Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 12:08

8 h Réception du Shochu, alcool d’orge fabriqué par notre ami Tokuoka et élevé dans les barriques de Valandraud. Nous allons en faire la promotion pendant l’UGC début Avril.

9 h Signatures au Château La Dominique, et visite de l’avancement des travaux à la Dominique et  à Valandraud.

11 h Rendez vous avec le banquier de la BNP

14 h Interview avec un journaliste du Figaro au sujet de nos projets en Chine

15 h 30, Notaire pour des achats de parcelles, et des actes

18 h Enfin un bon moment avec Edouard Labruyère qui est en charge du Château Rouget, l’un des meilleurs Pomerol, et ça tombe bien, la chance est une vertu… Pomerol sera sans doute l’appellation la plus réussie cette année. Nous (Murielle et moi) sommes très impliqués à Pomerol, c’est pas nouveau,  mais depuis l’achat avec Clément Fayat du Vieux Château Bourgneuf (qui deviendra notre 2° marque, puisque le nom principal sera Domaine Fayat-Thunevin). C’est vrai que notre rêve enfin réalisé nous fait accroître note intérêt pour nos voisins, en tant qu’amateur des vins de Pomerol, bien sûr et également  en tant qu’ entreprise de négoce apte à revendre ces grands vins, surtout si l’on songe  que cette petite appellation (800 hectares) est l’une des plus cotée et des plus chères du monde.

Le Château Rouget 2006 est parfaitement réussi et son prix probablement raisonnable en fera l’une des belles affaires du millésime.

Cela m’amène à cette réflexion : on ne parle pas beaucoup de prix des vins 2006, sujet trop sensible cette année, après cette incroyable campagne primeurs 2005. Il est vrai que pas mal de propriétaires et responsables de ces 100 familles qui comptent à Bordeaux continuent de penser que les prix des 2005 n’étaient pas si mal… Alors que je pense que si 20 marques peuvent  se permettre quelques fantaisies commerciales, les autres doivent être très prudents (et je ne parle pas du négoce). Les 95 % des vins qui restent à Bordeaux sont eux toujours dans la réalité : concurrence, rapport qualité-prix, réseaux commerciaux, marge, etc….

Partager cet article

Repost0

commentaires

lucien 23/03/2007 18:26

Bonjour,
Je ne connais pas la qualité "globale" du millésime 2006 mais il se dit que l\\\'on pourra être proche de 2004 pour les "bons" !
J\\\'aimerai que les prix se situent à ce niveau là !!!
Malheureusement (j\\\'espère que je me trompe), je pense que lesprix seront beaucoup plus élevé que ceux des 2004... et que si baisse des prix il doit y avoir elle interviendrait plutôt pour le millésime 2007 si sa qualité est "classique" !
Voici mon pronosctic, même si bien sur on ne connaît pas le futur... à l\\\'avance.
Bien  à vous.
Vincent LUCIEN