Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2006 2 24 /10 /octobre /2006 09:26

J’ai peu de souvenirs de mon enfance, sur la photo j’avais 7 ans. L’institutrice, Mme Tournier avait a priori ses deux fils à l’école. On peut voir qu’en Algérie française, en 1958 dans les écoles publiques, sans costumes particuliers et dans des classes (déjà) importantes, l’ordre républicain faisait se côtoyer petits arabes et petits français dans la bonne humeur et c’est sans doute pour ça que la nostalgie de cette époque emplit tant le cœur des pieds-noirs, qui se souviennent des ces années heureuses malgré les évènements terribles dus à la guerre d’indépendance.

Mon père était le maire de petite ville près d’Oran et l’année suivante (1959) j’entrais comme pensionnaire à l’école privée catholique Sonis  à Sidi Bel Abbes, très célèbre en  Algérie, dirigée par les pères de Bétharam. Ecole renommée car la mieux « fréquentée » et à cause de l’ordre qui y régnait, sa cour d’honneur était le lieu où les mauvais élèves étaient en quelque sorte mis « au coin ».

En 1961, j’étais envoyé en France avec mon frère pour être mis à l’abri dans une école privée de Montpellier, l’OAS et le FLN en voulant à mon père d’être gaulliste, mais ça, c’est une autre histoire.

 

Retour à 2006, avec hier soir, dégustation des nos lots 2006 encore en macération, suivie d’une dégustation de Bourgogne.

Pour démarrer, un vin moyen dont déjà oublié le nom, et ensuite :

Rully 2004 Vieilles Vignes de Vincent Dubreuil-Janthial, délicieux, fruité, agréable à boire

Gevrey Chambertin  Clos Saint Jacques 1er cru 1997, Clos de la Roche 1994, et

Chambertin Clos de Beze 1993, tous 3 d’Armand Rousseau.

Les 2 premiers étaient vraiment très bons, suffisamment modernes pour nous plaire, même si bein sûr j’aime les vins plus concentrés, ceux ci étaient parfaits à boire avec une belle omelette aux cèpes.

 

Et Denis Durantou, propriétaire du célèbre Château Eglise Clinet à Pomerol, m’a fait passer des cartes géologiques de Pomerol pour voir où et sur quoi était situé mon dernier achat avec Clément Fayat : le Vieux Château Bourgneuf. Ayant fait faire des trous avec une pelle mécanique, j’avais déjà pris des photos et eu une bonne impression, aujourd’hui confirmée par ces cartes. Mais, de toute façon, pour moi, l’un des paramètres les plus importants pour bien juger un terroir viticole, c’est son alimentation en eau et cette année on a pu voir que ce terroir répond bien à ce millésime particulier, très sec jusqu’au 15 août et trop humide jusqu’aux vendanges que nous avons réalisées très tard sans aucun problème.

Les lots que nous goûtons sont de toute façon déjà très au delà de ce que nous pouvions espérer pour la 1ère année. On verra le comportement de tout ça en barrique neuve…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thunevin - dans Divers
commenter cet article

commentaires