Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2006 1 09 /10 /octobre /2006 10:13

Quelques amateurs trouvent du boisé  dans des vins qui n’en ont pas vu de près ou de loin.

Alors, j’ai 2 explications, sachant que si un amateur curieux trouve ça, il y a des raisons.

La première : certains raisins, à grande maturité, ont des pépins tellement grillés que lors de vinifications ils donnent au vin des notes noisettes, noix grillées, bois chauffé au vin. C’est  valable dans le Sud et même à Bordeaux. Ce côté empyromatique  empyreumatique fait penser aux barriques brûlées, chauffe forte à moyenne.

La deuxième, plus gênante, car il me semble  arrivée à des bouteilles de Présidial 2003, c’est le bouchon, qui hélas type souvent  le vin mais souvent dans des caractéristiques présentant des défauts. Boisé liégeux vert, boisé TCA humide, carton mouillé, sous bois terreux, boisé vieilles futailles, sachant que ce n’est que  très rarement que nous avons le bonheur d’avoir des bouchons de compétition avec des notes vanillées légères, cuir, ou même l’idéal… neutre !

 

 

 

Retour de Maury où Marie et Jean Roger Calvet finissent aujourd’hui de ramasser 2 parcelles (la vigne de Marylène Vauthier et une de mes vignes appelée « la vieille »)

L’altitude (250 m) de ces vignes, leur exposition ou leur âge peut expliquer la raison de les vendanger si tard, ça et la passion de nos amis pour les raisins parfaitement mûrs. Visite de notre installation à la Cave de Maury pour la vinification de nos entrées de gamme (Constance, etc..). Visite également à Christine et Jacques Montagné (Clos del Rey, Mas del Rey, Baby del Rey) et un repas typiquement catalan pour vérifier l’accord mets-vins. Un petit passage chez Geneviève et Jean au bistro-cave-restaurant Pichenouille, une visite à la famille Bizeul pour goûter à l’aveugle un Clos des Fées 2004 du niveau d’un 1er cru de Bordeaux, surtout visite des vignes et vignobles susceptibles d’être achetés pour compléter et finir notre gamme de terroirs.

Aujourd’hui, dégustation prévue de tous nos lots « secs », et ça commence à en faire pas mal. Résultats de tout ça demain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thunevin - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires

tchoo 09/10/2006 16:04

Euh! pardon de vous corriger mais c'est : empyreumatique.
Empyreumatique
adj. XVIIIe siècle. Dérivé d'empyreume.Qui a les caractères de l'empyreume. Le tabac a une odeur empyreumatique.
Empyreume
n. m. XVIe siècle. Emprunté du grec empureuma, « charbon servant à remuer le feu », dérivé de empureuein, « enflammer ».CHIM. Odeur et saveur fortes et âcres que dégagent sous l'action du feu certaines matières organiques.