des vins ne peut se faire qu’au prix de coûteux investissements mais 3,4 millions d’euros cela représente tout de même la charge d’amortissement annuel d’un investissement de 34 millions d’euros (223 millions de francs) amortis sur 10 ans !

 

Attention à ne pas confondre « amateur de vin » et « poule aux œufs d’or » !

 

PS : je n’ai pas acheté de Cantenac Brown 2006 en primeur ….